Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Big Dez
Last Train  (Evil Twins)  novembre 2018

Hello lecteur, ça faisait un petit moment que j’écoute l’album de Big Dez et à chaque fois, je me demande comment t’en parler. Parce que finalement, c’est un album de blues, rock’n’roll qui est excellent. Tu vas me dire : "ton boulot, c’est de chroniquer, tu ne vas pas dire le contraire !". Et là, je suis obligé de rectifier : ce n’est pas mon boulot, personne ne me paie et effectivement, je ne vais pas te dire le contraire. Je pourrais me payer des groupes et dégommer leur album, leur travail, mais quel intérêt ? Non, moi je préfère te parler de ce que j’aime, ce qui me touche. C’est vrai parfois, nous pouvons être déçus, rester sur notre faim, mais ce n’est pas du tout le cas avec Big Dez, loin de là.

Last Train, le huitième album de Big Dez a une particularité, c’est le premier enregistré à Paris, au studio 180. En effet, jusqu’à présent le groupe, né en 1996, dans une petite cabane de la région parisienne, qui a écumé les bars et les salles de la capitale et de sa proche région, avait enregistré leurs albums au Texas (le premier en 2003), le groupe a même représenté la France à l’International Blues Challenge de Memphis Tennessee.

Le groupe trouvera après cette parenthèse américaine l’inspiration dans la campagne angevine. Preuve s’il en est que le blues est partout ! Aujourd’hui, Big Dez c’est Phil Fernandez à la guitare et au chant, Lamine Guerfi à la Basse, Rodolphe Dumont à la guitare, Steve Belmonte à la batterie, Léa Worms aux claviers (si tu suis un tant soit peu mes chroniques, tu sais que c’est la brillante claviériste de Madame Robert, entre autres) et Marc Schaeller à l’harmonica. Aux musiciens à l’origine de ce groupe, se sont agrégés d’autres talentueux instrumentistes.

Le nouvel album de Big Dez ne déroge pas à la règle : 12 titres de rock’n’roll, blues, teinté de soul et de funk. Ils n’ont rien à envier aux plus grands et c’est tellement jouissif d’écouter cet album. Ils revendiquent ce blues électrique teinté de mélancolie et d’humour. Tu ne peux pas t’empêcher pendant ces titres qui s’enchaînent de taper du pied. Parfois, les soli de guitare me rappellent Johnny Lang puis changement radical de style. C’est tellement bon que des musiciens tels que Lucky Peterson à l’orgue Hammond et "Sax" Gordon Beadle (sax tenor) ont participé à l’enregistrement.

Le groupe définit cet album comme "le nouvel incontournable de la collection dont la résonnance fait écho à l’excellence". Je n’aurai pas pu mieux dire. C’est vraiment un très bon album et comme j’aime à dire : il y en a un peu plus, mais on vous le met quand même, c’est cadeau.

Allez, file te procurer ce petit bijou et tu m’en diras des nouvelles !

 

En savoir plus :
Le site officiel de Big Dez
Le Soundcloud de Big Dez
Le Facebook de Big Dez


Cyco Lys         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=