Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Légendes de la forêt viennoise
Théâtre de la Foudre  (Petit Quevilly)  octobre 2017

Comédie dramatique de Ödön Von Horváth, mise en scène Yann Dacosta, avec avec Théo Costa-Marini, Laëtitia Botella, Dominique Parent, Sandy Ouvrier, Jean-Pascal Abriba, Maryse Ravera, Jade Collinet, Pierre Delmotte, Florent Houdu, Jean-François Levistre, Pauline Denize et Pablo Elcoq.

Cela démarre de façon plus que prometteuse : en Autriche, le jeune Alfred, turfiste et escroc vivant aux crochets d’une veuve buraliste rend visite à sa mère. Plus tard, une rue commerçante s’anime et dévoile des personnages pittoresques. On est à côté du beau Danube bleu.

Très vite, ces personnages vont faire basculer la comédie dans le drame le plus sombre à l’image du sort de Marianne, prête à épouser son ami d’enfance Oscar, qui tombera amoureuse d’Alfred et déchantera assez vite, se retrouvant sans un sou avec son enfant.

La pièce d’Ödön Von Horvath, "Légendes de la forêt viennoise" écrite en 1931, sous son aspect de farce bouffonne, énonce, entre opérette et drame, des propos grinçants sur la montée du nazisme, la société et l’argent, décrivant toute une galerie de personnages ordinaires aussi ridicules qu’envieux et raillant le peuple autrichien de l’époque.

Yann Dacosta réussit ce mélange de grotesque et de cruauté dans une mise en scène spectaculaire et colorée où il tire le meilleur du texte d’Horvath. La première partie est à ce propos admirable, enchaînant les scènes parfois magnifiques dans un tourbillon, rythmées par la musique de Pablo Elcoq qui parvient à proposer une vraie variation à partir de Johan Strauss.

La seconde partie est malheureusement alourdie par des scènes de cabaret (rappelant celles du formidable "L’affaire de la rue de Lourcine") qui pourraient être raccourcies sans dommage. D’autant que, dépassant les trois heures de spectacle, cette grande fresque s’en serait trouvée moins essouflée. Mais ne boudons pas notre plaisir car l'ensemble tient largement ses promesses.

C’est caustique, absurde, grotesque… Ca parle de notre époque aussi. C’est un grand spectacle foisonnant et un récit poignant, porté par une troupe remarquable emmenée par l’excellente Sandy Ouvrier.

Bravo donc à toute la Compagnie du Chat Foin qui, une nouvelle fois, propose un vrai bon moment théâtral, intelligent et tonique.


 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 29 novembre 2020 : Culture Globale

Ca y est vous n'avez plus d'excuse pour ne pas vous rendre dans les librairies, disquaires et autres lieux de culture chers à nos coeurs, alors FONCEZ ! si vous avez besoin d'un prétexte : On n'a jamais été aussi proche de Noël !

Du côté de la musique :

"I know that you know" de Eau Rouge
"In town" de Switch Trio
"May our chambers be full" de Emma Ruth Rundle & Thou
"The messenger" de Hélène Grimaud
"Songs" de Patrick Messina & Fabrizio Chiovetta
"Star feminine band" de Star Feminine Band
"Signs" de Vaiteani
"Stay" de Valerie June
"Grand plongeoir" de Yves Marie Bellot
"Selectorama" Le nouveau mix (S2M4) de Listen In Bed
"De là" de Clarys
et toujours :
"Sweet roller" de Al Pride
"After the great storm" et "How beauty holds the hand of sorrow" de Ane Brun
"Bisolaire" de Fredda
"Stillness" de Laetitia Shériff
"Un soir d'été" de Aurore Voilqué Trio
"Warning bell" de Daniel Trakell
"Trip" de Lambchop assortie de la nouvelle émission de Listen in Bed "Lambchop's Trip"
"Glo" de Manuel Bienvenu
"Serpentine prison" de Matt Berninger
"Je ne vous oublierai jamais" de Morgane Imbeaud
"Lockdown care bundle EP" de Nadeah
"Nashville tears" de Rumer

Au théâtre at home :
avec les captations vidéo de :
"Les Géants de la montagne" de Luigi Pirandello
"Très chère Mathilde" de Israel Horovitz
"Une des dernières soirées de carnaval" de Carlo Goldoni
"Un amour de jeunesse" de Ivan Calbérac
"La Vérité" de Florian Zeller
"Ils se sont aimés" de Pierre Palmade et Muriel Robin
"La croisière ça use" de Emmanuelle Hamett
"Cyrano m'était conté" de Sotha
et un air d'opéra avec "Miranda" d'après Shakespeare et Purcell

Expositions :

en virtuel :
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"Cristo et Jeanne Claude" au Centre Pompidou
"Jim Dine - A day longer" à la Galerie Templon

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris
"Pierre Soulages" à l'espace culturel départemental Lympia à Nice
"La "Collection Emil Bührle" au Musée Maillol
"Paris Romantique 1815-1848" au Petit Palais
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre
"La vitrine Gallé" au Musée des Arts et Métiers
et les collections du Musée Guggenheim de New York

Cinéma :

at home en steaming gratuit :
"Caché" de Michael Haneke
"Au loin s'en vont les nuages" de Aki Kaurismaki
"Une valse dans les allées" de Thomas Stuber
"La Lune de Jupiter" de Kornel Mundruczo
"L'enfant d'en-haut" de Ursula Meier
"Le beau monde" de Julie Lopes Curval

Lecture avec :

"L'intériorité dans la peinture" de Pierre Soulages & Anne-Camille Charliat
"Coco de Paris" de France de Griessen
"Considérations sur le homard tome 2" de David Foster Wallace
"Intuitions" de Paul Cleave
"Les aveux" de John Wainwright
"Les ratés de l'aventure" de Titayna
"Un été de neige et de cendres" de Guinevere Glasfurd
et toujours :
"Lire les morts" de Jacob Ross
"La mer sans étoiles" de Erin Morgenstern
"Les filles mortes ne sont pas aussi jolies" de Elizabeth Little
"Batailles" de Isabelle Davion & Béatrice Heuser
"De Gaulle et les communistes" de Henri Christian Giraud

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=