Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le paradoxe du bonheur
Aminatta Forna  (Editions Delcourt)  janvier 2019

C’est aussi la rentrée littéraire chez la toute jeune maison d’éditions Delcourt Littérature qui continue de nous proposer des livres de grande qualité, venant des quatre coins du monde. Pour ce début d’année, c’est un livre recommandé par Salman Rushdie, lui-même, que nous proposent les éditions Delcourt. Au passage, je vous invite à lire son dernier ouvrage, La maison Golden, qui est aussi une petite pépite.

C’est donc Aminatta Forna qui ouvre l’année chez Delcourt avec un très beau roman, Le paradoxe du bonheur. Aminatta Forna est née en Ecosse d’une mère écossaise et d’un père Sierra-Léonais. Elle a grandi en Sierra Leone puis en Thailande, en Iran et en Zambie. Elle est l’auteur de romans traduits dans de nombreuses langues, d’essais et de nouvelles. Elle enseigne aujourd’hui à l’université de Georgetown aux Etats-Unis.

Elle nous embarque dans les méandres des ruelles londoniennes. Et il se passe des choses très surprenantes dans ces rues londoniennes, un renard traverse un pont, une femme percute un passant. Elle est américaine, elle s’appelle Jean, il est ghanéen et se prénomme Attila.

Une rencontre incroyable qui va en appeler d’autres, improbables et étranges, avec en toile de fond la richesse culturelle londonienne et ses beaux quartiers mais aussi tout un tas d’inconnus travaillant dans la mégapole anglaise, dans des théâtres, des parkings ou des cuisines de palaces.

Attila est un brillant psychiatre spécialisé dans les syndromes post-traumatiques, Jean est une biologiste, spécialiste de l’étude des renards en milieu urbain. De cette rencontre improbable va naître entre les deux une profonde amitié et une complicité pour rechercher le fils de la nièce d’Attila disparu dans Londres.

Jean va alors mobiliser son armée d’individus normalement missionnés pour la renseigner sur les déplacements de renards dans Londres, permettant de nous dresser une galerie de personnages assez somptueux qui nous dévoile une image de Londres multiculturelle et foisonnante. On suit en même temps l’histoire des deux personnages principaux autour de retours dans leur passé compliqué, fait d’une disparition de l’être aimé pour l’un et d’un divorce pour l’autre.

Les thèmes abordés par l’ouvrage sont vastes et universels, ils traitent de l’amitié à la famille, en passant par le bonheur et les relations entre les hommes. On apprend aussi, et c’est une découverte de mon côté, la réalité concernant la présence de renards et d’autres animaux dans les grandes métropoles. L’ouvrage est sujet à de très belles descriptions de ces animaux qui sont parfaitement bien intégrées dans le récit.

En même temps qu’il embarque le lecteur dans une réflexion intelligente sur la notion de bonheur, l’ouvrage d’Aminata Forna nous donne une superbe leçon de vie au travers de la rencontre improbable de deux grands solitaires que tout semble opposer. C’est un roman sur notre société qui se dessine sous nos yeux au fil des pages, une société sans cesse traumatisée, qui ne croit pas toujours au bonheur, une société souvent cruelle avec les hommes et les animaux.

Le paradoxe du bonheur est donc une excellente surprise, un livre d’une rare finesse dans lequel chaque mot a un sens, un livre qui mélange les émotions avec intelligence pour nous servir une histoire originale qui nous donne terriblement envie de retourner voir Londres.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Aminatta Forna
Le Facebook de Aminatta Forna


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture
- 9 février 2020 : On se calme et on se cultive
- 2 février 2020 : Place aux crèpes
- 26 janvier 2020 : Les rois des galettes
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=