Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'écart
Amy Liptrot  (Editions Globe)  août 2018

Un livre considéré par le grand Will Self comme une révélation ne pouvait pas me laisser indifférent. C’est donc sur les conseils de l’ami Will que je me suis lancé avec curiosité dans le premier roman d’Amy Liptrot, L’écart, qui vient d’être publié chez Globe éditions. Et bien m’en a pris, L’écart aura été une bien belle découverte.

Amy Liptrot est une jeune auteure originaire des Îles Orcades, un archipel du Nord de l’Ecosse. Fille d’un père bipolaire touché par des crises maniaques et d’une mère très portée sur la religion, Amy Liptrot nous retrace dans son ouvrage son parcours et son combat contre l’alcoolisme. On suit d’abord son enfance sur ces îles écossaises, balayées par des vents permanents, son attirance pour le danger, symbolisé par ces ballades au bord des falaises puis sa descente aux enfers dans l’alcool.

L’alcool, elle va le découvrir quand elle décidera de quitter son île pour rallier Londres, la capitale des excès, où les drogues, l’alcool et le sexe sont les rois. Elle commence à boire très vite, à se droguer aussi et rentre vite dans des pratiques addictives. Elle découvre l’amour aussi, lors d’un concert, un amour qui ne survivra pas à sa dépendance à l’alcool.

A cause de son alcoolisme, elle va tout perdre, son travail, son logement et son amour. Ne lui reste plus qu’à tenter de se sortir de ce fléau qui la tue à petit feu. Elle se lance dans une cure de désintoxication à Londres puis décide de rentrer sur son île. Entre temps, quinze ans après son départ, ses parents se sont séparés et ont vendu la ferme familiale.

Pas facile donc, pour elle, que ce retour aux sources, tout en sobriété, qui va l’obliger à se construire une nouvelle vie. Elle va très vite retrouver un travail, retrouver son père et se réfugier dans la lecture, la marche et l’écriture. Evidemment l’alcool lui manque, un manque qui fait l’objet de magnifiques pages dans lesquelles on la voit se reconstruire dans le dépouillement total au milieu d’une nature austère et fragile.

J’ai compris, je pense, pourquoi Will Self avait pu voir dans ce livre une révélation. L’écart est un très beau livre, bien différent de ceux qu’on a l’habitude de lire qui traitent de l’alcoolisme. Servi par une écriture particulièrement lente jamais éprouvante, faite de descriptions lumineuses et profondes, le livre raconte  magnifiquement le combat d’une femme contre l’alcoolisme et "l’écart" qu’elle choisit pour se reconstruire après des années de souffrances alcooliques. Amy Liptrot nous livre un formidable message d’espoir et de combat nous montrant qu’elle est parvenue à se redécouvrir mais aussi à redécouvrir les autres tout en redécouvrant le territoire de son enfance.

Amy Liptrot nous montre aussi que le sevrage alcoolique n’est jamais réellement acquis et qu’il demeure un combat perpétuel. Chaque jour passé sans alcool est une victoire pour elle, un passage vers la rédemption avec en toile de fond une nature sauvage et tourmentée superbement décrite par l’auteure.

L’écart est donc un livre magnifique, cette "révélation" que nous prétendait Will Self dès le départ. Il souffle un formidable vent d’espoir à la lecture de ce livre qui par sa puissance littéraire en a fait pour moi un véritable coup de cœur.

Ce livre, entre vos mains, ne pourra pas vous laisser indifférent. C’est une évidence.

 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-02-16 :
Les lumières de Niterói - Marcello Quintanilha
Apaiser Hitler - Tim Bouverie
Ted - Grand froid - Pierre Rehov - Cyril Carrère
Undercover - Amaryllis Fox
Préférer l'hiver - Aurélie Jeannin
La résurrection de Joan Ashby - Cherise Wolas
L'odysée du plastique - Eric Loizeau

• Edition du 2020-02-09 :
Alt-Life - Joseph Falzon & Thomas Cadène
L'homme qui n'est jamais mort - Olivier Margot
Ce qui est nommé reste en vie - Claire Fercak
La chute - Jacques Ravenne
Dévorer les ténèbres - Richard lloyd Parry
Il est juste que les forts soient frappés - Thibault Bérard
Le livre de Sarah - Scott McClanahan
 

• Archives :
Comment le roi a perdu la tête - Ville Ranta
Basse naissance - Kerry Hudson
Et Mara ferma les yeux - Denis Jeambar
La Cité de Feu - Kate Mosse
Les sables de l'empereur - Mia Couto
La Septième Croix - Anna Seghers
Trois jours d'amour et de colère - Edward Docx
Le ciel à bout portant - Jorge Franco
Le prix de la démocratie - Julia Cagé
Les rues bleues - Julien Thèves
Les champs de la Shoah - Marie Moutier-Bitan
Nul si découvert - Valérian Guillaume
Et toujours les Forêts - Sandrine Collette
Victime 55 - James Delargy
Sugar Run - Mesha Maren
De Gaulle, portrait d'un soldat en politique - Jean-Paul Cointet
Sauf que c'étaient des enfants - Gabrielle Tuloup
Lake Success - Gary Shteyngart
Celle qui pleurait sous l?eau - Niko Tackian
Sang chaud - Kim Un-Su
Je suis le fleuve - T. E. Grau
La prière des oiseaux - Chigozie Obioma
Un millionaire à Lisbonne - J.R. Dos Santos
La Séparation - Sophia de Séguin
Juste une balle perdue - Joseph d'Anvers
Sukkwan Island - David Vann
Otages - Nina Bouraoui
Un art de vivre à Paris - France de Griessen
On ne meurt pas d'amour - Géraldine Dalban-Moreynas
La fabrique du crétin digital : Les dangers des écrans pour nos enfants - Michel Desmurget
- les derniers articles (11)
- les derniers expos (31)
- les derniers films (2)
- les derniers interviews (25)
- les derniers livres (1920)
- les derniers spectacles (1)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=