Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Quantum Break
Xbox One - Microsoft Windows - Windows 10  (Remedy Entertainment / Microsoft Studios)  avril 2016

Quantum Break : Le temps est relatif

Depuis plusieurs années, le temps nous intrigue. Est-il immuable ? Peut-on voyager dans le temps ? Peut-on changer le passé, l'avenir ? Et que se passerait-il si on provoque une faille dans le temps ? Et bien c'est de ce sujet que Remedy, studio de développement connu et reconnu pour nous avoir émerveillé avec Alan Wake, traite dans son jeu Quantum Break.

Il est revenu le temps des retrouvaaaaaaaaaaailleeeeeeeees

Vous incarnez Jack Joyce, qui raconte son histoire lors d'un interrogatoire. Tout commence lorsque vous êtes invité à l'université par votre ami de longue date, Paul Serene, qui travaille avec votre frère William Joyce, un physicien de renom qui vous a élevé à la mort de vos parents.

Tout commence par l'arrivée de Jack sur le campus de l'université où a lieu une manifestation contre "Monarch Industry". Monarch a décidé de raser la bibliothèque afin de construire en lieu et place un centre de recherche ultra-moderne, mais les étudiants refusent de voir le symbole de la connaissance disparaître. Jack rencontre alors Amy Ferrerro, une fervente défenseuse du patrimoine de l'université, que nous retrouverons dans la suite de l'histoire. Après avoir discuté avec Amy, Jack se dirige vers la bibliothèque pour y retrouver Paul. Ce dernier lui fait alors une démonstration digne d'un commercial voulant vendre le nouveau produit miracle qui va révolutionner le monde : une machine à voyager dans le temps.

Après plusieurs minutes de discussion, Paul lui avoue qu'il faut être deux pour activer la machine et que c'est pour ça qu'il lui demande son aide. La première étape est de tester un retour dans le passé de 5 minutes afin de valider que la machine fonctionne bel et bien. Après activation et réglage de la machine, Paul s'avance vers la porte et c'est alors que le Paul du futur arrive devant lui. Jack n'en revient pas. Il faut maintenant procéder à l'étape inverse et renvoyer le Paul du futur 5 minutes dans le futur afin de remettre chaque personne au bon endroit.

Jack s'exécute et c'est au moment où Paul entre dans la machine que William le frère aîné de Jack, arrive avec une arme à la main, tentant de détruire la machine. Paul demande alors à Jack de l'en empêcher car il faut sauver sa machine. Will court vers la machine pour la détruire, Jack essaie de l'en empêcher mais il était trop tard, la machine surchauffe, et Paul est enfermé dans la machine. Jack court alors vers Paul pour l'aider à sortir et c'est alors que la machine provoque une fracture temporelle déclenchant une onde gigantesque sur la ville. Jack est pris dans cette pseudo-explosion du temps et en ressort avec des facultés liées au temps, comme ralentir le temps, arrêter le temps sur une zone, accélérer le temps... Bref, tout un tas de pouvoirs bien pratiques pour rendre l'expérience de jeu prenante et intéressante.

Et le scénario dans tout ça ?

Là où Remedy fait fort, c'est que le scénario est très bien ficelé car vous aurez droit à 5 actes comptant entre 3 et 4 chapitres où vous jouerez Jack et aurez donc tout un tas de pouvoirs temporels que vous pourrez améliorer grâce à des chronons cachés dans les chapitres. De plus, vous aurez des éléments narratifs et des documents à retrouver un peu partout (les fameux collectibles) qui vous apporteront des tonnes d'informations sur l'histoire.

Oui je vous jure, des collectibles qui ont un vrai intérêt et un lien avec l'histoire. Entre chaque acte, vous aurez droit à une jonction qui vous permettra d'incarner Paul Serene et vous laissera choisir une orientation dans l'histoire qui modifiera votre expérience ainsi que le scénario principal. Et cerise sur le gâteau, après chaque jonction vous aurez droit à un épisode de la série Quantum Break en rapport avec votre avancée dans le jeu et vos choix. Cette série reprend les personnages du jeu et ajoute à l'implication du joueur. De plus, cela permet de prendre une pause dans le jeu et de souffler un peu après l'action.

Votre quête principale sera de venger votre frère tué lors de la destruction de la bibliothèque par Paul, et de réparer la fracture causée par la machine. Vous serez pour cela aider par différents protagonistes que vous rencontrerez au cours du jeu mais également dans la série. Remedy a également pensé aux fans de séries car vous pourrez télécharger 75 Go d'épisodes de la série Quantum Break afin de prolonger l'histoire du jeu et savoir ce qui se passe une fois le jeu terminé.

Alors finalement le temps paraît long ou pas ?

Et bien non, le temps passe très vite lorsqu'on joue à Quantum Break, on s'amuse avec les pouvoirs, on essaie de chercher tous les collectibles pour avoir tous les détails de l'histoire, on recherche les différents easter eggs d'Alan Wake (série télé, scénario sur le tableau, casting d'acteur...), on discute avec les personnages, on teste les différentes voies pour avoir d'autres scénarios. Bref, on s'amuse et en plus, on regarde une bonne série entre deux actes.

Pour ma part, Quantum Break est une valeur sûre et je ne comprends pas pourquoi les joueurs ont boudé le jeu à sa sortie car tout y est bien pensé, tant l'histoire que le lien jeu et série. Alors si vous cherchez un bon jeu sur lequel passer un bon moment et qui ne coûte pas cher, n'hésitez pas, vous ne perdrez pas votre temps.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Quantum Break
Le Facebook de Quantum Break


Ezaechiel         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Mondrian figuratif" au Musée Marmottan-Monet
"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=