Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les vérités cachées de la Guerre d'Algérie
Jean Sévillia  (Editions Fayard)  octobre 2018

Ce que j’aime dans les livres de Jean Sévillia, au-delà de leur contenu, c’est qu’ils ont à chaque fois la propension à ouvrir le débat et à faire réfléchir. Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, Jean Sévillia est un journaliste, essayiste et historien particulièrement érudit, auteur de nombreux ouvrages superbement écrits et particulièrement intéressants comme Le terrorisme intellectuel, Historiquement correct et Historiquement incorrect.

Avec son nouvel ouvrage, qui vient de sortir chez Fayard, Jean Sévillia se lance dans un sujet compliqué, sujet à de nombreuses controverses, la Guerre d’Algérie. Une question se pose à ses yeux. Plus d’un demi-siècle après l’indépendance de l’Algérie, est-il possible de raconter sans manichéisme et sans œillères la guerre au terme de laquelle un territoire ayant vécu cent trente ans sous le drapeau français est devenu un Etat souverain ?

Pour l’auteur, la conquête et la colonisation au 19ème siècle, le statut des différentes communautés au 20ème siècle, le terrible conflit qui ensanglanta l’Algérie et parfois la métropole de 1954 à 1962, tout est matière, aujourd’hui, aux idées toutes faites et aux jugements réducteurs. Jean Sévillia fait donc le choix d’affronter cette histoire telle qu’elle fut : celle d’une déchirure dramatique où aucun camp n’a eu le monopole de l’innocence ou de la culpabilité, et où les Français et Algériens ont tous perdu quelque chose, même s’ils l’ignorent ou le nient.

Au début de son ouvrage, Jean Sévillia présente ce qu’il appelle l’historiquement correct à la manœuvre concernant la Guerre d’Algérie. Pour lui, l’histoire de ce conflit est déformée par des clichés, des préjugés et des a priori idéologiques. L’ensemble repose sur des anachronismes, une forme de réductionnisme, des mensonges par omission, du manichéisme, des indignations sélectives et de nombreuses occultations. Le but de son ouvrage est alors de nous présenter une synthèse de cette guerre qui échappe aux travers dénoncés précédemment.

Jean Sévillia nous déroule alors l’histoire de ce conflit de façon chronologique, débutant par le temps de la conquête au 19ème siècle, puis la mise en place des trois départements. Il nous raconte ensuite le développement du nationalisme algérien au début du 20ème siècle, les tensions qui l’accompagnent, la Toussaint Rouge puis la bataille d’Alger. Il revient aussi sur l’affaire Maurice Audin, dont on a entendu reparler récemment suite à la décision de notre président de reconnaître que la France avait procédé à sa torture et son assassinat. L’auteur évoque la quatrième république qui tombera pendant le conflit, l’action du Général de Gaulle, le FLN, l’OAS, les accords d’Evian et l’après accords d’Evian avec les pieds noirs, les harkis.

Vous l’avez donc compris, dans son nouvel ouvrage, l’auteur n’épargne personne et le titre de son ouvrage illustre parfaitement le contenu du livre. Il nous propose une superbe synthèse de cette histoire débarrassée de ses repentances et de ses bons sentiments.

Il revient avec brio sur les grands épisodes de cette guerre intestine, compare les chiffres existants sur ce conflit, démasque la propagande de tous bords et replace la cruauté de cette guerre dans le contexte de l’époque. Il nous dépeint un conflit complexe, non manichéen avec des salauds et des braves, situés dans les deux camps. Et en même temps, il souligne aussi les enjeux contemporains de ce conflit.

Alors voilà, une fois encore, j’ai pris plaisir à lire un nouvel ouvrage de Jean Sévillia. Les vérités cachées de la Guerre d’Algérie est donc un excellent ouvrage sur un conflit dont on n’a pas fini d’entendre parler.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Jean Sévillia
Le Facebook de Jean Sévillia


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 juin 2019 : Un festival de festivals

On vous parle bientôt du Hellfest, on vous parle déjà du Magnifique Society, on va partir au festival de Beauregard... bref, c'est l'été, la saison des festivals et on va vous tenir compagnie tout l'été, histoire de vous rafraichir les idées pendant que votre corps suera à grandes eaux sous le soleil caniculaire. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Une clairère" de Jérôme Minière
"Cheval fou" de Marie Claire Buzy
"Le pas de côté" de Matthieu Malon
"Trust in the Lifeforce of the Deep Mystery" de The Comet Is Coming
"Years to burn" de Calexio & Iron and Wine
"Tutto va vene" de Alex Rossi
"The coffin train" de Diamond Head
"Black Haze" de Lloyd
Compte rendu du Magnifique Society à Reims :
- Vendredi avec Delgrès, Franz Ferdinand, The Fat White Family...
- Samedi avec Pond, Bagarre, Sebastian etc.

et toujours :
"Frescobaldi : Toccate e partite d'intavolatura di cimbalo, libro primo" de Christophe Rousset
"Ravel l'exotique" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto & Marie Lenormand & Iris Torrosian & Pablo Schatzman
"Rouen dreams" de Jean-Emmanuel Deluxe & Friends
"Antonio Salieri : Tarare" de Les Talens Lyriques & Christophe Rousset
"N'obéir qu'à la terre" de Louise Thiolon
"... Ni précieuse" de Malakit
"Différent" de Monsieur
"Women's legacy" de Sarah Lenka
"At the end of the year" de Thomas Howard Memorial
"Génération guerre sainte" de Torquemada

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Why ?" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Les Evaporés" au Théâtre de la Tempête
"Elle voit des nains partout !" au Café de la Gare
"Nous deux et personne d'autre" au Lavoir Moderne Parisien
"Roger, Roger et Roger" au Café de la Gare
"Olympicorama - Epreuve n°2 : Le disque" à la Grande Halle de La Villette
"Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en juin

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Rouge - Art et Utopie au pays des Soviets" au Grand Palais

Cinéma :

les films de la semaine :
"Natan, le fantôme de la rue Francoeur" de Francis Gendron
Oldies but Goodies avec "L'Age d'or" de Luis Bunuel
et la chronique des films à l'affiche en juin

Lecture avec :

"Avis de décès" de Zhou Haohui
"L'évasion du siècle" de Brendan Kemmet
"La lame" de Frédéric Mars
"La solitude Caravage" de Yannick Haenel
"Malamorte" de Antoine Albertini
et toujours :
"Au péril de la mer" de Dominique Fortier
"Etre soldat de Hitler" de Benoit Rondeau
"La nation armée" de André Kaspi
"Le karaté est un état d'esprit" de Harry Crews
"Le rêve de la baleine" de Ben Hobson
"Les deux vies de Sofia" de Ronaldo Wrobel

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=