Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Foxygen
Hang  (Jagjaguwar)  janvier 2017

"If you’re already there, then you’re already dead, if you’re living in America"

Hang de Foxygen fait partie de ces disques rêvés pour les amateurs de blind test. Un succulent terrain de jeu pour celui ou celle qui aime les petits jeux de découvertes, reconnaître tel son de clavier, tel marche harmonique là, tel effet vocal, telle influence ici… Et Hang en est sacrément truffé.

Citer tous les noms de groupes ou de musiciens venant à l’esprit en écoutant ce disque, tous les effets de manche esthétiques reviendrait presque à citer soixante années de musique pop allant de Bowie aux Rolling Stones, des Beatles à Queen ou aux Beach Boys, de Muse aux Beatles ou Supertramp, de Broadway à Burt Bacharach ou MGMT, de Meatloaf à Todd Rundgren, des Sparks à Harry Nilsson ou Lou Reed, etc. Comme une gigantesque célébration de la pop sans le moindre second degré et détachement ironique. Foxygen faisant comme un enfant affamé et gourmand dans un magasin de bonbon piochant à l’envie et avec avidité des éléments musicaux.

Ce retour au Record collection rock, ce qui ici pourrait tourner à une vaste blague qui ne fait que trop durer est sauvé, exactement comme pour les Lemon Twigs (présents sur ce disque, juste retour des choses puisque Jonathan Rado avait produit leur album), grâce à des chansons, il faut le reconnaître, plutôt bien écrites et par des arrangements orchestraux à la touche très soul amenés par Matthew E. White et Trey Pollard. Des arrangements rappelant leurs travaux sur le disque de Natalie Prass.

Alors si l’on peut saluer l’évolution de plus en plus intéressante de l’écriture musicale tendant vers plus de détails et de baroque de Foxygen (après le surestimé We Are The 21st Century Ambassadors of Peace & Magic et le très très moyen… And Star Power), si l’on peut se marrer en écoutant Sam France en faire des tonnes (et singer Mick Jagger jusqu’à la moindre intonation ou gimmick vocal), avoir un petit sourire en comparant "Avalon" à "My Sweet Lord" de George Harrison (à un tel degré de ressemblance, cela dépasse largement la citation), "On Lankershim" à "Damn It Janet" (du Rocky Horror Picture Show…), "America" à une sorte d’ABBA grandiloquent, cartoonesque et Trumpien (donc totalement effrayant également), fouiller dans sa discothèque pour retrouver tout ce foisonnement musical on ne peut se défaire également de ce goût amer pour cette musique pop progressive trop référencée pour finalement vivre pour elle-même.

Une fascination nostalgique qui est également une façon maline de relancer les modes, et, revisiter les années 60 et 70 permet de résoudre (et de fuir) le dilemme d’une musique qui se doit de regarder vers le futur, futur qu’il faut construire. Et puis tout cela n’est pas très sympa pour ses petits camarades qui seront bien embêtés en 2050 pour trouver par quel bout prendre la musique pour un revival des années 2010…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album We are the 21th Century Ambassadors of Peace & Magic de Foxygen
La chronique de l'album Seeing Other People de Foxygen
Foxygen en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #27 (édition 2015) - Samedi 4
Foxygen en concert au Festival La Route du Rock #27 (édition 2017)

En savoir plus :
Le site officiel de Foxygen
Le Bandcamp de Foxygen
Le Soundcloud de Foxygen
Le Facebook de Foxygen


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-05-24 :
Quintet Bumbac - Miroirs
Maîtrise Notre-Dame de Paris - Notre-Dame, Cathédrale d'émotions
Gary Bartz & Maisha - Night Dreamer Direct-To-Disc Sessions
Antoine Hénaut - Par défaut
Jean Daufresne & Mathilde Nguyen - Miroir
Isabel Sörling -  Mareld 
Larkin Poe - Self Made Man
Marie Oppert - Enchantée
Miro Shot - Interview
Eldad Zitrin - Three old Words

• Edition du 2020-05-17 :
Anne de Fornel - Jay Gottlieb - Cage Meets Satie
Laurent Bardainne & Tigre d'Eau Douce - Love is everywhere
Les Enfants d'Icare - Hum-Ma
Sébastien Forrester - Spirals EP
Duñe & Crayon - Hundred Fifty Roses
Facteurs chevaux - Chante-nuit
Ezra Furman - Sex Education
Hermetic Delight - F.A. Cult
Pierre - 9 songs
Batist & the 73' - Interview
 

• Archives :
Match - Superficial please EP
TV Party - Dark Heart EP
InRed - Brute Art
The Eternal Youth - Nothing is never over
Alexis Kossenko, Anna Reinhold & Emmanuel Olivier - Soir Païen
Morgane Imbeaud - Interview
Philippe Cassard - Schubert, Sonates pour piano D.845 & D.850
Other Lives - For Their Love
Myriam Barbaux-Cohen - Enrique Granados : Oeuvres pour Piano
Cuareim Quartet & Natascha Rogers - Danzas
Benoit Bourgeois - Invisible
Bertrand Betsch - La traversée
Bambara - Stray
Miro Shot - Content
Batist and the 73' - Love Songs EP
Babx - Les Saisons Volatiles
Grand Palladium - Grand Palladium
Féloche - Féloche and the Mandolin' Orchestra
Maghreb K7 Club Synth Raï, Chaoui & Staifi 1985-1997 - Divers
Tristan Pfaff - Tableaux d'Enfance
The HeadShakers - The Headshakers
Foehn Trio - Highlines
Gaëtane Prouvost & Éliane Reyes - D'Indy - Dupuy : Sonates
Les Tit'Nassels - Le live des 20 ans
Fiona Apple - Fetch the Bolt Cutters
Fabien Martin - Interview
Listen in Bed - I LIke You (Mix #14)
Lazy Flow - Global Warming EP
Gemma & Pierre Rochefort - Les Autres single
Koki Nakano - Pre-choreographed
- les derniers albums (6056)
- les derniers articles (150)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1093)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=