Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bayiri, la patrie
Saint Pierre Yameogo  juin 2017

Réalisé par Saint Pierre Yameogo. France. Drame. 1h30 (Sortie le 14 juin 2017). Avec Tina Ouedraogo, Bil Aka Kora, Blandine Yameogo, Abdoulaye Komboudry, Madina Traore et Joseph Traore.

"Bayiri, la patrie" de Saint Pierre Yameogo aborde un sujet rarement traité aussi complètement par le cinéma africain, celui des réfugiés qui abondent sur le continent.

Ici, il s'agit des conséquences de l' "ivoirité" décrétée en 2011-2012 par le gouvernement ivoirien qui a eu pour conséquence d'obliger des milliers de burkinabés installés en Côte d'Ivoire depuis toujours de devoir revenir dans leur pays d'origine.

Pierre Yameogo décrit le long périple d'un groupe issu du même village pour rentrer "à la maison". Rançonner par les brigands, les polices des deux pays, devant payer très cher des "taxis-brousses" pour se déplacer, les villageois se retrouvent au bout d'un long chemin où s'accumulent les viols et les meurtres dans un "camp de réfugiés".

On s'attache particulièrement au sort de Biba, jeune femme courageuse, violée par un militaire ivoirien, qui tente de retrouver sa mère et cherche à sauver deux autres jeunes filles, Marie enceinte, et Mouna, atteinte du sida.

On connaît Pierre Yameogo depuis presque trente ans, avec notamment son film "Laafi" (1991), et l'on s'apercevra des "progrès" qu'il a effectués. S'il n'a pas perdu son empathie pour ses personnages, s'il sait toujours décrire une petite communauté avec des caractères bien typés, il a gagné en cinéma, et abandonné ses systématiques plans séquences bien pratiques pour cacher certaines carences techniques.

Même s'il conserve son chef opérateur fétiche, Jurg Hassler, on sent qu'il construit plus son film, qu'il le pense davantage et qu'il colle moins à un récit, beaucoup plus choral qu'avant. Si Biba est le personnage central, on n'oubliera pas le très solaire Zodo, son compagnon, et le bien nommé "Opposant", qui apporte une petite touche d'humour dans cet univers sans trop d'espoir.

Presque documentaire dans toute la partie qui se déroule dans le camp, "Bayiri, la patrie" de Pierre Yameogo est un témoignage unique sur ce phénomène qui s'est généralisé dans les années 2010. Mêlant images réelles et plans fictionnés, Yameogo filme avec une certaine acidité l'arrivée des camions de la Croix-Rouge et de l'Unicef accompagnée de beaux discours de haut-fonctionnaires internationaux en costume cravate.

Film utile, autant destiné au public occidental qu'au public africain, ce qui lui a valu des tracas divers et une certaine censure qui lui interdit de participer à des festivals sur le continent noir, "Bayiri" de Pierre Yameogo mérite l'attention des spectateurs "citoyens". Ils ne regretteront pas d'avoir abandonné un instant leur super héros préféré ou les méandres maniérés de la caméra des habitués des marches cannoises.

 

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 29 novembre 2020 : Culture Globale

Ca y est vous n'avez plus d'excuse pour ne pas vous rendre dans les librairies, disquaires et autres lieux de culture chers à nos coeurs, alors FONCEZ ! si vous avez besoin d'un prétexte : On n'a jamais été aussi proche de Noël !

Du côté de la musique :

"I know that you know" de Eau Rouge
"In town" de Switch Trio
"May our chambers be full" de Emma Ruth Rundle & Thou
"The messenger" de Hélène Grimaud
"Songs" de Patrick Messina & Fabrizio Chiovetta
"Star feminine band" de Star Feminine Band
"Signs" de Vaiteani
"Stay" de Valerie June
"Grand plongeoir" de Yves Marie Bellot
"Selectorama" Le nouveau mix (S2M4) de Listen In Bed
"De là" de Clarys
et toujours :
"Sweet roller" de Al Pride
"After the great storm" et "How beauty holds the hand of sorrow" de Ane Brun
"Bisolaire" de Fredda
"Stillness" de Laetitia Shériff
"Un soir d'été" de Aurore Voilqué Trio
"Warning bell" de Daniel Trakell
"Trip" de Lambchop assortie de la nouvelle émission de Listen in Bed "Lambchop's Trip"
"Glo" de Manuel Bienvenu
"Serpentine prison" de Matt Berninger
"Je ne vous oublierai jamais" de Morgane Imbeaud
"Lockdown care bundle EP" de Nadeah
"Nashville tears" de Rumer

Au théâtre at home :
avec les captations vidéo de :
"Les Géants de la montagne" de Luigi Pirandello
"Très chère Mathilde" de Israel Horovitz
"Une des dernières soirées de carnaval" de Carlo Goldoni
"Un amour de jeunesse" de Ivan Calbérac
"La Vérité" de Florian Zeller
"Ils se sont aimés" de Pierre Palmade et Muriel Robin
"La croisière ça use" de Emmanuelle Hamett
"Cyrano m'était conté" de Sotha
et un air d'opéra avec "Miranda" d'après Shakespeare et Purcell

Expositions :

en virtuel :
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"Cristo et Jeanne Claude" au Centre Pompidou
"Jim Dine - A day longer" à la Galerie Templon

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris
"Pierre Soulages" à l'espace culturel départemental Lympia à Nice
"La "Collection Emil Bührle" au Musée Maillol
"Paris Romantique 1815-1848" au Petit Palais
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre
"La vitrine Gallé" au Musée des Arts et Métiers
et les collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

at home en steaming gratuit :
"Caché" de Michael Haneke
"Au loin s'en vont les nuages" de Aki Kaurismaki
"Une valse dans les allées" de Thomas Stuber
"La Lune de Jupiter" de Kornel Mundruczo
"L'enfant d'en-haut" de Ursula Meier
"Le beau monde" de Julie Lopes Curval

Lecture avec :

"L'intériorité dans la peinture" de Pierre Soulages & Anne-Camille Charliat
"Coco de Paris" de France de Griessen
"Considérations sur le homard tome 2" de David Foster Wallace
"Intuitions" de Paul Cleave
"Les aveux" de John Wainwright
"Les ratés de l'aventure" de Titayna
"Un été de neige et de cendres" de Guinevere Glasfurd
et toujours :
"Lire les morts" de Jacob Ross
"La mer sans étoiles" de Erin Morgenstern
"Les filles mortes ne sont pas aussi jolies" de Elizabeth Little
"Batailles" de Isabelle Davion & Béatrice Heuser
"De Gaulle et les communistes" de Henri Christian Giraud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 29 novembre 2020 : Culture Globale
- 22 novembre 2020 : Le Froggy's Nouveau
- La Mare Aux Grenouilles #15
- 15 novembre 2020 : Novembre à Paris
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=