Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Valet de pique
Joyce Carol Oates  (Editions Philippe Rey)  mars 2017

C’est devenu une délicieuse habitude que de recevoir tous les six mois dans sa boîte aux lettres le dernier livre de la merveilleuse Joyce Carol Oates. Après avoir lu avec grand plaisir les deux derniers livres de Joyce Carol Oates, celle-ci nous en présente déjà un nouveau. Après le roman Sacrifice et les nouvelles Dahlia noir et rose blanche, Joyce carol Oates nous offre un thriller pour nous montrer une fois de plus ses grandes qualités d’écriture avec Valet de pique.

Dans son dernier livre, Joyce Carol Oates nous raconte l’histoire d’un auteur de romans policiers à succès, Andrew J. Rush, père de famille heureux qui vit dans une petite ville du New Jersey suffisamment calme pour pouvoir édifier son œuvre. Il vend des millions de livres à travers le monde, jouit d’une grande réputation dans le domaine du polar. Seulement, Andrew J . rush publie aussi sous le pseudonyme du Valet de pique. Il publie des romans beaucoup plus violents sans aucune morale, d’une grande noirceur, parfois pervers et qui scandalisent autant qu’ils intriguent le monde littéraire. Personne autour de lui n’est au courant de ce Valet de pique. Andrew J. Rush jongle sur cet équilibre extrêmement fragile à travers ses deux identités.

Les problèmes commencent lorsqu’une voisine l’accuse de plagiat, Andrew choisit de se défendre en justice pour ne pas révéler son secret. L’accusatrice, une folle qui intente des procès à de nombreux auteurs, devient un véritable ennemi, pouvant révéler son double jeu. C’est sa fille ensuite qui tombe par hasard sur un de ses romans pour y reconnaître un épisode douloureux de son enfance. Elle va alors aller informer son père que quelqu’un utilise sa vie dans des livres, n’imaginant pas une seule seconde que cela puisse être lui. Survient ensuite une rumeur qui court sur l’infidélité de sa femme. A partir de ce moment, menacé d’être démasqué, le Valet de pique, de plus en plus terrifiant, va prendre le dessus sur l’écrivain à succès. Le romancier va sombrer petit à petit dans la folie.

En écrivant le livre à la première personne, l’auteure nous plonge dans les méandres du cerveau d’Andrew J. Rush, nous montrant ses faiblesses, sa chute provoquée à travers une ambiance malsaine qui croît au fil du livre. Oates se joue de nous, magnifiquement, en semant troubles et manipulations comme dans les grands thrillers, digne d’un grand film américain. On meurt d’envie de comprendre comment Andrew en est arrivé là, et, les pages défilants, pourquoi il a choisi d’écrire sous deux identités. On découvre aussi des éléments du passé d’Andrew pouvant expliquer de nombreuses choses. On en dira pas plus pour garder la formidable intrigue.

Joyce Carol Oates nous propose donc un livre haletant dans lequel on embarque immédiatement, sans vouloir en sortir grâce à une histoire diabolique qui va crescendo. Les chapitres sont courts, ce qui facilite la lecture et s’enchaînent de façon soutenue. C’est parfois drôle aussi, Joyce Carol Oates sait aussi nous faire rire dans ce livre.

Ce livre est tout simplement fascinant. Il se doit absolument d’être lu. Il symbolise parfaitement l’œuvre unique de l’auteure, stupéfiante, en qualité comme en quantité.

Une fois de plus, les éditions Philipe Rey publient un excellent livre d’une auteure américaine qui n’a de cesse de nous éblouir de par la pérenne qualité de ses écrits et sa diversité. Tellement à l’aise dans les romans et les nouvelles, Joyce Carol Oates réussit le tour de force d’exceller aussi dans l’écriture d’un thriller.

Chapeau bas madame Joyce Carol Oates.

On se revoit dans six mois pour mon plus grand plaisir.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Le mystérieux Mr Kidder" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Le musée du Dr Moses" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Mudwoman" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Maudits" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Premier amour" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Carthage" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Sacrifice" et de "Dahlia noir & Rose blanche" de Joyce Carol Oates
La chronique de "La fille du fossoyeur" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Paysage perdu" de Joyce Carol Oates
La chronique de "Un livre de martyrs américains" de Joyce Carol Oates

En savoir plus :
Le Facebook de Joyce Carol Oates


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-02-23 :
Ada & Rosie - Dorothée de Monfreid
La mémoire tyrannique - Horacio Castellanos Moya
Von Rundstedt le maréchal oublié - Laurent Schang
Santa Muerte - Gabino Iglesias
Tout pour la patrie - Martin Caparros
De rien ni de personne - Dario Levantino

• Edition du 2020-02-16 :
Les lumières de Niterói - Marcello Quintanilha
Apaiser Hitler - Tim Bouverie
Ted - Grand froid - Pierre Rehov - Cyril Carrère
Undercover - Amaryllis Fox
Préférer l'hiver - Aurélie Jeannin
La résurrection de Joan Ashby - Cherise Wolas
L'odysée du plastique - Eric Loizeau

• Edition du 2020-02-09 :
Alt-Life - Joseph Falzon & Thomas Cadène
L'homme qui n'est jamais mort - Olivier Margot
Ce qui est nommé reste en vie - Claire Fercak
La chute - Jacques Ravenne
Dévorer les ténèbres - Richard lloyd Parry
Il est juste que les forts soient frappés - Thibault Bérard
Le livre de Sarah - Scott McClanahan
 

• Archives :
Comment le roi a perdu la tête - Ville Ranta
Basse naissance - Kerry Hudson
Et Mara ferma les yeux - Denis Jeambar
La Cité de Feu - Kate Mosse
Les sables de l'empereur - Mia Couto
La Septième Croix - Anna Seghers
Trois jours d'amour et de colère - Edward Docx
Le ciel à bout portant - Jorge Franco
Le prix de la démocratie - Julia Cagé
Les rues bleues - Julien Thèves
Les champs de la Shoah - Marie Moutier-Bitan
Nul si découvert - Valérian Guillaume
Et toujours les Forêts - Sandrine Collette
Victime 55 - James Delargy
Sugar Run - Mesha Maren
De Gaulle, portrait d'un soldat en politique - Jean-Paul Cointet
Sauf que c'étaient des enfants - Gabrielle Tuloup
Lake Success - Gary Shteyngart
Celle qui pleurait sous l?eau - Niko Tackian
Sang chaud - Kim Un-Su
Je suis le fleuve - T. E. Grau
La prière des oiseaux - Chigozie Obioma
Un millionaire à Lisbonne - J.R. Dos Santos
La Séparation - Sophia de Séguin
Juste une balle perdue - Joseph d'Anvers
Sukkwan Island - David Vann
Otages - Nina Bouraoui
Un art de vivre à Paris - France de Griessen
On ne meurt pas d'amour - Géraldine Dalban-Moreynas
La fabrique du crétin digital : Les dangers des écrans pour nos enfants - Michel Desmurget
- les derniers articles (11)
- les derniers expos (31)
- les derniers films (2)
- les derniers interviews (25)
- les derniers livres (1926)
- les derniers spectacles (1)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=