Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bancal Chéri
Bancal Chéri  (Printival)  juin 2018

Formation spontanée, engendrée lorsque le spectacle collectif Boby Lapointe repiqué eu le flair bien développé de les inviter, Bancal Chéri est constitué de Dimoné, Nicolas Jules, Roland Bourbon et Imbert Imbert. Leur premier album du même nom brouille les pistes qui se rejoignent sous la bannière des quatre artistes.

Complices, les quatre compères immortalisent leur connivence en assemblant les éléments de leurs distorsions créatives et fondent cet album multi genre. Leur apparence joviale de buddy-musique révèle des textes concernés, entre nostalgies ("La Vienne et les Deux-Sèvres") : "Et dans ce tramway, je pense aux gens que j’aime, aux années passées depuis la Vienne et les Deux-Sèvres" et compassions : "Tu ressens fort le goût de la médiocrité, tu fais tout comme il faut mais putain tu dors mal, leur manière de ranger les sages et les fous" ("Le droit d’être tordu").

Au son des basses électriques, doucereuses avant l’assaut "Y a des bouts de maman dans la barbe à papa, y a la mémoire des mots indignés, de la voix qui se tend comme une arme" ("La barbe à papa"). Il y a du blues hommage à Jay Hawkins, et ces cordes qui ne quittent jamais la scène.

L’album reste toutefois imprégné de bonne humeur et de collaboration heureuse. Probablement parce que de nulle part surgit subitement un apache qui s’empare de la piste 11 pour y proférer des onomatopées divagantes, manifestement signe d’une grande largesse d’esprit. "Natanae" est un foisonnant mélange d’araméen et d’arménien, aux rythmes vaudous invitant au lâcher-prise.

Ou bien par le sifflement mélancolique de la contrebasse, rendant poétique l’énumération façon cadavre exquis de "Mounak". Ou par un morceau instrumental ("Glass Glock"), divagation inopinée au milieu d’un album parlé ou champ libre à la création de l’auditoire ?

"Pour la cumbia, j’ai pas les pas, pour la rumba congolaise, j’ai pas les pas, pour le mambo, j’ai pas les pas et pour le twist non plus, pour la biguine, j’ai pas les pas, pour la bourrée auvergnate, j’ai pas les pas, pour le marche ou crève j’ai pas les pas, et ton amour j’l'ai plus, mais pour le rock n’roll j’ai les épaules" ("Les épaules"). Voilà qui est clair à présent, Bancal Chéri est l’anticonformisme du rock'n’roll, des textes entre cordes et caisses.

Parce que la musique adoucit les mœurs, rassemble, emmène, transcende et transporte, parce que le rythme inspire, divague et voyage, parce que Bancal Chéri a bien fait de nous faire partager leurs créations, parce que la bonne humeur se partage aussi, écoutez donc ces morceaux. Et mangez des pommes évidemment.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Bancal Chéri
Le Bandcamp de Bancal Chéri
Le Facebook de Bancal Chéri


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-10-13 :
Orouni - Interview
Listen in Bed - The Sopranos (Mix #2)
Listen in Bed - Vinyles (émission 2)
Vanille - Amazona
Parlor Snakes - Disaster Serenades
Olivier Rocabois - Ship Of Women / Somewhere In A Nightmare EP
Marie Sigal - Les géraniums EP
Festival Levitation France #7 (édition 2019) - The Warlocks - Black Midi - Frustration - Iceage - Fat White Family - Vanishing Twin - France - L'Epée - Frankie and the Witch Fingers
Pierre Daven-Keller - Kino Music
Michel Dalberto - Beethoven, 5 Sonates pour piano
Sarah Amsellem - Miracles
Vincent David - Pulse
La Féline - Vie Future
Samba de la Muerte - A Life with Large Opening

• Edition du 2019-10-06 :
Xavier - Sprayed Love
Fabien Martin - aMour(s)
Alexandra Luiceanu - Matriochka : Romantic Fantaisies & Transcriptions from Russia
Maud Geffray - Still Life : a tribute to Philip Glass
Alex Beaupain - Pas plus le jour que la nuit
Lucienne Renaudin Vary - Mademoiselle in New York
The Great Old Ones - Interview
Hugues Mayot - L'Arbre rouge
Liam Gallagher - Why me ? Why not.
Baden Baden - La Nuit Devant
Rabih Abou-Khalil - The Flood and The Fate of The Fish
Listen in Bed - Drive (Mix #1)
Listen in Bed - Les disques dans notre vide poche (émission #1)
 

• Archives :
Johanna Saint-Pierre - The NYC Summer Sessions EP
Holy Fuck - Luxe featuring Alexis Taylor
Alarm Will Sound - The hunger
Bruno Rigutto - Chopin : Nocturnes
Sylvain Rifflet - Troubadours
Ensemble Aedes & Mathieu Romano - Brel & Barbara A cappella
Initiative H - Initiative H X Moondog Pax for a Sax Remix
Boucan - Déborder
Caravan Palace - Chronologic
Nantucket Nurse - The Uncompleted Works Volumes 1, 2 &3
Mister Moonlight - The Basement Tapes
Debout sur le Zinc - Vian par Debout sur le Zinc
Studio Electrophonique - Buxton Palace Hotel
Quatuor Béla & Moriba Koïta - Impressions d'Afrique
Mike Patton & Jean-Claude Vannier - Corpse Flower
Samir Barris - Fin d'été
Gérald Genty - Là-Haut
Joseph Fisher - Interview
Florian Noack - Prokofiev : Visions Fugitives
Hildebrandt - ïLeL
Dpt Store - Tokyo dreams
Kronos Quartet - Terry Riley : Sun Rings
One Rusty Band - Voodoo Queen
Marie-Nicole Lemieux - Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières
Black Midi - Schlagenheim
Moddi - Like In 1968
L'épée - Diabolique
Violet Arnold - Moon
Festival Check-In Party #1 (édition 2019) - jeudi 22 août - Prince Miiaou - Julia Jacklin - Clara Luciani - Patti Smith - Jeanne Added
Festival Check-In Party #1 (édition 2019) - Vendredi 23 août - Namdose - Puts Marie - Yak - Slaves - Lysistrata - Gogol Bordello - The Psychotic Monks - Foals
- les derniers albums (5764)
- les derniers articles (128)
- les derniers concerts (2314)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1077)
- les derniers livres (7)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=