Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Monet collectionneur
Musée Marmottan-Monet  (Paris)  Du 14 septembre 2017 au 14 janvier 2018

Au Musée Marmottan-Monet sévissent deux historiens d'art, Marianne Mathieu, adjointe au directeur en charge des collections du musée et Dominique Lobstein, responsable de sa bibliothèque, qui, avec passion et méthode, explorent et décryptent l'oeuvre, l'univers et la vie du maître du lieu et proposent au visiteur des expositions inédites

Ainsi conçoivent-ils des expositions non seulement inédites quant à leur propos scientifique mais ils les présentent, à destination du public, comme de véritables histoires humaines et artistiques

Pour "Monet collectionneur", après avoir joué les petits détectives en 2014 pour établir la "biographie" de l'emblématique chef d'oeuvre "Impression, soleil levant", ils s'investissent archéologues pour reconstituer la genèse et la composition de la collection d'oeuvres d'art détenue par Claude Monet qui en révèle un aspect méconnu.

En effet, ils ont dû effectuer un conséquent travail de reconstitution en raison de la dispersion de cette collection suite aux ventes massives faites par le légataire universel, son fils Michel, et la disparition, durant la Seconde guerre mondiale, des archives notariales comportant l'inventaire après décès.

Dans l'espace muséal dédié aux expositions temporaires irradiée par la palette chromatique pétulante de la scénographe Anne Ventadour, les différentes phases de la constitution de cette collection sont retracées dans un parcours chronologique scandé par une centaine d'oeuvres provenant du Musée Marmottan-Monet ainsi que de collectons particulières et de grandes institutions muséales internationales

Le petit musée personnel de Claude Monet

Comme l'indique les commissaires, cette exposition revêt la forme d'"une brève histoire d'une collection" composée de chefs d'oeuvre qui constituent "le panthéon artistique et sentimental du maître de Giverny".

Car tels sont les deux tropismes d'une collection par ailleurs atypique, dès lors qu'elle ne vise pas à des fins spéculatives ou ostentatoires, car "secrète" et "égoïste" ("Ma collection est pour moi seul… et pour quelques amis") et que Monet ne s'adresse pas directement aux artistes mais procède comme un acheteur "ordinaire" de surcroît anonyme en passant par le marché de l'art et un intermédiaire.

Par ailleurs, en premier lieu elle ressort à l'émanation spontanée liée à des cadeaux de différentes nature, œuvre de compagnonnage de (tels "Monet peignant dans son atelier" de Manet, "Madame Monet et son fils" et "Claude Monet lisant" par Renoir, "Le Bain" de Berthe Morisot, Portrait de Claude Monet" (imberbe) par Gilbert Alexandre de Séverac, "(La Leçon de piano" et " Chrysanthèmes blancs et jaunes" de Gustave Caillebotte).

Egalement des dons de remerciements, selon la coutume du cadeau après décès, ("Paysannes plantant des rames" de Pissarro, "Chrysanthèmes" de Caillebotte, "Julie et sa levrette Laërte" de Berthe Morisot) et d'échanges, avec Pissaro("Le Marché à la volaille, Gisors" contre "Village de Giverny sous la neige") et Rodin (" Belle-Île-en-Mer" contre le bronze "Jeune mère à la grotte").

Ensuite, hors l'exception toutefois, avec sa partie émergée et connue avec les estampes japonaises dont l'intégralité des exemplaires détenus par le musée a fait l'objet d'une exposition en 2006 ("Les estampes japonaises - La collection de Claude Monet"), elle s'étoffe de manière délibérée, par des acquisitions rendues possibles par une plus grande aisance financière, ciblée et cohérente, "une sélection extrêmement pointue, complémentaire de sa propre production" précise la commissaire Marianne Mathieu,

En effet, ce n'est pas une collection généraliste mais caractérisée par un tropisme artistique focalisé sur des mouvements picturaux précis, ordonnés autour de l'impressionnisme, et essentiellement des genres picturaux, le portrait, le nu et la scène de genre, que Monet ne pratiquait pas.

A savoir, les oeuvres de ses maîtres, précurseurs de l'impressionnisme, dont Delacroix ("Falaises d’Étretat" "Falaises près de Dieppe"), Camille Corot ("Ariccia, Palais Chigi"), Eugène Boudin ("Le Clocher de Sainte-Catherine, Honfleur", "Crinolines sur la plage", "Sur la plage") et Johan Barthold Jongkind ("Route de la côte Saint-André au Grand-Lemps", "Port-Vendres", "Route de la Côte-Saint-André au Grand-Lemp").

Pour l'impressionnisme, avec une prédilection pour deux de ses figures majeures.. Une figure amie, celle de Renoir, avec "La Mosquée. Fête arabe", "Portrait de Madame Clémentine Valensi Stora- L’Algérienne" et le beau trio de baigneuses ("Baigneuse assise sur un rocher", "Baigneuse", "Jeune fille au bain").

Et Cézanne, avec "Neige fondante à Fontainebleau", "Baigneurs" et le sublime "Le Nègre Scipion" ainsi que "La partie de pêche" avant de s'enquérir de laproduction de la jeune génération du post-impressionnisme avec Paul Signac, Edouard Vuillad et Albert Marquet.

Quant au volet "sentimental", il concerne les membres de la famille Hoschedé, celle de sa deuxième épouse Alice avec des portraits offerts mais également des commandes ("Garçon dans les fleurs" de Manet, "Portrait de Madame Alice Hoschedé" par Carolus Duran, "Petite Fille au manchon" de Jean-Jacques Henner).

Cette captivante histoire "en images" s'achève avec les "Nymphéas" de Monet dont la moindre valeur marchande à sa mort demeureront à Giverny avec les estampes.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Musée Marmottan-Monet

Crédits photos : MM (Plus de photos sur La Galerie)
avec l'aimable autorisation du Musée Marmottan-Monet


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture
- 9 février 2020 : On se calme et on se cultive
- 2 février 2020 : Place aux crèpes
- 26 janvier 2020 : Les rois des galettes
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=