Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La Trilogie de la vengeance
Ateliers Berthier  (Paris)  mars 2019

Comédie dramatique écrite et mise en scène par Simon Stone, avec Valeria Bruni Tedeschi, Eric Caravaca, Servane Ducorps, Adèle Exarchopoulos, Eye Haïdara, Pauline Lorillard, Nathalie Richard et Alison Valence.

Après sa "Médéa", version contemporaine de la tragédie antique, le metteur en scène et réalisateur anglo-saxon Simon Stone apporte une nouvelle contribution à la lutte contre le fait sociétal ancestral des violences faites aux femmes, physique, mentale, sexiste et sexuelle.

Puisant notamment dans le théâtre élizabethain et le registre de la "revenge tragedy", il a élaboré une partition intitulée "La Trilogie de la vengeance" qui retrace sur deux générations et en trois époques les agissements délétères d'un pervers polymorphe et les (ré)actions de six femmes en colère.

La particularité de cet opus, qui ressort au sitcom du genre "Plus moche la vie", ne réside ni dans l'intrigue, qui se noue par un inceste frère/soeur entre une très jeune fille passionnée et déterminée et son frère incapable d'assumer la situation au regard des injonctions socio-familiales, ni dans la qualité dramaturgique d'un texte, largement instillé d'écriture de plateau dépourvue de valeur ajoutée, de surcroît impacté par le parti pris de mise en scène qui induit la brièveté des scènes brèves.

Elle tient au dispositif scénographique qui, usant de la transposition de techniques cinématographiques, s'affranchit tant de la linéarité chronologique que du principe de l'unicité de la représentation.

En effet, les trois actes sont dispensés en simultané dans trois salles différentes et néanmoins contigües entre lesquelles naviguent non seulement les spectateurs répartis en trois groupes mais également les interprètes qui, de surcroît, changent de personnages selon les jours. Choix clivant, ce parti pris kaléidoscopique sera apprécié par les spectateurs friands de jeux de pistes, car certains voient donc l'opus dans le désordre, et ce nonobstant la longueur des entractes et le laborieux chassé-croisé des groupes qui lasseront les autres plus sensibles à l'artificialité formelle.

Cela étant, ce procédé shadokien dispensé en frontal, bi-frontal et angulaire dans trois décors de type hopperien élaorés par Alice Babidge et Ralph Myers constitue un bel exercice de virtuosité tant technique pour le découpage que pour la mise en scène à inscrire à l'actif de Simon Stone.

Et il constitue un défi que relève la troupe - composée de Nathalie Richard, Valeria Bruni Tedeschi, Eric Caravaca, Servane Ducorps, Pauline Lorillard, Adèle Exarchopoulos, Eye Haïdara et Alison Valence - soumise au difficile exercice de vélocité et d'enchainement puzzléique des scènes même si l'interprétation s'avère inégale.

Logique entre la jeune débutante Alison Valence et la comédienne aguerrie Nathalie Richard et décevante pour Eric Caravaca en prédateur sexuel non seulement dépourvu de charisme mais larvaire et geignard, elle réserve toutefois une bonne surprise, une révélation pour la première prestation théâtrale de Adèle Exarchopoulos.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 janvier 2020 : de De Gaulle à Rocard

Cette semaine encore beaucoup de choses à découvrir. D'un portrait de de Gaulle côté livre à l'affrontement Mitterand - Rocard au théâtre en passant par de la musique pop, classique et bien plus encore. En route pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Late night music" de Abel Orion
"Jaimalé" de Andriamad
"Everything else has gone wrong" de Bombay Bicycle Club
"Fire" de Burkingyouth
"Délie (Object de plus haute vertu d'après l'oeuvre de Maurice Scève)" de Emmanuel Tugny
"Dolci Affeti" de Ensemble Consonance & François Bazola
"Music is our mistress" de Grand Impérial Orchestra
"Vinyle, suite no 2" de Listen in Bed, émission numéro 8 à écouter
"Who are the girls ?" de Nova Twins
"When Oki meets Doki" de Okidoki
et toujours :
"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Una costilla sobre la mesa" au Théâtre de la Colline avec "Padre" et "Madre"
"L'Opposition - Mitterrand vs Rocard" au Théâtre de l'Atelier
"La Sextape de Darwin" au Théâtre La Bruyère
"hélas" au Théâtre de la Tempête
"Une histoire d'amour" à La Scala
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"An Iliad" au Théâtre du Rond-Point
"Elephant Man" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Architecture" au Théâtre Les Gémeaux à Sceaux
"En couple (situation provisoire)" à La Folie Théâtre
"Les vagues, les amours, c’est pareil" au Centrequatre
"La Vie est belle" au Théâtre Le Lucernaire
"Philippe Meyer - Ma radio heureuse" au Théâtre Le Lucernaire
"Opérapiécé" au Théâtre Essaion
"Julien Cottereu - aaAhh BiBi" au Théâtre Tristan Bernard
"Marion Mezadorian - Pépites" au Pont Virgule
et la chronique des autres spectacles à l'affiche

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Mondrian figuratif au Musée Marmottan-Monet
"Vincenzo Gemito - Le sculpteur de l'âme vénitienne" au Petit Palais
"Toulouse-Lautrec résolument moderne"au Grand Palais

Cinéma avec :

"Le Réseau Shelburn" de Nicolas Guillou
Oldies but Goodies avec "Les Bostoniennes" de James Ivory dans le cadre de la rétrospective que la Cinémathtèque française consacre au réalisateur
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"De Gaulle, portrait d'un soldat en politique" de Jean Paul Cointet
"Et toujours les forêts" de Sandrine Collette
"Lake Success" de Gary Shteyngart
"Nul si découvert" de Valérian Guillaume
"Sauf que c'étaient des enfants" de Gabrielle Tuloup
"Sugar run" de Mesha Maren
"Victime 55" de James Delargy
et toujours :
"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=