Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Babacar ou l'antilope
Théâtre 13/Seine  (Paris)  janvier 2017

Comédie dramatique écrite et mise en scène ar Sidney Ali Mehelleb, avec Nicolas Buchoux, Marie Elisabeth Cornet, Vanessa Kricève, Mexianu Medenou, Eric Nesci, Marielle de Rocca, Fatima Soualhia Manet et Victor Veyron.

Un sol gris traversé verticalement de deux bandes jaunes. De part et d’autre, les comédiens assis et des portants pour les changements de costumes à vue. Au fond, un bureau de dos.

L’Administration sera en effet l’un des personnages de ce "Babacar ou l’antilope" de Sidney Ali Mehelleb. L’Administration que devra affronter Babacar, tout comme les obstacles qui jonchent sa route depuis Gibraltar.

Babacar (formidable Mexianu Medenou) c’est une antilope qui ne cesse de courir, un citoyen du monde confronté aux frontières, à l’autorité du moindre agent de l’état muni d’une once de pouvoir. Une improbable histoire d’amour sera-t-elle suffisante pour lui permettre de pouvoir enfin se reposer ?

Première pièce coup de poing de Sidney Ali Mehelleb, "Babacar ou l’antilope" décrit comme un calvaire le parcours du jeune Babacar, souriant et plein d’espoir, face à la dureté du monde occidental. Pour cela, la pièce n’épargne pas le spectateur avec une violence incessante (parfois redondante) mais aussi des scènes d’une beauté et d’une puissance rare.

La mise en scène de l’auteur donne rythme et force à l’histoire de Babacar à qui on peut s’attacher rapidement. La direction d’acteurs tire le meilleur des huit comédiens tous investis et nous offre quelques scènes exceptionnelles comme le monologue de Salima (impressionnante Fatima Soualhia Manet) ou la scène finale.

On est ému par le couple Babacar - Gina (Vanessa Krycève, pétillante et intense) ou par les rencontres inattendues du personnage principal. Une parodie d’"Orange mécanique" (avec Nicolas Buchoux exceptionnel) reste malheureusement confuse tant le texte dit par le groupe est difficilement compréhensible.

Néanmoins, ce spectacle d’une force indéniable ébranle évidemment les idées sur les rapports entre l’Europe et l’Afrique. Et s’impose comme une nécessité.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=