Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Quelque chose
Théâtre de Belleville  (Paris)  septembre 2018

Performance-solo écrite, mise en scène et interprétée par Bernadette Gruson.

Belle et épatante révélation que cette perfomance-solo au titre aussi évasif qu'anodin par son renvoi à la polysémie du mot "chose" - "Quelque chose" - mais dont l'ambiguïté potentielle est levée sur scène avec une banderole festive et explicite annonçant "l'histoire du sexe et de l'amour".

Aussitôt pour les plus avertis, résonne un autre titre, "Le Mot et la Chose", celui du fameux poème libertin de l'abbé de Lattaignant.

Et la référence s'avère pertinente dès lors que Bernadette Gruson, qui ne pourrait que se limiter à la représentation de l'éternel féminin, s'avère une "warrior", une militante de l'allégresse et de l'hédonisme.

Inspirée par la bande dessinée "Sex Story" du psychiatre-sexologue Philippe Brenot et de la dessinatrice Laeticia Coryn, elle propose une évocation libre et empreinte d'autofiction non seulement du sexe et de l'amour au fil des siècles mais également du plaisir féminin.

Elle a conçu une partition interactive - et participative (surprise, surprise) - placée sous le signe de la jubilation verbale assortie d'un humour impertinent, de l'exultation du corps et du slogan situationniste de Mai 68 "Jouir sans entraves", qui commence en forme d'accueil par une élégante et sexy jeune femme pseudo-conférencière de ce qui pourrait s'apparenter à un stage de coaching sur l'épanouissement personnel qui, sans ambages et au sens propre des termes, entre dans le vif du sujet.

Et, pour se promener dans un passé de deux millions d'années et dans son histoire personnelle, elle a élaboré une scénographie inventive avec un rouleau de carton ondulé agrémenté de pictogrammes dessinés à la bombe rose fluo, faisant notamment office de déroulé chronologique.

Passionnée de danse, formée au théâtre et à l'école transdisciplinaire du Samovar, Bernadette Gruson signe un opus qui fait la belle à la dramaturgie du corps, qui n'est pas sans évoquer ceux de son aînée la comédienne et circassienne Geneviève de Kermabon, et qui joue pour et avec le public.

Superbement caressée et magnifiée par les lumières de Priscila Costa, la blonde sylphide délivre un spectacle personnel, non formaté, si ce n'est à l'aune de son désir.

Affranchi des sirènes mainstream, il s'avère intelligent et créatif, drôle et roboratif, militant, subversif et revendicatoire pour explorer les vertiges du plaisir, défier les interdits socio-historiques, soulever le poids de l'Histoire et briser la chaîne des déterminismes.

Alors, oui ! Jouissons en reprenant l'antienne hugolienne*.

 
*"Jouissons ! L'heure est courte, et tout fuit promptement"

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
"Qui croire " à la Comédie de Reims
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=