Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La disparition d'Adèle Bedeau
Graeme Macrae Burnet  (Editions Sonatine)  août 2018

Pour cette rentrée littéraire, les éditions Sonatine nous propose un livre à la couverture intrigante, toute droite sortie des années 80. Dans une préface tout autant surprenante, l’auteur nous explique l’origine de ce livre.

L’auteur nous explique que ce livre fut écrit par un auteur quasi-inconnu, Raymond Brunet et publié au début des années 80 avant d’être adapté au cinéma par Claude Chabrol en 1989. S’installant à Paris quelque temps après la sortie du film, il dut, sous la pression de sa mère, retourner dans son village natal, le lieu principal du roman. De par les descriptions des personnages dans son roman, il se retrouva au ban de son village avec des populations qui lui reprochaient le portrait de leur village. Raymond Brunet se suicidera en 1992 en se jetant sous un train, sans avoir connu le succès mérité pour son livre et sans aucune explication. En cherchant bien dans la filmographie de Chabrol, nulle trace d’une quelconque disparition d’Adèle Bedeau. Même résultat concernant la recherche d’un certain Raymond Brunet. Intrigant donc, et une énorme envie de se plonger dans le livre pour mieux comprendre tout ça.

Graeme Macrae Burnet dit nous proposer aujourd’hui une nouvelle édition de cet ouvrage, traduit par Julie Sibony. Tiens donc ? Un livre traduit de l’anglais ? Il nous précise : "Bien qu’il existe de nombreux parallèles entre ce roman et  la vie de Raymond Brunet, La disparition d’Adèle Bedeau est bel et bien une œuvre de fiction".

L’histoire se déroule à Saint-Louis, une petite ville ordinaire d’Alsace, située à la frontière avec l’Allemagne et la Suisse. Manfred Baumann est un personnage solitaire. Timide, inadapté, secret et très routinier, il passe ses soirées à boire seul en contemplant la jolie serveuse du bar-restaurant la cloche, une certaine Adèle Bedeau.

Georges Gorski, lui, est un policier qui se confond avec la grisaille de la ville. S’il a eu de l’ambition, celle-ci s’est envolée depuis longtemps. Peut-être le jour où il a échoué à résoudre une de ses toutes premières enquêtes criminelles qui, depuis, ne cesse de l’obséder. Lorsqu’Adèle Bedeau disparaît, Baumann devient le suspect principal de Gorski. Un étrange jeu se met alors en place entre les deux hommes.

Le roman est construit de façon très classique avec une alternance de points de vue des deux principaux personnages, Baumann et Gorski, que l’auteur s’évertue à nous présenter au travers de leur histoire et de leurs pensées. Les deux hommes ont de nombreux points communs ; ce sont des êtres meurtris qui n’ont pas la vie qu’il désirait. L’auteur prend du temps pour nous décrire décors et personnages, comme dans un bon vieux film des années 80.

Vous l’avez donc compris, Graeme Macrae Burnet a souhaité nous proposer un ouvrage vintage, que le lecteur appréciera comme on a pu apprécier les vieux épisodes de l’inspecteur Maigret. Dans l’esprit des Simenon et Chabrol, l’auteur prend un malin plaisir à nous proposer un thriller psychologique d’ambiance, à jouer avec le lecteur (dès la préface et tout le long du livre) en brouillant les pistes comme dans tous les bons polars.

"L’évidence n’est pas toujours la vérité" nous prévient Graeme Macrae Burnet sur la quatrième de couverture. La disparition d’Adèle Bedeau en est la plus parfaite illustration.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "L'Accident de l'A35" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel de Graeme Macrae Burnet
Le Facebook de Graeme Macrae Burnet


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux

On n'a jamais été aussi proche de Noël !! une raison comme une autre pour se faire plaisir et faire plaisir aux autres en (s')offrant quelques belles choses à découvrir dans notre sélection culturelle de la semaine. Des disques, des livres, des jeux, des expos, des films, des spectacles... à découvrir ci-dessous.

Du côté de la musique :

"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer
et toujours:
"Ravel : Miroirs, la valse" et "Stravinsky : Petrushka, The firebird" de Beatrice Rana
"Les mauvais tempéraments" de Christophe Panzani
Rencontre avec Lau Ngama, autour d'une session acoustique de 3 titres
Listen In Bed consacre sa 5ème émission au fabuleux groupe Broadcast
Rencontre avec Ultra Vomit
"Pulsions" de Duo Ypsilon
"The deepest space of now" de Enik
"Malsamaj" de Geysir
"Poussière" de Grèn Sémé
"Love and chaos" de Igor and the Hippie Land
"Dark shade" de Match

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Des territoires (...et tout sera pardonné ?)" au Théâtre de la Bastille
"Trois femmes (L'Echappée)" au Théâtre Le Lucernaire
"Le paradoxe amoureux" au Théâtre Le Lucernaire
"Evita - Le destin fou d'Eva Peron" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Analphabète" à l'Artistic Théâtre
"War Horse" à la Scène Musicale
dans le cadre du Focus au Théâtre Ouvert :
"La plus précieuse des marchandises"
"Une Pierre"
des reprises :
"L"Atlas de l'Anthropocène" à la Maison des Métallos
"Vestiges - Fureur" au Lavoir Moderne Parisien
"Britney's Dream" au Théâtre La Flèche
"Roméo et Julierre" à la Scène parisienne
"Ma grammaire fait du vélo" au Théâtre Essaion
"Gauthier Fourcade - Le bonheur est à l'intérieur de l'extérieur" à la Manufacture des Abbesses
et la chronique des spectacles déjà à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais

Cinéma avec :

Oldies but Goodies avec "Institut Benjamenta" de Timothy et Stephen Quay
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro
et toujours :
"Cauchemar" de Paul Cleave
"La grande aventure de l'égyptologie" de Robert Solé
"La ligne de sang" de DOA & Stéphane Douay
"Matière noire" de Ivan Zinberg
"Que les ombres passent aux aveux" de Cédric Lalaury

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 1er décembre 2019 : On prépare les cadeaux
- 24 novembre 2019 : Black Friday culturel
- 17 novembre 2019 : 4 ans déjà
- 10 novembre 2019 : Non à la morosité
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=