Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Courtney Barnett & Kurt Vile
Lotta Sea Lice  (Marathon Artist)  octobre 2017

"I cherish my intercontinental friendships" "Continental Breakfast"

Sur le papier, entre l’australienne Courtney Barnett et l’Américain Kurt Vile, un océan les sépare, mais en réalité pas grand-chose. L’amour de la musique, d’un certain rock contemplatif et vibrant, des textes bien écrits, de l'humour pince-sans-rire, d’une fausse nonchalance, d’une certaine façon de chanter un peu lancinante, ça rapproche et ces deux-là étaient faits clairement pour se retrouver.

Le risque était justement le côté évident de la chose, jouer petits bras en effectuant le service minimum puisque tout aurait été facile. Il n’en est strictement rien, bien au contraire (mais kurt Vile l’avait déjà montré avec Parallelogram, disque déjà en duo mais avec Steve Gunn) ! L’alchimie fonctionne. La sincérité, la complicité, l’humilité et l’authenticité sont clairement au rendez-vous, pur disque d’amis (il suffit de voir leurs trognes souriantes sur les pochettes recto–verso) qui respectent le travail de chacun, pas pour rien que Vile reprend "Outta The Woodwork" de Barnett et que la chanteuse s’attaque à "Peepin’ Tomboy" de l’Américain.

Bien sûr, il ne faudra pas s’attendre à une révolution stylistique. Mais on retrouve avec un certain bonheur, Kurt Vile est dans son genre l'un des meilleurs auteurs-compositeurs de sa génération, la même esthétique : entre americana et pop-folk, les mélodies en cascades, les harmonies vocales. Cela s’entend donc sur les titres composés à quatre, reprises d’ébauches communes, comme "Over Everything", "Blue Cheese" ou "Continental Breakfast" (superbe titre où le duo raconte cette histoire d’amitié, la vidéo de la chanson capte précisément la belle chaleur amicale qui se dégage de l'album alors que les deux musiciens et leurs familles passent du temps ensemble pendant l’enregistrement). Et cela fonctionne également quand ils s’attaquent au répertoire de Jen Cloher, la compagne de Barnett, dans le titre "Fear Is Like a Forest" ou à celui de Tanya Donelly avec "Untogether".

Un petit bijou sans prétention, ce n’est pas le disque de l’année non plus mais un vrai petit bijou quand même.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Sometimes I Sit And I Think, And Sometimes I Just Sit de Courtney Barnett
La chronique de l'album Tell Me How You Really Feel de Courtney Barnett
Articles : Playlist des 30 sons Froggy's Delight - Idles - Shame - The Last Detail - Gruff Rhys - Soft Moon - Father John Misty
La chronique de l'album Smoke Ring From My Halo de Kurt Vile & The Violators
La chronique de l'album B'lieve I'm Going Down de Kurt Vile
La chronique de l'album Bottle It in de Kurt Vile
Kurt Vile en concert au Festival Radar 2011 (7ème édition) - vendredi 9 septembre
Kurt Vile en concert au Festival International de Benicàssim #18 (jeudi 12 juillet 2012)
Kurt Vile en concert au Grand Mix (samedi 21 décembre 2013)
Kurt Vile en concert au Festival La Route du Rock #24 (jeudi 14 août 2014)
L'interview de Kurt Vile (vendredi 9 septembre 2011)

En savoir plus :
Le site officiel de Courtney Barnett & Kurt Vile
Le Bandcamp de Courtney Barnett
Le Soundcloud de Kurt Vile
Le Facebook de Kurt Vile


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot
- 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture
- 9 février 2020 : On se calme et on se cultive
- 2 février 2020 : Place aux crèpes
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=