Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Misery
Théâtre Hébertot  (Paris)  septembre 2018

Comédie dramatique de William Goldman, mise en scène de Daniel Benoin, avec Myriam Boyer et Francis Lombrail.

Paul Sheldon, écrivain à succès de la saga romanesque des "Misery" se réveille après un grave accident de voiture dont il n’a aucun souvenir, dans un lit d’hôpital.

Il est en réalité dans une ferme abandonnée, au domicile d’Annie Wilkes, une ancienne infirmière et sa "fan numéro un".

Les jambes brisées et le dos en piteux état, il ne peut pas bouger, dépendant de cette femme à la personnalité plus que trouble. Celle-ci supportera difficilement les pages du nouveau roman de Paul au langage plus familier dont elle découvre le manuscrit et qu’elle lui ordonne alors de brûler.

Déjà transposé au cinéma en 1990 aux Etats-Unis par Rob Reiner avec Kathy Bates et James Caan, le roman de Stephen King possède son lot d’ingrédients pour un vrai suspense : un huis-clos dans un lieu inquiétant, un personnage ambigu et psychopathe au passé nébuleux, un autre immobilisé et séquestré.

Adapté de belle manière par Viktor Lazlo, cette nouvelle version de "Misery" est mise en scène efficacement par Daniel Benoin dans une brillante scénographie de Jean-Pierre Laporte représentant une sorte de grand loft aux murs de bois peint. Un dispositif astucieux de vidéo à l’écran encastré dans la paroi permet de projeter les cauchemars de Paul ou de filmer le couloir hors-scène.

L’accent est mis sur le jeu des comédiens et les relations entre les deux personnages. Ce face-à-face est l’atout de cette pièce qui évoque notamment la création littéraire et la perception qu’en a le public.

Sur scène quasiment en permanence, Myriam Boyer et Francis Lombrail jouent avec talent ce huis-clos à haute tension (désamorcée par de fréquents traits d’humour).

Myriam Boyer, trouve ici une nouvelle fois un rôle à sa mesure. Fascinante et inquiétante, elle est magistrale de bout en bout avec ce personnage multiforme dont elle incarne de sa voix douce la folie à la perfection. Une grande interprétation.

Francis Lombrail est tout à fait convaincant dans ce rôle d’écrivain, double de Stephen King, à la permanente autodérision.

Un régal (à voir par un soir pluvieux et froid, pour être dans l’ambiance).

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=