Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce B. Traven
Nouveau Théâtre de Montreuil  (Montreuil)  mars 2018

Spectacle écrit et mis en scène par Frédéric Sonntag, avec Simon Bellouard, Julien Breda, Romain Darrieu, Amandine Dewasmes, Florent Guyot, Sabine Moindrot, Malou Rivoallan, Fleur Sulmont, Paul Levis et Gonzague Octaville.

Avec la Compagnie AsaNIsiMAsa, dédiée à l'exploration de l'histoire du 20ème siècle et des mythologies de la culture pop, dont il est le fondateur, Frédéric Sonntag a entrepris en 2013 l'élaboration d'une "Trilogie fantôme" articulée autour d'un personnage, réel ou fictif, dont l'identité, réelle ou fictive, demeure incertaine et toujours énigmatique utilisé comme "macguffin" à la manière hitchcockienne.

Ce personnage-arlésienne constitue le point d'ancrage autour duquel s'articule, sous obédience cinéphilique, une narration échevelée, à la manière feuilletonesque qui a fait le succès du "Porteur d'Histoire" de Alexis Michalik, au soutien d'un opus théâtral hybride ressortant au théâtre néo-dramatique résultant du télescopage du dramatique, du documentaire et du narratif et sous une forme qui emprunte à plusieurs sous-genres du roman policier et notamment le roman noir.

Et sont abordées les mêmes thématiques récurrentes telles la fonction du récit, le concept d'identité, la fonction du masque, l'impact historiciste des mythes contemporains, la manipulation des masses, la critique du capitalisme, l'antiaméricanisme et le désenchantement des générations post-soixante-huitardes qui rêvent de faire la révolution en sachant qu'elles ne la feront jamais que sous forme confortable du simulacre.

Après "George Kaplan" qui opère une mise en perspective entre une cellule activiste clandestine, un groupe de scénaristes de télévision et un quintet d'éminences grises au coeur du pouvoir politique et "Benjamin Walter", "roadtrip musical et littéraire" à travers l’Europe à la recherche d'un jeune écrivain, avatar mystérieux du vrai philosophe et critique Walter Benjamin, Frédéric Sonntag clôt la trilogie avec "B. Traven" qui en reprend l'essentiel de la structure.

Cet opus s'articule autour du nom de plume d'un écrivain sans visage et aux multiples hétéronymes cultivant le mystère quant à son identité réelle, auteur de nombreux romans dont le fameux "Trésor de la Sierra Madre" transposé au cinéma par John Huston, qui apparaît au Mexique en 1924, pays qui va constituer le point de convergence, nonobstant les différences de temporalités, de nombreux itinéraires individuels.

A commencer par celui de la fille du fameux scénariste Dalton Trumbo, qui fut condamné à l'exil au Mexique durant les années maccarthystes, qui, à la recherche d'un scoop, mène une enquête journalistique pour démasquer le vrai B. Traven.

Sur toile de fond mexicaine, de la Révolution à la barrière Etats-Unis-Mexique, la partition passe, entre autres, par le culte de la "lucha libre”, le catch mexicain dont le héros ultime, El Santo, refusait de quitter son masque d'argent qui inspire un groupuscule et évoque les protagonistes du groupe trash berlinois Rock’n’Roll Wrestling Bash, le fiasco d'un collectif culturel de squat dans les années 1990 et l'aliénation sociale des individus sous l'emprise du consumérisme et la stratégie politique reposant sur la version moderne "Funk-food et télévision" de la locution antique "Du pain et des jeux".

Dans une scénographie de Marc Lainé évoquant la configuration des anciennes salles de cinéma avec scène et rideau et sur une création musicale de Paul Levis qui accompagne et surligne la partition textuelle à l'instar d'une bande-son, Frédéric Sonntag opère une mise en scène cinétique à la manière du fondu enchaîné et dirige une épatante troupe de comédiens.

Rompus à l'exercice tant du multi-rôles que du changement de registre et à l'enchainement aussi rapide que fluide des scènes qui soutiennent la coexistence de la situation dramatique et de la fiction intra-théâtrale, Simon Bellouard, Julien Breda, Romain Darrieu, Amandine Dewasmes, Florent Guyot, Sabine Moindrot, Malou Rivoallan, Fleur Sulmont, Paul Levis et Gonzague Octaville entraînent le spectateur dans une passionnante épopée réflexive.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 01 avril 2024 : Mieux vaut en rire !

Edition du 1er avril, certes, mais cette édition est garantie sans blague idiote et/ou de mauvais goût. Voici donc le programme de notre sélection culturelle de la semaine. Ajoutons à cela nos chaines Youtube et Twitch et la semaine sera bien remplie.

Du côté de la musique :

"Our decisions" de Frustration
"L'amour c'est chiant" de Vanessa Philippe
"Jaffa blossom" de Mohamed Najem
petit focus sur Lisatyd et Fishtalk
"Maurice Ravel, Complete works for solo piano" de Keigo Mukawa
"No friends no pain" de Johnnie Carwash
"Nous célébrer" de Esparto
"Don't be boring" de Dynamite Shakers
"Castèls dins la luna" de CXK

"Session de rattrapage #5", 26eme épisode de notre podcast Le Morceau Caché
et toujours :
"Dans ta direction" de Camille Benatre
"Elevator angels" de CocoRosie
"Belluaires" de Ecr.Linf
"Queenside Castle" de Iamverydumb
"Five to the floor" de Jean Marc Millière / Sonic Winter
"Invincible shield" de Judas Priest
"All is dust" de Karkara
"Jeu" de Louise Jallu
"Berg, Brahms, Schumann, Poulenc" de Michel Portal & Michel Dalberto
quelques clips avec Bad Juice, Watertank, Intrusive Thoughts, The Darts, Mélys

Au théâtre

les nouveautés :

"Punk.e.s" Au Théâtre La Scala
"Hedwig and the angry inch" au théâtre La Scala
"Je voudrais pas crever avant d'avoir connu" au Théâtre Essaïon
"Les crabes" au Théâtre La Scala

et toujours :
"Gosse de riche" au Théâtre Athénée Louis Jouvet
"L'abolition des privilèges" au Théâtre 13
"Lisbeth's" au Théâtre de la Manufacture des Abbesses
"Music hall Colette" au Théâtre Tristan Bernard
"Pauline & Carton" au Théâtre La Scala
"Rebota rebota y en tu cara explota" au Théâtre de la Bastille
"Une vie" au Théâtre Le Guichet Montparnasse
"Le papier peint jaune" au Théâtre de La Reine Blanche
des reprises :
"Macbeth" au Théâtre Essaion
"Le chef d'oeuvre inconnu" au Théâtre Essaion
"Darius" au Théâtre Le Lucernaire
"Rimbaud cavalcades" au Théâtre Essaion
"La peur" au Théâtre La Scala

Du cinéma avec :

"Yurt" de Nehir Tuna
"Le squelette de Madame Morales" de Rogelio A. Gonzalez

et toujours :
"L'innondation" de Igor Miniaev
"Laissez-moi" de Maxime Rappaz
"Le jeu de la Reine" de Karim Ainouz
"El Bola" de Achero Manas qui ressort en salle
"Blue giant" de Yuzuru Tachikawa
"Alice (1988)" de Jan Svankmajer
 "Universal Theory" de Timm Kroger
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"L'absence selon Camille" de Benjamin Fogel
"Sub Pop, des losers à la conquête du monde" de Jonathan Lopez

"Au nord de la frontière" de R.J. Ellory
"Anna 0" de Matthew Blake
"La sainte paix" de André Marois
"Récifs" de Romesh Gunesekera

et toujours :
"L'été d'avant" de Lisa Gardner
"Mirror bay" de Catriona Ward
"Le masque de Dimitrios" de Eric Ambler
"La vie précieuse" de Yrsa Daley-Ward
"Le bureau des prémonitions" de Sam Knight
"Histoire politique de l'antisémitsme en France" Sous la direction d'Alexandre Bande, Pierre-Jerome Biscarat et Rudy Reichstadt
"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 12 mai 2024 : Après les ponts vient la pluie
- 05 mai 2024 : Profitons des ponts pour lire, écouter, visiter, applaudir...
- 28 avril 2024 : Une sélection hebdomadaire fraiche comme le printemps
- 21 avril 2024 : Des beaux disques, des beaux spectacles, une belle semaine
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=