Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tue-Loup - Emily Loizeau - Versari
Nouveau Casino  (Paris)  27 septembre 2005

Cette soirée inaugure la première d'une série de soirées organisée par un nouveau label T-rec. Deux artistes espoirs assurent la première partie tandis que la suite revient aux déjà bien établis Tue-Loup.

J'arrive avec un peu de retard (1/2 heure), mais finalement j'ai sûrement dû oublier de passer à l'heure d'hiver car je suis un des premiers dans la salle. Une autre demie heure, me permet de prendre tranquillement mes repères.

Finalement un petit bout de femme s'avance jusqu'au milieu de la scène et prend place devant un piano electrique. Un petit "Salut!" soufflé en guise d'introduction et voilà Emily Loizeau qui entame la soirée.

Jeune artiste qui vient d'enregistrer son premier album (sortie prévue en début d'année prochaine), elle va tenter de séduire le public (encore peu nombreux) venu surtout pour Tue-Loup.

Avec plein de charme et une voix gentiment éraillée, elle chante des tranches de vie avec humour et dérision. Le public harangué est invité à faire des vocalises avant de reprendre le temps d'une chanson, les refrains nouvellement découverts.

Des titres en anglais translatent l'ensemble d'une variété "chanson française à texte" à un ensemble plus folk (tendance Dylan dont elle fera une reprise).

Les suivants s'appellent Versari. Mené par le chanteur du même nom et ex- "Hurleurs", le groupe se compose également d'un bassiste-violoncelliste et d'un batteur (le chanteur faisant également office de guitariste et clavier).

Le groupe alterne des chansons en français et en anglais (dont une reprise de "Time to loose" de Tuxedomoon). La pop se fait rapidement sombre et invite le public à entrer dans la mélancolie.

A l'occasion d'un morceau piano, la voix de presque-crooner du chanteur amène des moments intimistes appuyés par un violoncelle qui élève l'ensemble vers les hauteurs. Suivent rythmes lent et atmosphériques qui alternent avec des morceaux plus pop. Toujours droits on sent, même dans les morceaux saturés, une explosion retenue de la part du trio.

Et c'est enfin le tour de Tue-Loup, groupe sarthois à la notoriété déjà faite d'entrer sur scène. Leur sixième album, Rachel au rocher sort le 18 octobre et ils viennent ce soir présenter leurs nouvelles compositions.

Le concert débute sur un long instrumental, introduction de "Les encoches" qui se poursuit tout en tension. On les a connu dernièrement folk (notamment sur leur best-of acoustique "Tout nu"), les voilà rock, oscillant entre musique sombre, énervée, et nouvellement groovy.

Encensé pour ses talents d'auteur, Xavier Plumas, va déclamer ses textes avec sa voix toujours traînante. Deux choristes font sporadiquement leur apparition dans le tableau pour pousser le yeah-yeah, notamment sur "City-light", premier extrait à la rythmique funky de leur album. Je m'aplatis permet au groupe d'imposer une musique lancinante autre facette, plus ancienne, de leur musique.

Annonciateur de leur prochain album, ce concert, devant un public amateur, aura fait constamment le grand écart entre les extrêmes de leur musique : tension et béatitude, rugosité et velours.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Rachel au rocher de Tue-Loup
La chronique de l'album Le lac de Fish de Tue-Loup
La chronique de l'album 9 de Tue-Loup
La chronique de l'album Total musette de Tue-Loup
Tue-Loup en concert à La Maroquinerie (2 décembre 2005)
Tue-Loup en concert au Zèbre de Belleville (jeudi 31 mars 2016)
L'interview de Tue-Loup (2 décembre 2005)
L'interview de Tue-Loup (lundi 1er avril 2013)
La chronique de l'album L'autre bout du monde de Emily Loizeau
La chronique de l'album Pays Sauvage de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert à La Maroquinerie (Soirée Fargo all stars) (27 février 2006)
Emily Loizeau en concert au Festival FNAC Indétendances 2006
Emily Loizeau en concert au Festival en Campagne 2007
Emily Loizeau en concert au Festival Fnac Live #4 (édition 2014)
Versari dans la rubrique Ni Vus Ni Connus
La chronique de l'album Ostinato de Versari


Big Ben         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard
- 12 janvier 2020 : Pas de soldes sur Froggy's
- 5 janvier 2020 : 360 jours avant 2021
- 29 décembre 2019 : JOYEUSE ANNEE 2020 !
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=