Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Doll is mine
Théâtre de Nesle  (Paris)  novembre 2017

Monologue dramatique de Katia Ippaso, mise en scène de Arturo Armone Caruso, avec Azuki et Maria Fausta Rizzo.

Vu de l'Occident, le Japon moderne fait figure de précurseur en termes de malaise culturel et de dérives psycho-sociétales notamment en matière de fantaisies, voire de perversions, sexuelles et d'industrie du sexe puisant dans des pratiques ancestrales.

Du bondage aux geishas des maisons de thé, des maisons des belles endormies aux "love dolls" et "pink salons", le panorama est saisissant et la journaliste, romancière et dramaturge italienne Katia Ippaso s'est intéressée au phénomène des "maisons du sommeil" dans lesquelles des jeunes femmes jouent le rôle de veilleuses humaines.

Ainsi a-t-elle écrit "Doll is mine", monologue dramatique qui relate, sous la forme calendaire du journal, un mois de la vie de Shiori, jeune fille en perte de repères, psychologiquement fragile et désemparée qui tente de survivre dans l'anomie tokyoïte en travaillant dans une maison de sommeil en se conformant aux interdictions édictées relatives au sommeil, aux relations sexuelles et à la drogue. Mais qui sait ce qui se passe dans sa chambre...

Il se présente donc comme une partition introspective ténue, parfois elliptique ou fantasmatique, dont Arturo Armone Caruso propose une transposition scénique sensible en préservant son caractère arachnéen et troublant tout en opérant sur le mode d'une fusion théâtre et musique placé sous le signe d'une inattendue et assumée hybridation Orient/Occident, et plus précisément Japon/Italie.

Ainsi a-t-il parsemé l'opus, dont le titre renvoie à celui d'une des chanson du groupe indie italo-japonais Blonde Redhead, d'inserts musicaux et de chansons, dont celle-ci, dispensés par la violoniste et compositrice sicilienne Maria Fausta Rizzo qui en rythment le dévoilement.

Dans un décor d'épure japonisante et sous les belles lumières de Andrea Abbatangelo, et délivrée en adresse au public, la partie textuelle soumise là encore à une hybridation, celle du théâtre monologal et du théâtre Nô, est transcendée par l'incarnation subtile de la comédienne franco-japonaise Azuki.

Formellement fluides et harmonieux, ces parti-pris introduisent une bienvenue distanciation presque poétique dans un corpus dramatique à la violence soutenue qui, à défaut, serait insoutenable.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 novembre 2019 : 4 ans déjà

13 novembre 2015. inoubliable nuit de terreur dont on commémorait les 4 ans cette semaine. Un 13 novembre 2019 avec plein de concerts à Paris et un pincement au coeur pour beaucoup d'entre nous. Mais la vie continue, et elle doit continuer d'être culturelle et festive.

Du côté de la musique :

"L'année du loup" de Alma Forrer
"Lucarne" de Cassagrande
"Air India" de David Sztanke
"Immanent fire" de Emily Jane White
"Bach, Liszt, Wido : Organ works at La Madeleine" de Jae Hyuck Cho
"What's in it for me ?" le Mix numéro 4 de Listen In Bed
"Femme idéale" de Ludiane Pivoine
et toujours :
"We were young when you left home" de Tim Linghaus
"Glam shots" de Rich Deluxe
"Imago" de Manuel Etienne
"Women" la 4ème émission de notre podcast radiophonique Listen In Bed
"Silent scream" de Holy Bones
"Stregata / stregato" de Gilia Girasole & Ray Borneo
"Révolution" de David Kadouch
"Jusqu'ici tout va bien" de Bazar Bellamy
Lysysrata, It It anita et The Eternal Youth au Normandy

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"On s'en va" au Théâtre national de Chaillotl
"Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine" au Théâtre de la Tempête
"Pièce" au Théâtre des Abbesses
"La Vie est belle" au Théâtre 13/Jardin
"Adieu Ferdinand ! Le Casino de Namur II" au Théâtre du Rond-Point
"Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le Camp naturiste" au Théâtre du Rond-Point
"Bartleby" au Théâtre Essaion
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereau - aaAhh Bibi" au Théâtre Le Lucernaire
"Pour ceux qui parlent tout seuls" au Théâtre Darius Milhaud
des reprises :
"Berlin 33" au Théâtre L'Atalante
"La Magie lente" au Théâtre de la Reine Blanche
"Je ne me souviens pas" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie de l'argent" au Théâtre Aleph
"La vie devant soi" au Théâtre de Sartrouville
"G.R.AI.N. - Histoire de fous" à la Manufacture des Abbesses
"Evita - Le destin fou d'Evita Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
et la chronique des spectacles à l'affiche en novembre

Expositions avec :

"Kiki Smith" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Les Eblouis" de Sarah Suco
la chronique des films à l'affiche en octobre
et la chronique des films à l'affiche en novembre

Lecture avec :

"L'affaire Lord Spenser" de Flynn Berry
"La curée d'après le roman d'Emile Zola" de Cédric Simon & Eric Stainer
"Les faire taire" de Ronan Farrow
"Mondes en guerre tome 2, l'âge classique" de Hervé Drévillon
"Résistante" de Jacqueline Fleury Marié
"Une histoire de France tome 1, La dalle rouge" de Michel Onfray, Thomas Kotlarek & JEF
et toujours :
"Profession romancier" de Haruki Murakami
"Feel good" de Thomas Gunzig
"Histoire mondiale de la guerre froide (1890-1991)" de Odd Arne Westad
"L'avenir de la planète commence dans notre assiette" de Jonathan Safran Foer
"L'écho du temps" de Kevin Powers
"Psychotique" de Jacques Mathis & Sylvain Dorange
"Une famille presque normale" de M T Edvardsson

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=