Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'appel
Fanny Wallendorf  (Editions Finitude)  janvier 2019

Et merde. C’est ce que je me suis dit pendant plusieurs années à l’approche de ce cours consistant à sauter sur un matelas placé derrière un élastique tendu en hauteur. L’exercice d’une stupidité évidente consistait d’abord à "trouver son pied d’appel", que je n’ai jamais trouvé, suscitant les ricanements mal camouflés de mon prof de sport, dont le métier consistait à s’asseoir sur une chaise de bois et donner des ordres grotesques (courir sans être poursuivi, lancer des bâtons dans le gazon, sauter à cloche-pied et j’en passe…) à la masse de collégiens dont je faisais partie.

Je savais bien que cette manière de sauter en hauteur avait en son temps été la géniale trouvaille d’un jeune athlète peu doué pour le saut en hauteur, mais à part la liesse fugace éprouvée à la réception sur le moelleux du matelas (dont il fallait dégager fissa) je n’ai jamais compris l’intérêt de ce sport. Alors que Fanny Wallendorf lui rend presque hommage dans son premier roman L’appel.

Tombée par hasard sur le cliché du visage en gros plan de Dick Fosbury, avant le saut qui le sacrera champion olympique de saut en hauteur à Mexico en 1968, l’auteure succomba à l’intensité du regard du jeune athlète et décida d’y consacrer son premier roman. Non, il ne s’agit pas d’une biographie, d’ailleurs, le sport n’est pas le sujet central à proprement parler de L’appel¸ mais bien d’une véritable aventure humaine faite de rêves et d’obstination. Touchant.

Car oui, c’est bien grâce à ce Dick que j’eus la chance de pouvoir essayer de sauter en hauteur après une course en demi-cercle, suivie d’une impulsion et d’une incompréhensible rotation, puis d’un atterrissage dans le moelleux d’un matelas, sur le dos. Auparavant, le saut était effectué en ciseaux, carrément casse-gueule. Et ridicule.

Fanny Wallendorf baptise son héros Richard, et c’est le lent et courageux déploiement de sa vocation qui fait le fil du roman. De ses échecs, il a sur le bout les orteils ce quelque chose qui ne se laisse pas attraper facilement, cette intuition qu’il peut y arriver, mais pas comme ça. Il court, persuadé que c’est dans la course que se trouve la solution à ses échecs. Il n’est pas capable d’effacer ces fichus 1,62m. Minable.

Et pourtant, il continue de poursuivre cette chimère qui lui dicte d’essayer autre chose. Un énergumène du saut en hauteur a créé le saut ventral, grâce auquel il bat des records. Ce petit détail ouvre la porte de l’inconscient de Richard, forcé de contourner un arbre en rallongeant sa course avant le saut, il effectue une rotation et ressent le feu de la trouvaille : c’est ça, il sent la force de l’impulsion, il retente, encore et encore, et réussit. Dépassement.

L’appel est le récit d’un parcours sportif atypique, d’un artiste qui a du bien souvent faire face aux préjugés et aux idées préconçues, et ce n’est qu’en écoutant son Jiminy Cricket intérieur qu’il se trouva. Son objectif était bien de réaliser sa prouesse, de repousser ses limites, et non de devenir une légende, ce qu’il devint malgré tout. A l’instinct.

De quoi rendre le sport poétique.

 

Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=