Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Premier amour
Théâtre de l'Atelier  (Paris)  février 2019

Monologue dramatique de Samuel Beckett dit par Sami Frey.

Court récit écrit à la première personne par Samuel Beckett, "Premier amour" parle tout simplement de la vie et la mort. À la fois mystérieux et limpide, ce texte paru dans les années 1970 est sans doute parmi les meilleurs de Beckett.

Ce n'est pas un hasard si Sami Frey s'en était déjà emparé il y a une dizaine d'années. Avec "Je me souviens" de Georges Perec, il a fait sien ce bilan de vie qui se passe dans un cimetière, où le narrateur, casquette sur la tête et manteau bleu foncé qui pourrait être celui d'un ouvrier - pourquoi pas un ouvrier des mots - sac vert en bandoulière, s’assoit sur un banc pour s'approcher au plus près de la mort, donc de la vie.

Le rideau de fer de la scène est resté fermé. Sami Frey entre par une porte côté jardin et prend possession d'un des bancs alignés, un banc comme on en trouve dans les vestiaires d'un gymnase, encore une antichambre pour s'échauffer avant la mort.

Pendant l'heure "somptueuse" qu'il accorde au public, il ne fera pas grand chose d'autre que d'ouvrir son sac, là où il y a un sandwich et une banane. Il va dire du Beckett, mais de sa voix mélodieuse, amicale, chaleureuse, on n'a aucunement l'impression d'entendre un texte, d'avoir affaire à un comédien, un médiateur d'un auteur. Sami Frey n'est ici qu'un passeur, quelqu'un qui dit des mots avec une telle évidence, une telle simplicité qu'on ne sait plus qu'il y a un auteur - et quel auteur ! - derrière ces mots.

Si l'on voulait donner un conseil au spectateur pour qu'il bénéficie au mieux de la présence de Sami Frey, on lui dirait de préalablement lire ou relire "Premier amour" de Beckett. Alors, quand il sera en présence du maître-acteur, il découvrira que toutes les affèteries de Beckett, tous ces petits moments où il ne peut s'empêcher de brouiller les pistes deviennent clairs et nets quand ils sortent de la bouche de Sami Frey.

Il comprendra comment l'acteur s'est fait alchimiste pour que l'auteur d' "En attendant Godot" donne sa belle leçon de vie et de mort. Peut-être même, faudra-il que le spectateur, une fois rentré chez lui, relise une nouvelle fois "Premier amour".

En procédant à cette triple opération, il n'aurait pas simplement vu un spectacle d'une grande pureté et d'une rare intelligence, il se serait imprégné de l'art de Sami Frey et de la poésie de Beckett. Il aurait vécu un moment vraiment unique, celui où un texte pénètre un corps et une âme, celui d'une trinité absolument inouï où l'auteur, l'acteur et le spectateur sont à l'unisson dans une dimension aussi magique que divine, celle où l'on partage énormément plus qu'un divertissement.

On comprend ainsi pourquoi "Premier amour" de Samuel, joué et mis en scène par Sami Frey est un tel moment de grâce qu'il oblige à n'employer aucun superlatif au risque de de devoir tous les employer.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-04-05 :
A tort et à raison - Théâtre Hébertot
 

• Archives :
L'Ecole des Femmes - Théâtre national de l'Odéon
Vivement Noël - Théâtre de la Girandole
Le Sommelier - En tournée
Peer Gynt - Théâtre Les Gémeaux
Fleur de cactus - Théâtre Antoine
Art - Comédie des Champs Elysées
Folie baroque - Théâtre Le Funambule-Montmartre
Hernani, brigand de la pensée ! - Lavoir Moderne Parisien
Le Misanthrope - Théâtre national de Strasbourg
Les Survivantes - Théâtre 13/Jardin
L'Ecume des jours - A La Folie Théâtre
Voodoo Sandwich - Centre Culturel Suisse
Oh les beaux jours - Studio Hébertot
J'aurais aimé savoir ce que ça fait d'être libre - Théâtre de Belleville
Toute l'Histoire de la peinture en moins de deux heures - Théâtre de l'Atelier
Eugénie Grandet - Théâtre 13/Seine
Les Innocents, Moi et l'Inconnue au bord de la route départementale - Théâtre de la Colline
Penthésilée - Théâtre de Sartrouville et des Yvelines
Mon fils marche juste un peu plus lentement - Manufacture des Abbesses
Je ne vous aime pas - Théâtre Les Déchargeurs
Un espoir - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
V.I.T.R.I.O.L. - Théâtre de la Tempête
L'Eveil du printemps - Théâtre L'Etoile du Nord
Anne-Marie la beauté - Théâtre de la Colline
Toute nue - Variation Feydeau Noren - Théâtre Paris-Villette
Kadoc - Théâtre du Rond-Point
Mon dîner avec Winston - Théâtre du Rond-Point
L'Ombre - Théâtre du Gymnase
Melle Julie # Meurtre d'âme - Théâtre de la Girandole
Concours européen de la chanson philosophique - MC93
- les derniers (3)
- les derniers albums (5)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (8)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (3)
- les derniers spectacles (6888)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=