Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Frànçois and The Atlas Mountains
Solide Mirage  (Domino Records)  mars 2017

Frànçois and The Atlas Mountains nous avait laissé attendri par les ballades romantiques de Piano Ombre sorti en 2014. L’époque pourtant pas si lointaine nous laissait encore vivre dans une atmosphère certes compliquée mais néanmoins ponctuée d’instants insouciants. Depuis, les évènements tragiques que connurent l’Europe et plus particulièrement la France et la Belgique, nous ont ôté une part de notre légèreté de l’existence. C’est dans cette atmosphère particulière que le musicien charentais, exilé à Bruxelles, se trouva ainsi confronté. Observateur attentif et impuissant de la folie des Hommes, Frànçois sort ce 3 mars chez Domino Records, le quatrième album du groupe, Solide Mirage.

"Etant donné le contexte de 2015, difficile d’éluder la question politique", ces quelques mots résument parfaitement l’atmosphère de ce quatrième album. Solide Mirage est un album brut et direct, en prise immédiate avec le réel et ses circonvolutions chaotiques. L’atmosphère du disque n’est pas dans l’herméneutique ou l’imagerie poétique, Solide Mirage est un album viscéral dont les textes limpides expriment des intentions claires ("je veux voir la France débarrassée de tous les irascibles").

Bien que le monde aille mal, Frànçois se veut néanmoins optimiste quant à la volonté et à l’enthousiasme que les humains mettront en œuvre afin de franchir cette période chaotique avec dignité et ouverture à l’autre ("je veux voir mon frère, ma sœur d’un autre pays"). Plus qu’un manifeste, Solide mirage est un album politique et exprime la vision humaniste des artistes, et leur crainte de voir se mettre en place des dirigeants qui pourraient nous emmener dans des sphères inédites et cloisonnantes dans les mois à venir. Telles sont les craintes du groupe, eux qui depuis leurs débuts n’ont eu de cesse de voyager, explorer et s’enrichir des rencontres avec les différences que ce soit sur le pas de leur porte ou dans les tréfonds de l’Afrique-berceau de l’humanité.

Cette colère au ventre, le groupe l’exprime d’un son électrique parfois inédit pour les fidèles de François ("Bête Morcelée", "Grand Dérèglement"), mais d’un point de vue global nous retrouvons les sonorités habituelles du groupe faites de clin d’œil à l’Afrique ("100.000.000", "Apocalypse à Ipsos"), à la pop anglaise et française ("Tendre est d’âme", "Perpétuel Eté", "1982").

Solide Mirage, comme une ouverture vers des futurs aventureux explore les sonorités électroniques sur "Après, Après" en guise de pied de nez que le groupe adresse à ceux qui voudraient voir notre monde se figer sur ses acquis et ses bases fondatrices... Finalement, si cette époque n’était qu’un solide mirage, Frànçois and the Atlas Mountains en seraient les auteurs de la bande son, voilà tout ce que l’on nous souhaite...

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Her river raves recollections de François and the Atlas Mountains
La chronique de l'album E Volo Love de Frànçois and The Atlas Mountains
Frànçois and The Atlas Mountains en concert au Festival Rock en Seine 2011 - Programmation du dimanche
Frànçois and The Atlas Mountains en concert à Pitchfork Music Festival #2 (édition 2012) - jeudi 1er novembre
L'interview de Frànçois and The Atlas Mountains (10 octobre 2011)
L'interview de Frànçois and The Atlas Mountains (lundi 13 février 2017)

En savoir plus :
Le site officiel de Frànçois and The Atlas Mountains
Le Bandcamp de Frànçois and The Atlas Mountains
Le Soundcloud de Frànçois and The Atlas Mountains
Le Facebook de Frànçois and The Atlas Mountains


Sébastien Dupressoir         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=