Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce L'Orient des peintres
Musée Marmottan-Guimet  (Paris)  Du 2018

En résonance avec certains de ses éléments décoratifs, le Musée Marmottan-Monet présente l'exposition "L’Orient des peintres, du rêve à la lumière" dédiée à la peinture orientaliste qui s'est déployée au 19ème siècle.

Elle résulte de la vogue de l'orientalisme initiée par la mode des turqueries suivie par l’égyptomanie qui a été relancée par l’expansion coloniale au Maghreb et au Moyen Orient qui a motivé de nombreux peintres à réaliser un avatar oriental du Voyage en Italie du 17ème siècle.

Et elle s'est déclinée en deux registres, celui de la peinture naturaliste ethno-historique et celui de la peinture "exotique" qui, par l'expérience de la couleur et de la lumière, est considérée comme une des voies annonçant la peinture moderne et menant à l'abstraction qui constitue le propos - et l'intérêt - de cette exposition.

En effet, telle est la démonstration que la commissaire Emmanuelle Amiot-Saulnier, Docteur en Histoire de l’art, propose en cinquante oeuvres, quatre des genres picturaux et sept étapes chrono-thématiques dans une scénographie dynamique de Anne Gratadour articulée autour d'une version contemporaine du moucharabieh masquant les belles au bain.

L'Orient pictural, transcender le rêve et la réalité

L'exposition permet en premier lieu de découvrir, décliné tant par les grands noms de l'Histoire de la peinture que les petits maîtres devenus méconnu, le répertoire orientaliste.

Celui-ci opère un renouvellement des motifs classiques, dont celui de la Venus antique novée en odalisque par Ingres et revivifie le sujet de la femme à sa toilette comme le genre du nu tous deux placés sous le signe d'un érotisme fantasmé dans des scènes imaginaires de hammam et de gynécée ("Le jeu d'osselets" de Paul Alexandre Leroy - "Massage" de Edouard Debat-Ponsan).

Et l'idéal de beauté se décline en brune sensuelle et pulpeuse ("La juive de Tanger" de Charles Zachare Landelle - la "Jeune algérienne" de Corot)souvent représentée dans des scènes de genre qui font la part belle à sa nudité comme dans "Intérieur de HArem" de Théodore Chasseriau et "Le marché aux esclaves" de Jean-Léon Gérôme.

L'Orient est également synonyme d'expérimentation extrême de la lumière et de la couleur. La puissance du soleil qui sévit dans ces contrées modifie la lumière qui paradoxalement sature les couleurs et, quand le soleil est à son apogée, les décolore jusqu'au blanc qui permet d'user d'une palette de couleurs pures tout en explorant les camaïeus et le monochrome "Le Pays de la soif" et "La rue Bab-el-Gharbi à Laghouat" de Eugène Fromentin).

Enfin, la confrontation avec les arts décoratifs musulmans induit une géométrisation progressive et une bidimensionnalité qui privilégient la composition et le rythme des couleurs annonçant l'abstraction qui sont significatifs dans la peinture de paysage ("Le Port d'Alger" de Jules-Alexis Muenier) comme l'analogie entre l'arabesque ornemental et la courbe du corps.

Ainsi se déploie l'évolution vers l'abstraction, pour la figure, de la "La Grande Odalisque" de Jules Flandrin à "L'odalisque en culotte rouge" de Matisse, pour la scène de hammam, du "Massage" de Edouard Debat-Ponsan au "Bain turc" de Félix Vallotton en passant par le "Bain maure" de Jules Migonney, et, pour la scène de genre ,du "Pays de la Soif" de Eugène Fromentin à l'"Oriental" de Kandinsky.

Bien d'autres sujets telle ce que la commissaire nomme "la parenthèse lumineuse" pour caractériser la tentation orientaliste des peintres impressionnistes et post-impressionnistes dont Pierre Auguste Renoir avec un "Paysage algérien, le ravin de la femme sauvage, scandent cette passionnante exposition.

 

En savoir plus :

Le site officiel du Marmottan-Guimet

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation du Marmottan-Guimet


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=