Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Ensemble Aedes - Les Siècles - Mathieu Romano
Fauré Requiem - Poulenc Figure humaine - Debussy Trois chansons  (Aparté / Harmonia Mundi)  mars 2019

"Mon requiem a été composé pour rien… pour le plaisir, si j’ose dire… Peut-être ai-je ainsi, d’instinct cherché à sortir du convenu, voilà si longtemps que j’accompagne à l’orgue des services d’enterrement ! J’en ai par-dessus la tête. J’ai voulu faire autre chose (...) Mon Requiem, on a dit qu’il n’exprimait pas l’effroi devant la mort. Quelqu’un l’a appelé une berceuse de la mort. Mais c’est ainsi que je ressens la mort, comme une délivrance heureuse, plutôt que comme un passage douloureux" Gabriel Fauré

"Francis je ne m’écoutais pas, Francis je te dois de m’entendre" Paul Éluard

Comment ne pas succomber à la désarmante beauté du Requiem de Fauré ?

Ce requiem fut composé peu de temps après les disparitions successives de ses parents. C’est une œuvre plutôt lumineuse, apaisée, offrant des moments d’introspection et de recueillement baignant dans une douce clarté, plusieurs fois remaniée et qui existe en différentes versions (une de 1893, dite "de chambre" et une de 1901, dite "symphonique", destinée aux salles de concert).

Fauré était-il vraiment croyant ? Dans tous les cas par ses activités, d’abord maître de chapelle puis organiste, à la paroisse de la Madeleine à Paris entre 1877 et 1905 il accompagne les offices. Il entrevoit l’idée de la composition d’un requiem dont l’écriture s’étale sur plusieurs années (1888-1900). Si la période correspond aux moments où Fauré perd son père (en 1885) puis sa mère (en 1887), il n’a pas été composé pour une intention particulière.

Le résultat est assez surprenant pour un Requiem plus lumineux que lugubre et réellement triste, même si le drame n’est jamais très loin. Chez Fauré point de Dies irae, mais un In paradisum. Fauré écrit son requiem pour chœur et orchestre avec une instrumentation déroutante. En effet, il ne comprend pas de violons, sauf un violon solo dans le Sanctus, ni de bois. Si l’apparente simplicité et la plasticité des lignes mélodiques attestent de son excellente connaissance du plain-chant, sa maîtrise des subtilités harmoniques jouant sur les climats rappelle son maître Saint-Saëns.

Avec cette très belle version nous sommes projetés immédiatement et avec gourmandise dans l’église de la Madeleine en 1893. L’ensemble Aedes et Les Siècles (décidément quel superbe orchestre !) sous la direction de Mathieu Romano offrent une version du requiem dans son orchestration originale, sur instruments d’époque, et avec prononciation du latin à la française. Les deux pièces qui accompagnent le requiem sont loin d’être anecdotiques. On retrouve une version pénétrant la profondeur ontologique et pleine d’expressivité de Figure Humaine, Cantate pour double chœur mixte a cappella sur des poèmes de Paul Éluard de Francis Poulenc.

Pour terminer, les Trois chansons de Charles d’Orléans de Claude Debussy dans leurs versions premières (de 1898), rarement interprétées. Au centre "Quand j’ai ouy le tabourin", pièce rajoutée avec la seconde version en 1908, rondeau d’apparence bucolique mais possédant une signification plus profonde : celui qui se met à distance, qui refuse de cueillir les fruits du printemps et préfère la mélancolie pourrait représenter le poète se mettant à l’écart du monde. Magnifique.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Brel & Barbara A cappella de Ensemble Aedes & Mathieu Romano

En savoir plus :
Le site officiel de l'Ensemble Aedes
Le Soundcloud de l'Ensemble Aedes
Le Facebook de l'Ensemble Aedes
Le site officiel de l'orchestre Les Siècles
Le Soundcloud de l'orchestre Les Siècles
Le Facebook de l'orchestre Les Siècles
Le site officiel de Mathieu Romano
Le Soundcloud de Mathieu Romano
Le Facebook de Mathieu Romano


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-05-24 :
Quintet Bumbac - Miroirs
Maîtrise Notre-Dame de Paris - Notre-Dame, Cathédrale d'émotions
Gary Bartz & Maisha - Night Dreamer Direct-To-Disc Sessions
Antoine Hénaut - Par défaut
Jean Daufresne & Mathilde Nguyen - Miroir
Isabel Sörling -  Mareld 
Larkin Poe - Self Made Man
Marie Oppert - Enchantée
Miro Shot - Interview
Eldad Zitrin - Three old Words

• Edition du 2020-05-17 :
Anne de Fornel - Jay Gottlieb - Cage Meets Satie
Laurent Bardainne & Tigre d'Eau Douce - Love is everywhere
Les Enfants d'Icare - Hum-Ma
Sébastien Forrester - Spirals EP
Duñe & Crayon - Hundred Fifty Roses
Facteurs chevaux - Chante-nuit
Ezra Furman - Sex Education
Hermetic Delight - F.A. Cult
Pierre - 9 songs
Batist & the 73' - Interview
 

• Archives :
Match - Superficial please EP
TV Party - Dark Heart EP
InRed - Brute Art
The Eternal Youth - Nothing is never over
Alexis Kossenko, Anna Reinhold & Emmanuel Olivier - Soir Païen
Morgane Imbeaud - Interview
Philippe Cassard - Schubert, Sonates pour piano D.845 & D.850
Other Lives - For Their Love
Myriam Barbaux-Cohen - Enrique Granados : Oeuvres pour Piano
Cuareim Quartet & Natascha Rogers - Danzas
Benoit Bourgeois - Invisible
Bertrand Betsch - La traversée
Bambara - Stray
Miro Shot - Content
Batist and the 73' - Love Songs EP
Babx - Les Saisons Volatiles
Grand Palladium - Grand Palladium
Féloche - Féloche and the Mandolin' Orchestra
Maghreb K7 Club Synth Raï, Chaoui & Staifi 1985-1997 - Divers
Tristan Pfaff - Tableaux d'Enfance
The HeadShakers - The Headshakers
Foehn Trio - Highlines
Gaëtane Prouvost & Éliane Reyes - D'Indy - Dupuy : Sonates
Les Tit'Nassels - Le live des 20 ans
Fiona Apple - Fetch the Bolt Cutters
Fabien Martin - Interview
Listen in Bed - I LIke You (Mix #14)
Lazy Flow - Global Warming EP
Gemma & Pierre Rochefort - Les Autres single
Koki Nakano - Pre-choreographed
- les derniers albums (6056)
- les derniers articles (150)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1093)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=