Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Quelque chose
Théâtre de Belleville  (Paris)  septembre 2018

Performance-solo écrite, mise en scène et interprétée par Bernadette Gruson.

Belle et épatante révélation que cette perfomance-solo au titre aussi évasif qu'anodin par son renvoi à la polysémie du mot "chose" - "Quelque chose" - mais dont l'ambiguïté potentielle est levée sur scène avec une banderole festive et explicite annonçant "l'histoire du sexe et de l'amour".

Aussitôt pour les plus avertis, résonne un autre titre, "Le Mot et la Chose", celui du fameux poème libertin de l'abbé de Lattaignant.

Et la référence s'avère pertinente dès lors que Bernadette Gruson, qui ne pourrait que se limiter à la représentation de l'éternel féminin, s'avère une "warrior", une militante de l'allégresse et de l'hédonisme.

Inspirée par la bande dessinée "Sex Story" du psychiatre-sexologue Philippe Brenot et de la dessinatrice Laeticia Coryn, elle propose une évocation libre et empreinte d'autofiction non seulement du sexe et de l'amour au fil des siècles mais également du plaisir féminin.

Elle a conçu une partition interactive - et participative (surprise, surprise) - placée sous le signe de la jubilation verbale assortie d'un humour impertinent, de l'exultation du corps et du slogan situationniste de Mai 68 "Jouir sans entraves", qui commence en forme d'accueil par une élégante et sexy jeune femme pseudo-conférencière de ce qui pourrait s'apparenter à un stage de coaching sur l'épanouissement personnel qui, sans ambages et au sens propre des termes, entre dans le vif du sujet.

Et, pour se promener dans un passé de deux millions d'années et dans son histoire personnelle, elle a élaboré une scénographie inventive avec un rouleau de carton ondulé agrémenté de pictogrammes dessinés à la bombe rose fluo, faisant notamment office de déroulé chronologique.

Passionnée de danse, formée au théâtre et à l'école transdisciplinaire du Samovar, Bernadette Gruson signe un opus qui fait la belle à la dramaturgie du corps, qui n'est pas sans évoquer ceux de son aînée la comédienne et circassienne Geneviève de Kermabon, et qui joue pour et avec le public.

Superbement caressée et magnifiée par les lumières de Priscila Costa, la blonde sylphide délivre un spectacle personnel, non formaté, si ce n'est à l'aune de son désir.

Affranchi des sirènes mainstream, il s'avère intelligent et créatif, drôle et roboratif, militant, subversif et revendicatoire pour explorer les vertiges du plaisir, défier les interdits socio-historiques, soulever le poids de l'Histoire et briser la chaîne des déterminismes.

Alors, oui ! Jouissons en reprenant l'antienne hugolienne*.

 
*"Jouissons ! L'heure est courte, et tout fuit promptement"

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=