Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Fantôme
Mésopotamie  (Aristocrate Recordings)  septembre 2018

"Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant
D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime
Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même
Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend.

Car elle me comprend, et mon cœur, transparent
Pour elle seule, hélas ! cesse d'être un problème
Pour elle seule, et les moiteurs de mon front blême,
Elle seule les sait rafraîchir, en pleurant.

Est-elle brune, blonde ou rousse ? - Je l'ignore.
Son nom ? Je me souviens qu'il est doux et sonore
Comme ceux des aimés que la Vie exila.

Son regard est pareil au regard des statues,
Et, pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a
L'inflexion des voix chères qui se sont tues."
" Mon rêve familier", Paul Verlaine.

Parfois, écouter un disque vous donne l’impression d’être comme en lévitation, de ne plus toucher le sol. On ferme les yeux et on voyage le cœur frémissant. L’intensité vous donne des palpitations. Et quand à cette intensité se mêle une fragilité alors on touche à quelque chose de précieux.

Josépha Mougenot, la jeune chanteuse qui se cache derrière Fantôme a choisi son pseudonyme à la perfection. Ici on flotte, de bonheur surtout. Il y a quelque chose d’impalpable et de naïf, beaucoup de sensibilité, de raffinement et de tendresse. Une sérénité se dégage de ce disque. Les notes virevoltent comme de fines particules dans l’air et les arpèges donnent une impression d’évanescence. Il y a du Satie, du Debussy. On pensera également à CocoRosie ou Claire Vailler. Une musique avec cette faculté à venir effleurer la sensibilité de chacun, cette grâce, ce don pour transmettre comme un trouble.

Mésopotamie est un disque comme hors du temps, foncièrement poétique, beau et mystérieux : ce chant en français et en anglais, ces parties vocales (avec cette façon de chanter sans vraiment porter la voix) et instrumentales jouées sur une harpe ou piano. Un disque avec sa part d’accidents, cette magie de la prise sur l’instant par Jérôme Suzat alias Cheval Blanc et pensée comme un document sonore, incontestable acte musical.

Enregistrer live est une véritable volonté pour la chanteuse, pour capter ce côté direct. Chez Josépha Mougenot, la musique apparaît : "dans un état de rêverie alors que mon esprit se met à divaguer. Comme un fruit ou une fleur en train de pousser". Elle se sent artisan, comme une tailleuse de pierre partant à la découverte d’une forme dans un bloc de marbre, travaillant les sons et les mots, trouvant son bonheur : "dans l’ascétisme de l’atelier, avec régularité, tôt le matin, un thé, le calme du monde, prendre soin de ses gammes, de ses instruments".

Et puis il y a ces jeux de timbres de cordes vocales, d’une harpe ou d’un piano. "Pour Mésopotamie, tout est venue d’une promenade, d’une sorte de songe. J’avais écouté plusieurs heures durant le solo de Sclavis dans "Annobon" dans Carnet de routes. Je suis sortie me promener seule au bord de la Seille, j’avais encore les oreilles ensorcelées par "Annobon" et là, devant la rivière, je pensais à ces grandes statues de pierres mésopotamiennes, à Zoroastre, à Ishtar. Là une phrase m’est apparue : "Zoroastre endormi au bord de l’eau" qui sont les paroles d’Euphrate. C’est ainsi que Mésopotamie est née. Avec l’envie de réunir des morceaux issus de ce songe comme un recueil. La peinture, farfouiller des partitions de Satie, les titres de Messiaen, Breton, Issou, Éluard, le surréalisme, Odilon Redon, Pessoa, Lewis Carroll, le cinéma d’Ozu sont des inspirations du quotidien. Et puis parce qu’en tant que citoyenne j’ai beaucoup pensé à cette région du monde et aux conflits actuels. Il me semble important pour la reconstruction de ré-enchanter cette région du monde. Cela passe par l’imaginaire, du moins, je l’espère".

On imagine la jeune femme avec un visage comme une voile d'un blanc si pur et pâle. L’équilibre sur lequel repose ce disque est rien moins que miraculeux. "Je n'ai pas compris et j'en fus impressionné. Je suis toujours impressionné par l'incompréhensible, car cela cache peut-être quelque chose qui nous est favorable. C'est rationnel chez moi." Romain Gary. Presque un rêve. Non, plus qu’un rêve, un disque superbe.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Fantôme parmi une sélection de singles (mai 2012)
La chronique de l'album Vestiges de Bruit Fantôme
La chronique de l'album Le Fantôme de l’Enfant de Petosaure
Fantôme en concert à Ellipse Festival #2 (édition 2018)

En savoir plus :
Le Bandcamp de Fantôme
Le Soundcloud de Fantôme
Le Facebook de Fantôme


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 11 novembre 2018 : En route pour l'hiver

Quoi de plus triste qu'un jour férié un dimanche pluvieux ? Pas grand chose mais il est temps de se remonter le moral avec le sommaire de notre petite sélection culturelle hebdomadaire.

Du côté de la musique :

Rencontre avec Olivier Brion, complétée par une session 5 titres
"Au dessus" de Au Dessus
"Terrain à mire. Une maison rétive. Contrainte par le toit" de Bégayer
"Rojo vivo" de Borja Flames
"Alaska" de Eryk.E
"Envol" de Joulik
"La boîte de pandore" de Karin Clercq
"Pur sang EP" de Pur Sang
"Grazyna Bacewicz : The Two Piano Quintets - Quartet for four violins - Quartet for four cellos" de Silesian Quartet and Friends
"Songs for a city" de Victoire Oberkampf
et toujours :
"Tempérance #2" de Dominique Dalcan

"Thomas Pesquet : 16 levers de soleil, BOF" de Guillaume Perret
"In the street" de Laurent Fickelson
"Buenos Aires 72" de Marina Cedro
"Caribbean stories" de Samy Thiébault
"Black honey" de Black Honey
"Nulle part" de Daisy Driver
"Ancient majesty" de Portier Dean
"Chimie vivante" de Féloche

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Love" aux Ateliers Berthier
"Ivanov" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Demi-Véronique" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Stück Plastik, une pièce en plastque" à la Manufacture des Oeillets
"La Vie devant soi" au Théâtre Jean Arp à Clamart
"L'Avalée des Avalés" au Théâtre Les Déchargeurs
"Les Filles du Trois et demi" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Fourberies de Scapin" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Autre fille" au Théâtre Les Déchargeurs
"La Magie lente" au Théâtre de La Reine Blanche
"Pauline Cariou - Chroniques d'une vie décalée" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"My Ex-step-in-law" au Théâtre Dunois
"Les Louvres and/or Kicking the dead" au Centquatre
"Retour à Lemberg" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
les reprises :
"Berlin Kabarett" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Ex-Anima" au Théâtre Zingaro
"Le Joueur d'échecs" au Théâtre de l'Epée de Bois
"En couple" à La Folie Théâtre
"Les Divalala - Femme, Femme, Femme" au Palais des Glaces
et la chronique des autres spectacles de novembre

Exposition avec :

"Grayson Perry - Vanité - Identité - Sexualité" à la Monnaie de Paris

Cinéma avec :

les films de la semaine :
"Carmen & Lola" de Arantxa Etchevarria
"High Life" de Claire Denis
Oldies but Goodies avec "L'Adieu aux armes" de Frank Borzage en version restaurée
et la chronique des sorties d'octobre

Lecture avec :

"Prisonniers de la géographie" de Tim Marshall
"Le peuple contre la démocratie" de Yascha Mounk
"Le complexe d'Hoffman" de Colas Gutman
"La croisière charnwood" de Robert Goddard
"Haute société / Frank et Billy" de Vita Sackville / Laurie Colwin

et toujours :
"Ce qui t'appartient" de Garth Greenwell
"Et j'abattrai l'arrogance des tyrans" de Marie-Fleur Albecker
"Infirmière" de Christie Watson
"Le camp de la goutte d'eau" de Baniel Bililian
"Qaanaaq" de No Malo
"Treize jours" de Arni Thorarinsson

Froggeek's Delight :

"Assassin's Creed : Odyssey" sur PS4, XBOXONE, PC Windows

et toujours :
"Astrobot rescue mission" jeu en réalité virtuelle sur PS4
"Marvel's Spider-Man" en exclusivité sur PS4
"Shadow of the Tomb Raider" sur PS4, XBOXONE et PC
"Kingdom Come : Delivrance" sur PC, PS4 et XBOX

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 11 novembre 2018 : En route pour l'hiver
- 4 novembre 2018 : Peur sur la ville
- 28 octobre 2018 : Formidable !
- 21 octobre 2018 : Réchauffement culturel
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=