Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mademoiselle de Jonquières
Emmanuel Mouret  septembre 2018

Réalisé par Emmanuel Mouret. France. Drame/Romance. 1h49 (Sortie le 12 septembre 2018). Avec Cécile de France, Edouard Baer, Alice Isaaz, Natalia Dontcheva et Laure Calamy.

Pour la première fois, Emmanuel Mouret s'aventure dans le passé, qui plus est dans le film à costumes et l'adaptation (libre) d'un texte littéraire. Il se complique encore la tâche puisqu'il s'attaque à Diderot et à un monument du cinéma français, "Les Dames du Bois de Boulogne", le premier chef-d'oeuvre de Robert Bresson.

Evidemment le résultat n'est pas le même. Mouret n'est pas un janséniste et il ne tourne pas en 1945 un film dont l'atmosphère noire se nourrit des relents délétères de l'Occupation.

Au contraire, tout est lumineux et plein de couleurs, des châteaux aux superbes tenues de Cécile de France et d'Edouard Baer, dans "Mademoiselle de Joncquières". D'emblée, on sait que si l'auteur d'"Un baiser, s'il vous plaît" a changé d'époque, il n'a pas changé son regard sur le monde : la gentillesse, pour ne pas dire "la cucuterie", reste de mise.

Sur le fond, cela pourrait poser un problème puisque toute l'intrigue du film repose sur la vengeance ourdie par Madame de La Pommeraye à l'encontre du marquis des Arcis, être séduisant et volage qui l'a aimée puis est passé à d'autres conquêtes tout en croyant rester "l'ami" de son ancienne belle. Celle-ci va concocter un plan diabolique pour qu'il se compromette socialement et épouse sans le savoir une aventurière débauchée.

"Mademoiselle de Joncquières" d'Emmanuel Mouret devrait être donc logiquement un drame. Or, il n'en est rien... et d'ailleurs, comment envisager un drame quand le séducteur piégé est Edouard Baer et l'objet de sa convoitise Alice Isaaz ?

Sans rien révéler, Mouret s'éloigne terriblement de la fin des "Dames". Son incorrigible optimisme reprend vite le dessus dans ce film léger, sauvé par sa belle écriture qui n'est pas pédante, ne cherche pas à faire "dix-huitième" et est bien en bouche des acteurs qui sont à leur meilleur. Peut-être qu'Edouard Baer est un peu âgé pour son rôle, mais il l'occupe hardiment et se tire avec élégance d'un rôle botté où il est théoriquement le dindon de la farce.

Bien entendu, on évitera de chercher l'écho de la philosophie des Lumières dans cette pochade chic et distrayante.

"Mademoiselle de Joncquières" d'Emmanuel Mouret contribuera certainement à asseoir un peu plus sa réputation dans le domaine de la comédie avec ses plus (sa belle humeur, son amour des acteurs) et ses moins (son absence d'ambition).

Annoncé comme un futur Rohmer, il ne le sera jamais car il n'a pas de vision morale ni aucun sens du politique. Tant pis, on se contentera de passer de bons moments à la campagne en sa bonne compagnie. 

 

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2024-05-12 :
Roqya - Saïd Belktibia
L'esprit Coubertin - Jérémie Sein
 

• Archives :
Marilu - Sandrine Dumas
Que notre joie demeure - Cheyenne-Marie Carron
Le déserteur - Dani Rosenberg
L'île - Damien Manivel
Amal - Jawad Rhalib
Le Naméssime - Xavier Bélony Mussel
Yurt - Nehir Tuna
Le squelette de Madame Morales - Rogelio A. Gonzalez
Le Jeu De La Reine - Karim Aïnouz
Laissez-moi - Maxime Rappaz
L'innondation - Igor Miniaev
El Bola - Achero Manas
Blue Giant - Yuzuru Tachikawa
Alice - Jan Svankmajer
Universal Theory - Timm Kroger
Elaha - Milena Aboyan
L'Homme d'argile - Anaïs Tellenne
Means Girls, Lolita malgré moi - Samantha Jayne et Arturo Perez Jr
Sirocco et le royaume des courants d'air - Benoit Chieux
La Venus d'Argent - Helena Klotz
Ricardo et la peinture - Barbet Schroeder
A L'intérieur - Vasilis Katsoupis
Le Gang du Bois du Temple - Rabah Ameur-Zaimeche
Juniors - Hugo Thomas
Oppenheimer - Christopher Nolan
Les Meutes - Kamal Lazraq
Mission : impossible – Dead Reckoning Partie 1 - Christopher McQuarrie
Love Life - Koji Fukada
Le prix du passage - Thierry Binisti
Kokon - Leonie Krippendorff
- les derniers articles (2)
- les derniers cineclub (6)
- les derniers concerts (20)
- les derniers expos (1)
- les derniers films (1689)
- les derniers interviews (15)
- les derniers spectacles (4)
           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=