Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Théo Ceccaldi / Freaks
Amanda Dakota  (Tricollectif)  février 2018

Non mais quelle claque ! Une claque due à la puissance que dégage ce disque, à ses atmosphères et à l’écriture de Théo Ceccaldi.

Mais qui est Amanda Dakota ? C’est la liberté, les cheveux au vent, tout en cuir cloutés mais l’esprit glam et romantique. C’est le mot jazz tagué au rouge à lèvres. Ce sont des jarretelles qui claquent en syncopes. C’est Ken le survivant rencontrant Public Image Limited, Zappa, Dominique Pifarély, John Zorn et Thomas de Pourquery (même puissance, même magnétisme). C’est le marqueur d’une musique de son temps, de celle qui cherche toujours à se réinventer, à aller vers autre chose. C’est du violon déviolonisé, avec de nouvelles couleurs, assez loin de l’imagerie qui le caractérise. Le musicien Français pousse l’instrument, cherche à élargir au maximum sa palette de dynamiques, de timbres et de nuances.

Amanda Dakota, c’est une musique pleine de contrastes et d’expressions différentes. La force d’une architecture travaillée et d’un groupe cohérent (avec Benjamin Dousteyssier au saxophone alto & baryton, Quentin Biardeau au saxophone ténor et claviers, Giani Caserotto à la guitare électrique, Valentin Ceccaldi au violoncelle et Etienne Ziemniak à la batterie).

Un travail sur la profondeur des structures. Une recherche formelle qui irrigue depuis toujours la musique de Théo Ceccaldi. Les musiques devrions-nous dire tellement le musicien est multiple (en trio, avec le collectif Tricollectif, avec le quartet La Scala, avec la Loving Suite pour Birdy So de Roberto Negro ou le Power Trio In love With de Sylvain Darrifourcq, avec le Velvet Revolution...).

Révélation de l’année aux victoires du jazz 2017, Théo Ceccaldi montre avec ce disque une virtuosité instrumentale, des choix esthétiques assumés, cette volonté de développer son propre langage, de marier le feu, le lyrisme, de belles mélodies et une écriture pointilleuse. Pièce angulaire du disque, "Nu sur le rivage" concentre toutes les caractéristiques de sa musique. Cette confrontation entre tension et détente, ces nuances, cette énergie. Mais d’autres titres comme "Tchou Tchou", "Amanda Dakota", "Coquette Rocket", "Escalator Over The Bill" (ah ah ah...), "Oh mon dieu" sont du même acabit. Un disque intense qui se termine dans le calme avec le fauviste "Bonne Nuit Madame". Classe ! Nous terminons sur les genoux, éprouvé, heureux. Oui définitivement une superbe claque par un excellent disque !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Montevago de Théo Ceccaldi & Roberto Negro

En savoir plus :
Le site officiel de Théo Ceccaldi
Le Facebook de Théo Ceccaldi


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-03-29 :
Daniel Roméo - The Black Days Session #1
Robin McKelle - Alterations
We are Birds - No return
Vincent Courtois - Robin Fincker - Daniel Erdmann - Love of Life
Bernard Minet - Metal Band
Faut qu'ça guinche - Sixième sens
Caesaria - Connection Loss EP
Hailu Mergia - Yene Mircha
François Puyalto - 44
Jean-Baptiste Soulard - Le silence et l'eau
Péroké - Coco Bans - Al-Qasar - Sélection de clips
Pearl Jam - Gigaton

• Edition du 2020-03-22 :
GoGo Penguin - Atomised Single
KOKOROKO - Single Carry me home
Michael Fine - Five for Five
Bon Voyage Organisation - La course
Duplessy & The Violins of the World - Brothers of String
Valentin Vander - Mon étrangère
Ceylon - Où ça en est ?
Julie Campiche Quartet - Onkalo
Coralie Royer - Blossom EP
Lion's Law - The Pain, the Blood and the Sword

• Edition du 2020-03-15 :
Listen in Bed - A Milli (émission 11)
Goodbye Moscow - L'univers
Panic Party - Ep1
Klub des Loosers - Single / clip Champion
Monophonics - It's only us
Elodie Vignon - D'ombres
Laurianne Corneille - Robert Schumann : L'hermaphrodite
Manuel Anoyvega Mora - Cuba Cuba
Chassol - Ludi
Un Poco Loco - Ornithologie
Ludivine Issambourg - Outlaws
 

• Archives :
Diana Damrau - Richard Strauss : Lieder
Jordan Rakei - Origin (Deluxe Edition)
Coeur - Kawaii karma
BEBLY - ULDO EP
Pearl Jam - Viagra Boys - The National - SLIFT - Toybloïd - En bref cette semaine
Cabane - Grande est la maison
King Biscuit - Hammer It !
Pierre de Bethmann Trio - Essais Volume 3
Jean-Louis Murat - Baby Love
Noëmi Waysfeld - Guillaume de Chassy - Un voyage d'hiver / Eine Winterreise
Caravaggio - Caravaggio : Tempus Fugit
Cocanha - Puput
Listen in Bed - The party of special things to do (Mix #12)
Dora Dorovitch - Dora Dorovitch
Cyrille Dubois & Tristan Raës - Lili & Nadia Boulanger : Mélodies
Courtney Barnett - MTV Unplugged (Live in Melbourne)
Xavier Thollard Trio - (Re)Compositions
Wajatta - Don't Let Get You Down
Thundercat - Dragonball Durag
Kassa Overall - I Think I'm Good
Envy - The Fallen Crimson
Finger Lick - One Way Ride
Clark's Bowling Club - Jump ! Vol.1
Jikaëlle - Entre ici et ailleurs
Panic Party - The Psychotic Monks - Le Fil
Cyril Adda - Interview
Listen in Bed - Satchidananda (Mix #11)
Waxahatchee - Saint Cloud
Julien Gasc - L'appel de la forêt
Fazil Say - Beethoven : Intégrale des sonates pour piano
- les derniers albums (5985)
- les derniers articles (148)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1086)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=