Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Strange Ones
Christopher Radcliff et Lauren Wolkstein  juillet 2018
Réalisé par Christopher Radcliff et Lauren Wolkstein. Etats Unis. Drame. 1H21 (Sortie le 11 juillet 2018). Avec Alex Pettyfer, James Freedson-Jackson, Emily Althaus, Gene Jones, Owen Campbell, Tobias Campbell et Marin Ireland.

Au départ "The Strange Ones" de Christopher Radcliff et Lauren Wolkstein est un court-métrage, "Deux inconnus" (2011). Souvent, quand on voit des films construits à partir d'un travail précédent, on ressent très vite que le sujet est étiré ou gonflé et qu'il a perdu de son efficacité initiale.

Dans ce premier long-métrage, d'une durée de 80 minutes, on ne fera ce procès. Au contraire, peut-être que le le flm aurait pu être plus long sans que cela gêne en rien le climat étrange dans lequel il baigne.

Avec leur directeur de la photo, Todd Banhazi, les cinéastes ont voulu, dans chaque plan, distillé une espèce de flou "subliminal". Dans un scope très maniéré, les personnages semblent ici mais aussi ailleurs.

Sans que rien ne soit immédiatement évoqué, il y a quelque chose qui cloche dans la relation entre Nick, tout jeune adulte, et Jeremiah, tout jeune ado. Sont-ils frères ou pas ? Que font-ils dans cette Amérique "parallèle", celle des routes désertes et des motels hors saison ?

Christopher Clifford et Lauren Wolkstein ont dessiné une espèce d'Amérique picturalisée à la Hopper, un Hopper moderne dans lequel il y aurait aussi des relents hyperréalistes à la Hockney.

Tout cela génère un climat tendu et étrange. Comme les rapports entre ces apparents frères. Mutique, presque effaré, Jeremiah – dont on apprendra plus tard qu'il s'appelle Sam – est un jeune garçon malingre au regard profond, parfois dur.

Mais il peut changer du tout au tout, lancer à Nick quand ils s'installent dans le motel tenu par Kelly, une réplique surprenante : "tu pourrais utiliser son trou", et tenir à cette même Kelly un long discours "pas de son âge" et bourré de sous-entendus sur Nick...

On ne dira pas la résolution de cette histoire où domine l'interprétation de James Freedson-Jackson. A 15 ans, il porte le film sur ses frêles épaules. On a l'impression qu'il est déjà un vieux routier, qu'il incarne cet adolescent blessé en lui apportant toute son expérience d'acteur en s'emparant d'une situation qu'il n'a heureusement pas vécue.

Comme tout ce qui était dans une simili-obscurité dans "The Strange Ones" de Christopher Radcliff et de Lauren Wolkstein s'éclaire au bout d'une heure, on aurait pu craindre que les vingt dernières minutes perdent en intensité. Au contraire, grâce à la performance de James Freedson-Jacskon, on suit le choc post-traumatique de Sam et le malaise diffusé dans la période floue du film prend une nouvelle consistance.

Evidemment, cette œuvre toute en tension nécessite de la part du spectateur une participation de chaque instant. Il lui sera difficile d'être empathique avec des personnages dont les portraits sont composés petit à petit comme des puzzles. Il lui faudra, une fois qu'il aura saisi ce que le film veut lui dire, dépasser cet océan de noirceur.

"The Strange Ones" de Christopher Radcliff et de Lauren Wolkstein n'est pas un divertissement. Si l'on accepte de participer à l'expérience qu'il constitue, on en sortira ébranlé par une émotion pure construite sans voyeurisme. Une émotion rare qui sent la vérité des êtres décrits dans ce film pas comme les autres.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2022-07-31 :
Costa Brava, Lebanon - Mounia Aki  
 

• Archives :
Des filles pour l'armée - Valerio Zurlini  
Occhiali neri - Dario Argento   
Peter von Kant - François Ozon   
The Sadness - Rob Jabbaz  
L'Esprit sacré - Chema García Ibarra
Todos os Mortos - Caetano Gotardo et Marco Dutra
Jungle rouge - Juan José Lozano et Zoltan Horvath   
Swing - Tony Gatlif    
All eyes off me - Hadas Ben Aroya  
Les Femmes des autres - Damiano Damiani   
Maître Contout - Mémoire de la Guyane - Xavier Gayan   
Années20 - Elisabeth Vogler   
Et je l'aime à la fureur - André Bonzel   
Un vrai crime d'amour - Luigi Comencini   
Employé-Patron - Manuel Nieto Zas   
The Batman - Matt Reeves
Azuro - Matthieu Rozé  
La vie de famille - Jacques doillon
Deux sous d'espoir - Renato Castellani  
Crush - Luis Prieto   
Tropique de la violence - Manuel Schapira    
L'Empire du silence - Thierry Michel   
Ma nuit - Antoinette Boulat   
Rien à foutre - Emmanuel Marre et Julie Lecoustre    
Ali & Ava - Clio Barnard   
Viens je t'emmène - Alain Guiraudie   
La Légende du roi crabe - Alessio Rigo de Righi et Matteo Zoppis   
Dunk ou Die - Nicolas de Virieu   
Nous - Alice Diop   
Riders of Justice - Anders Thomas Jensen  sortie VOD  
- les derniers articles (2)
- les derniers cineclub (6)
- les derniers concerts (19)
- les derniers expos (1)
- les derniers films (1630)
- les derniers interviews (15)
- les derniers spectacles (3)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=