Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ella
La Coursive La Rochelle     (février 2018) 

Monologue dramatique de Herbert Achternbusch interprété par Clotilde Mollet dans une mise en scène de Yves Beaunesne.

A côté de la cafetière qui est son bien le plus précieux, elle se raconte. Née au début de la première guerre mondiale en Allemagne, dès l'enfance elle sera maudite.

Maltraitée par son père, mise sous tutelle pour déficience intellectuelle, plutôt sans doute par trop de naïveté ou par l'accumulation des coups, elle est mariée à 21 ans. S'ensuit un long chemin de croix.

Ella déroule comme une logorrhée le texte divagant et circulaire de son histoire. Les années, elle ne s'en rappelle pas, mais les événements, très bien. La folie l'a sans doute rejoint. Et là c'est tout son parcours qui sort en un flot ininterrompu. Elle n'en finit pas d'égrener la liste de tous les endroits où on l'a mis.

En effet, les établissements psychiatriques, elle les a bien connu. C'est là où on la renvoyait toujours, quand elle était arrêtée pour vagabondage. A part sa soeur Lena, chez qui elle vit à présent dans le poulailler, personne ne trouve grâce à ses yeux. Tout le monde lui a fait du mal.

Et c'est tout son corps qui exprime la souffrance. Ella gémit, pousse des cris, elle qui a passé la plupart de son existence derrière des verrous. Elle raconte toute sa vérité, étape par étape, tire la langue, chante ou imite la poule dans le même besoin d'exorciser cette vie douloureuse. Portant cette grande table en bois sur le dos comme le fardeau de sa vie.

Ella c'est Clotilde Mollet. Extraordinaire d'humanité dans ce monologue d'Herbert Achternbusch - auteur allemand de la seconde moitié du 20ème siècle, elle confère à ce personnage une grâce quasi mystique en même temps qu'une grande douleur.

Touchante dans sa détresse, elle nous bouleverse de cette confession qui renvoie à toute une catégorie sociale qu'on ne veut pas voir et qu'Yves Beaunesne, dans une mise en scène en tous points parfaite, met en lumière magnifiquement.

Un peu plus loin de l'espace de jeu au fond, une autre table remplie d'objets hétéroclites (bouilloire, boite de conserve...) derrière laquelle au micro, Camille Rocailleux (à la création musicale) émet parfois des sons pour accompagner le récit ou les fabrique, le tout avec une incroyable finesse. Leur association, réglée à la perfection est une formidable réussite.

Dans une superbe scénographie de Damien Caille-Perret et des lumières d'une précision redoutable de Nathalie Perrier qui donnent à l'espace une atmosphère à la fois intime et oppressante, la comédienne fait de ce monologue chargé d'affliction à la rythmique syncopée, un lumineux plaidoyer pour les exclus. Toute sa vie, ça a été un chemin de croix dit-elle mais maintenant elle veut faire un café.

Impressionnante performance d'une comédienne totalement habitée, "Ella" est un monologue de très haute volée qui nous touche profondément.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 9 mai 2021 : Toujours plus proche de la sortie

On apprend par coeur le calendrier de dé-confinement, on espère les vaccins au plus vite, retrouver les salles de spectacles, les restos, bref on serait presque heureux. Pour le moment, voici le sommaire de la semaine avec la Mare Aux Grenouilles #27 samedi et un concert/interview de La Reine Garçon le 22 mai. Suivez la chaine Twitch.

Du côté de la musique :

"Flux flou de la foule" de Françoiz Breut
"Eiskeller" de Rover qui nous en parle en interview
"Let's do porn" de Captain Obvious
"The moon and stars : prescriptions for dreamers" de Valérie June
"Van Weezer" de Weezer
"Le grand secret des oiseaux de sable" de Ceylon
"Electron libre" de Hae-Sun Kang
"Chronicles of an inevitable outcome" de Intraveineuse
"Autobiographie Pirate" de Lady Arlette
"Vous écoutez quoi en travaillant ?" la 10ème émission de la saison 2 de Listen In Bed avec Guillaume Long, Flavien Girard et Francis Bourganel
"Augustin Pfleger : the life and passion of the christ" de Orkester Nord et Martin Wahlberg
"Beneath" de Tremor Ama
et toujours :
"Once" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
"Drôles de dames" de Fabrice Martinez, Laurent Bardainne et Thomas de Pourquery
"Statistic ego", de Fauxx
"Fallen chrome" de Jac Berrocal & Riverdog
"Nikolai Tcherepnin : Le Pavillon d'Armide op 29" de Henry Shek & Moscow Symphony Orchestra
"Bal Kabar" de David Sicard
"Surrounding structures" de Veik
"Amnésique, mais d'une bonne manière (avec Francis Bourganel, Guillaume Long et Flavien Girard)" 9ème émission de Listen In Bed saison 2
"A Tania Maria journey" de Thierry Peala & Verioca Lherm
"Can't wait to be fine" de We Hate You You Please Die

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La Mélancolie des dragons" de Philippe Quesne
"Richard III - Loyauté me lie" de Jean Lambert-wild
"Bestie di scena" de Emma Dante
"Ali Baba" de Macha Makeïeff
"Noire" de Tania de Montaigne
"On ne voyait que le bonheur par Grégori Baquet
"Aimez-moi" de Pierre Palmade

Expositions :

en virtuel :
"Valadon et ses contemporaines. Peintres et sculptrices, 1880-1940" au Musée des Beaux-Arts de Limoges
"Matisse, comme un roman" au Centre Pompidou
"Gabrielle Chanel - Manifeste de mode" au Palais Galliera
"Luxes" au Musée des Arst Décoratifs
"Léonard de Vinci" au Musée du Louvre

Cinéma :

at home :
"Les Beaux Jours" de Marion Vernoux
"Les Garçons sauvages" de Bertrand Mandico
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Hyènes" de Djibril Diop Mambéty
"De bruit et de fureur" de Bertrand Mandico
"Cosmos" de Andrzej Zulawski
"Cria Cuervos" de Carlos Saura

Lecture avec :

"Une toute petite minute" de Laurence Peyrin
"Rome, naissance d'un empire" de Stéphane Bourdin & Catherine Virlouvet
Rencontre avec Olivier Bal auteur de "La forêt des disparus"
"Le mari de mon frère" de Gengoroh Tagame
"Le bal des folles" de Victoria Mas et "Ici n'est plus ici" de Tommy Orange
et toujours :
"Patti Smith : Horses" de Véronique Bergen
"Les sorcières de la littérature" de Taisia Kitaiskaia & Katy Horan
"Je ne suis pas encore morte" de Lacy M. Johnson
"La famille" de Suzanne Privat
"Le brutaliste" de Matthieu Garrigou-Lagrange
"Les fossoyeuses" de Taina Tervonen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 9 mai 2021 : Toujours plus proche de la sortie
- 2 mai 2021 : En mai fait ce qu'il te plaît ? peut-être
- 25 avril 2021 : Et en plus, pas de jour férié
- 18 avril 2021 : En avril ne te cultive pas d'un fil
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=