Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Apocalypse de Jean
Théâtre Athénée-Louis Jouvet  (Paris)  octobre 2018

Oratorio électronique composé par Pierre Henry interprété par Nicolas Vérin.

Sur la scène, un "orchestre de hauts parleurs", des bougies et des chandeliers. A la console de mixage des sons, faisant face à la scène et dos au public, Nicolas Vérin, compositeur et élève de Pierre Henry.

Pour ceux qui ignorent la musique électro-acoustique, les noms de Pierre Henry et Pierre Schaerbeek, l'existence de l'IRCAM, cette représentation de l'"Apocalypse de Jean" conçu par Pierre Henry en 1968 sera une entrée en matière dans le vif du sujet et dans ce qu'il y a de plus réussi dans cette musique.

Ils découvriront ce qu'on peut faire en matière de son avec une machine sans passer par des instruments de musique. Ils découvriront aussi que cette musique peut être expressive et qu'elle peut illustrer - même si, ici, le mot juste serait "transfigurer" ou "transcender" une œuvre littéraire ou un texte biblique.

Ceux qui connaissent la musique contemporaine seront sans doute assez surpris de la modernité du travail de Pierre Henry, dans cette composition qui a un demi-siècle. Déjà, pour l'époque, il avait réussi à se passer de synthétiseurs encombrants au profit d'une simple console. Il avait su intégrer la voix du récitant (l'impériale voix du grand Jean Négroni) à son déluge de sons savants et parvenir à un résultat convaincant.

Ce que ressent de prime abord le public, c'est cette compatibilité du texte et de la musique. En s'appuyant sur ce "cinquième évangile" qui clôt le "Nouveau Testament", et dont on n'ignore les circonstances de composition et le véritable auteur, Pierre Henry ajoute du mystère à son œuvre.

Seul passage millénariste des écritures postérieures à la crucifixion de Jésus, l'"Apocalypse de Jean", avec sa "Bête" et ses prophéties, se marie bien avec ses sons venant d'ailleurs, et se renouvelant constamment dans un maelström comparable à ses mots définitifs annonçant colère de Dieu et jugement éternel.

On prendra réellement du plaisir, un plaisir parfois envoûtant, à suivre Nicolas Vérin en train de faire sortir du chaos des sons toujours signifiants, comme l'atteste en contrepoint la voix de Jean Négroni.

A défaut de définir exactement ce qu'on peut ressentir durant ses cent minutes que dure le concert, on peut affirmer qu'il s'en dégage une certaine harmonie, presque mélodique et que, jamais, on éprouvera l'impression que des sons produits naissent des chocs désagréables heurtant l'oreille. Au contraire, on sera tout à l'écoute du texte de Saint Jean et jamais dans la disharmonie de sons aléatoires.

Tout écouteur bien disposé pourra conclure, quelle que soit sa compétence musicale, que Pierre Henry a créé une œuvre forte qui, intrinsèquement, n'est pas loin de la perfection dans son genre. Aidé largement par le grand art de Nicolas Vérin pour la reconstituer et la rendre vivante, le spectateur aura à la fois assisté à un concert exceptionnel et fait son entrée dans un nouveau monde musical dont il peut, s'il est curieux et sans préjugés, poursuivre désormais l'exploration.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2021-01-17 :
Kolik - Théâtre 14

• Edition du 2021-01-10 :
Des Vies Sauvages - Le Grand Parquet
 

• Archives :
Promenade de santé - Théâtre Le Verbe Fou
La Mégère apprivoisée - Artistic Théâtre
Tout Dostoievski - Théâtre Le Lucernaire
Saccage - Manufacture des Abbesses
Le Dernier jour d'un condamné - Théâtre Essaion
Jeanne d'Arc - Théâtre de la Contrescarpe
Don Juan - Théâtre national de Chaillot
L'Art de conserver la santé - Théâtre de la Bastille
On purge bébé - Théâtre de l'Atelier
Here & Now - Centre Culturel Suisse
Le destin moyen d'un mec fabuleux - Studio Hébertot
Virginie Hocq ou presque - Théâtre Tristan Bernard
Nicolas de Staël - La fureur de peindre - Théâtre Le Lucernaire
Un jour, je reviendrai - Théâtre de Sartrouville
L'Habilleur - Théâtre Berthelot
La Légende du Saint Buveur - Théâtre du Petit Montparnasse
Petit frère, la grande histoire Aznavour - Théâtre 12
Aux 2 colombes - Théâtre Le Ranelagh
Le petit coiffeur - Théâtre Rive Gauche
Mon âge d'Or - Théâtre Les Rendez Vous d'Ailleurs
L'Amérique n'existe pas - Théâtre Essaion
Et le coeur fume encore - Théâtre Gérard Philippe
Vivre ! - Théâtre la Colline
Un cadeau particulier - Théâtre Le Funambule-Montmartre
Exils intérieurs - Théâtre des Abbesses
La loi de la gravité - Comédie de Béthune
Exécuteur 14 - Théâtre du Rond-Point
Lorsque Françoise paraît - Théâtre Lepic
Crésus - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
Flagrant déni - Théâtre de la Huchette
- les derniers (3)
- les derniers albums (5)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (8)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (3)
- les derniers spectacles (6959)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=