Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Dans ma chambre
Théâtre La Flèche  (Paris)  décembre 2018

Seul en scène performatif d'après le roman éponyme de Guillaume Dustan interprété par Hugues Jourdain.

La transposition scénique de la prose de cette météorite littéraire surmédiatisée et polémique que fut Guillaume Dustan, qui appartient à la génération d'homosexuels décimée par le VIH, constitue une entreprise aussi audacieuse que téméraire dans laquelle le jeune comédien Hugues Jourdain s'engage avec une rare intensité dramatique.

Et ce, avec un seul en scène, qu'il indique ancré dans sa militance personnelle, conçu à partir du roman-récit "Dans ma chambre" paru en 1996, considéré par son auteur comme le premier opus d'une "odyssée du sexe gay" qualifiée d'autopornographie.

Il initiait une décennie d'écriture pratiquée simultanément comme une alternative à la folie et une expérimentation radicale de l'autofiction dégagée de tout psychologisme à l'instar de la frénésie sexuelle soutenue, ou suscitée, par la consommation massive d'alcool, de stupéfiants et de drogues médicamenteuses pratiquée comme un inhibiteur de la pensée.

Pour atteindre "le degré zéro de la pensée" face à la mort annoncée qui, par ailleurs, autorise une expérimentation de la sexualité sans limites par celui qui n'a plus rien à perdre.

Le spectateur est immédiatement immergé dans un inframonde, celui du ghetto homosexuel des années 1980-1990, dans lequel le narrateur s'épuise dans la recherche de "la baise du siècle" avec la description triviale et crue de pratiques extrêmes dépourvues tant d'érotisme que d'incitation fantasmatique.

Car, même si Guillaume Dustan l'inscrit dans une posture de subversion morale, sociale et politique, cette hypersexualité procède du simulacre pour voiler la quête amoureuse primordiale consubstantielle à l'être humain tout comme, nonobstant l'aspect trash-gore assumé, elle révèle l'intériorité d'un personnage investi par l'ennui existentiel et le désespoir en livrant le corps de l'homme à la féroce empoignade d'Eros et Thanatos.

Hugues Jourdain dispense une sidérante performance entre mimésis et catharsis qui, par son identification à l'auteur-personnage, sème le trouble quant au paradoxe du comédien et incite à une réflexion sur la notion de représentation comme entité esthétique en laissant pantois l'auditoire qu'il soit dans l'effarement ou la compassion.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 18 août 2019 : Au rythme des vacances

Petite édition toute en légèreté mais avec quelques belles choses à découvrir notamment pas mal de livres de la rentrée littéraire et une session du Flegmatic pour vous rafraichir les idées. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Time for a change" de Pokett
"Tone of musette" de Le Balluche de la Saugrenue
"Symi" de Symi
Une autre interview de Inspector Clouzo à Terre de sons, après notre rencontre avec The Inspector Clouzo lors de leur passage à Foreztival
et toujours :
"Onda" de Jambinai
"Fire" de Part Time Friends
"Simon Chouf & le Hardcordes trio" de Simon Chouf
"EP n°1" de The Reed Conservation Society

Au théâtre :

une nouveauté :
"What is love" au Théâtre de la Contrescarpe
des reprises
"La Chute" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le corps de mon père" au Théâtre Essaion
"Louise Weber dite La Goulue" au Théâtre Essaion
et la chronique des spectacles à l'affiche en août

Expositions avec :

"Champs d'amours - 100 ans de cinéma arc-en-ciel" à l'Hôtel de Ville
et dernière ligne droite pour "Helena Rubinstein - L'Aventure de la Beauté" au Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme

Cinéma avec :

"Roubaix, une lumière" de Arnaud Desplechin
"Thalasso" de Guillaume Nicloux
et Oldies but Goodies avec "Paris est toujours Paris" de Luciano Emmer en version restaurée

Lecture avec :

"Cavalier seul" de Fred & Nat Gévart
"Ce qu'elles disent" de Miriam Toews
"Cent millions d'années et un jour" de Jean Baptiste Andrea
"Chaque fidélité" de Marco Missiroli
"Où bat le coeur du monde" de Philippe Hayat
et toujours :
"Koba" de Robert Littell
"Back up" de Paul Colize
"La grande escapade" de Jean Philippe Blondel
"Un peu de nuit en plein jour " Erik L'Homme
"Une bête au paradis" de Cécile Coulon
"Une joie féroce" de Sorj Chalandon

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 8 septembre 2019 : du nouveau à l'Horizon
- 1er septembre 2019 : C'est reparti pour un tour
- 25 août 2019 : C'est la rentrée ... littéraire
- 18 août 2019 : Au rythme des vacances
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=