Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Des territoires (...d'une prison à l'autre)
Théâtre de la Bastille  (Paris)  novembre 2017

Comédie dramatique écrite et mise en scène par Baptiste Amann, avec Solal Bouloudnine, Nailia Harzoune, Yohann Pisiou, Samuel Réhault, Anne-Sophie Sterck, Lyn Thibault et Olivier Veillon.

"Des Territoires (… D'une prison l'autre...)" est le second volet d'un triptyque écrit et mis en scène par Baptiste Amann.

Le fait d'avoir raté le premier volet, écrit en 2013 et créé en 2016, ne semble pas un problème puisque le début du second résume l'argument en quelques répliques : quatre personnes d'une même famille étaient réunis dans un pavillon de banlieue, l'action se cristallisant sur la mort de leurs parents et sur l'avenir de la petite maison familiale.

Le second volet s’ouvre sur la deuxième journée de l'histoire. Juste après l'enterrement "baroque" de leurs deux parents, le quatuor est de retour dans le dit pavillon et découvre que deux membres de la cité HLM voisine s'y sont introduits alors que des bruits d'émeute résonnent...

Quand commence "Des Territoires", on a le sentiment de découvrir une famille assez caricaturale où chacun incarne un stéréotype : Hafiz (Solal Bouloudnine) est l'enfant adopté arabe ; Lyn (Lyn Thibault) est la sœur aînée un peu bon chic bon genre, mais qui s'occupe de son frère Benny (Olivier Veillon) handicapé moteur alors que l'autre frère Samuel (Samuel Réhault) paraît est un individualiste forcené bien dans l'époque.

Le sentiment manichéen est renforcé par la description des deux intrus, Lahcen (Naila Harzoune) et Moussa (Yohann Pisiou) qui ont tous les attributs "banlieues" : survêt, baskets et capuches... Pour couronner le tout, sac à doc sur les épaules (avec tente quetchua en prime), survient Louise Michel (Anne-Sophie Sterck) activiste anti centre commercial, elle aussi légèrement connotée en termes symboliques.

Mais l'intérêt de la démarche de Baptiste Amann est ailleurs puisque les mêmes acteurs se transforment en héros de la Commune, avec à leur tête Louise Michel (Anne-Sophie Sterck), la seule à surfer entre les deux époques.

On connaît ce principe, souvent employé ces derniers temps, notamment par Sylvain Creuzevault dans "Le Capital et son singe". Mais, ici, les images d'Épinal historiques ne sont pas les vieilles barbes de 1848. Ce sont les Communards, les révolutionnaires de 1871 les plus emblématiques de ces deux mois qui ébranlèrent Paris : Élysée Reclus, le géographe anarchiste ; Gustave Courbet, qu'on ne présente pas ; Théophile Ferré, le grand amour de Louise Michel, déjà citée, et sa sœur Marie.

Reste la flamboyante Elisabeth Dimitri, révolutionnaire russe envoyée par Marx pour suivre la Commune. C'est Naila Harzoune qui lui donne tout son panache et qui, au passage, joue aussi Lahore le jeune garçon en capuche. Sa performance est aussi extraordinaire que celles de ses partenaires. Car le travail scénique de Baptiste Amann est assez virtuose : le tumulte moderne et la fièvre révolutionnaire se succèdent sans cesse l'un et l'autre sans un couac, dans une dramaturgie de plus en plus haletante.

"Des Territoires" permettra au spectateur de se remémorer la page la plus sanglante de l'histoire parisienne moderne. Ces 20 à 30 000 morts laissés sur le pavé pour que la troisième république naisse bourgeoisement sans se soucier de la "canaille" populaire...

Allant d'une époque à l'autre, Baptiste Amann s'interroge avec souvent la feinte naïveté de la jeunesse, et une belle énergie dans les discours, sur la possibilité d'un futur autre que l'annonce de ces prisons et de ces répressions à venir. L'Histoire ne se répétera-t-elle pas ? Le sort de la "racaille" des banlieues en révolte, ne sera-t-il pas identique à celui de la "canaille" communarde ?

On pourra ne pas souscrire idéologiquement à ses propos, mais on restera admiratif devant tout ce qu'il sait charrier de matière en éruption. Tout n'est pas parfait, loin de là, mais tout est destiné à dire les choses importantes avec force et colère.

On attend avec impatience la résolution envisagée par Baptiste Amann et l'on est déjà entièrement convaincu que la dernière pièce de son puzzle plein de bruit et de fureur apportera la lumière de l'utopie à ce paysage de luttes intempestives et désespérées.

 

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !

Ce bel été indien se termine sur des orages, du tonnerre et des inondations terribles. Décidément 2020 ne nous épargne rien. Dans l'espoir de jours meilleurs et se faire plaisir au milieu de tout cela, voici notre sélection culturelle de la semaine.

Du côté de la musique :

"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses
et toujours :
"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre

Au théâtre :

les nouveautés :
"Aux éclats..." au Théâtre de la Bastille
"Onéguine" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Surprise parti" au Théâtre de la Reine Blanche
"Mademoiselle Else" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Killing Robots" au Théâtre Paris-Villette
les reprises :
"Marie des Poules" au Théâtre du Petit Montparnasse
"Hector Obalk - Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures" au Théâtre de l'Atelier
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" au Studio Hébertot
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Jos Jouben - L'Art du rire" à La Scala
"Mudith Monroevitz" à la Nouvelle Seine
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec "Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris
la dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - La collection de Madame" au Musée du Quai Branly
et toujours :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Ailleurs" de Gints Zilbalodis
at home :
"Caramel" de Nadine Labaki
"Tomboy" de Céline Sciamma
"Peur" de Danielle Arbid
"La Cour de Babel" de Julie Bertucelli
"La Bataille de Solférino" de Justine Triet

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel
et toujours :
"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 20 septembre 2020 : Orages ...ô des...espoirs !
- 13 septembre 2020 : On ira où tu voudras quand tu voudras
- La Mare Aux Grenouilles #10
- 6 septembre 2020 : On danse au bal masqué
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=