Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Je ne sais rien d'elle
Philippe Mezescaze  (Marest Editeur)  mars 2019

A l’occasion de l’adaptation d’un précédent roman au cinéma, Philippe Mezescaze est invité à assister au tournage à La Rochelle. Cette expérience, profondément bouleversante, l’amène à croiser les acteurs qui interprètent sa mère, sa grand-mère et lui-même. Entre jeux de miroirs et métamorphose de sa propre enfance, les souvenirs resurgissent au gré des scènes et des rencontres avec son jeune alter égo, Noah, enfant perspicace et sensible. Cet épisode a amené le romancier à écrire une dernière confession sur Irène, sa mère encore enveloppée d’un indicible mystère.

Philippe Mezescase était pour moi un total inconnu. Jamais entendu parler de ce romancier, jamais lu le moindre de ses ouvrages. Voilà une erreur réparée avec la réception de ce petit bijou de livre d’un peu plus de 150 pages que j’ai lu d’une traite et qui m’a beaucoup touché.

L’auteur nous raconte dans ce court roman son histoire, sa vie, écrite après la mort de sa mère, suite au tournage auquel il a assisté. Il alterne avec une grande élégance des moments du tournage et les souvenirs auxquels ils renvoient. On va alors suivre son enfance, autour de sa mère, dont il nous dit : "Je ne sais rien d’elle". Il nous raconte une mère désœuvrée, fragilisée par l’alcool qu’elle consommait plus que de raison. Il nous raconte aussi ses séjours chez sa grand-mère, la mère de celui qui lui a donné son nom en le reconnaissant sans pour autant être son père biologique. Son véritable père reste aussi une énigme pour Philippe Mezescaze. Il ne sait pas grand-chose de lui, mis à part sa confession juive et ses activités parisiennes.

Au travers d’un double jeu de miroir qui touche le lecteur et l’auteur, Philippe Mezescaze nous livre un texte profond et émouvant, plein de délicatesse et dune grande sensibilité, dans lequel il déroule son enfance avec la pudeur des yeux d’un enfant et en même temps son regard d’adulte. Son ouvrage est particulièrement touchant, particulièrement les passages où il se retrouve confronté à son alter ego dans le film, le jeune Noah.

Ses déambulations sur les lieux du tournage mais aussi dans la ville de La Rochelle sont aussi particulièrement émouvantes puisqu’elles le confrontent et le ramènent souvent à des souvenirs d’enfance autour de sa mère et de sa grand-mère. De multiples sentiments se dégagent alors sous la plume magnifique de l’auteur, mêlant la tristesse, l’amour, la joie, la rancœur et même parfois la haine.

Je ne sais rien d’elle retrace donc à la fois la construction d’une identité et l’épopée d’un tournage. Ce récit autobiographique, inspirée par l’enfance de l’auteur est pour le lecteur un témoignage émouvant et troublant. Il est enfin aussi un superbe hommage aux femmes de sa vie, sa mère et sa grand-mère qui, au final, ont joué un rôle particulièrement important dans ce qu’il est devenu.

 

En savoir plus :
Le Facebook de Philippe Mezescaze


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-10-20 :
Cléopâtre - Alberto Angela
Ordinary people - Diana Evans
Je te suivrai en Sibérie - Irène Frain
La source de l'amour-propre - Toni Morrison
Vík - Ragnar Jónasson
Histoire du Canada - Daniel de Montplaisir

• Edition du 2019-10-13 :
L'horizon qui nous manque - Pascal Dessaint
La véritable histoire des douze Césars - Virginie Girod
La petite conformiste - Ingrid Seyman
Guerilla, le temps des barbares - Laurent Obertone
Pyongyang 1071 - Jacky Schwartzmann
L'héritage Davenall - Robert Goddard
Les roses de la nuit - Arnaldur Indridason
 

• Archives :
Un livre de martyrs américains - Joyce Carol Oates
Que le diable l'emporte - Anonyme
La Terre invisible - Hubert Mingarelli
Les guerres intérieures - Valérie Tong Cuong
L'âge de la lumière - Whitney Scharer
Quelque chose dans la tête - Denis Kambouchner
Liquide inflammable - Robert Bryndza
Bête noire - Anthony Neil Smith
Gaeska - Eirikur Örn Norddahl
Barbarossa : 1941. La guerre absolue - Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
Dictionnaire égoïste de la littérature mondiale - Charles Dantzig
Les refuges - Jérôme Loubry
Un autre tambour - William Melvin Kelley
Les altruistes - Andrew Ridker
Week-end à New York - Benjamin Markovits
Les yeux fumés - Nathalie Sauvagnac
Ici seulement nous sommes uniques - Christine Avel
Un mariage américain - Tayari Jones
Le dernier grenadier du monde - Bakhtiar Ali
Les opérations extraordinaires de la Seconde Guerre mondiale - Claude Quétel
Autoportrait d'une vie heureuse - Ingo Schulze
Le siècle des dictateurs - Sous la direction d'Olivier Guez
Conversations entre amis - Sally Rooney
Les Réfugiés - Viet Thanh Nguyen
La rentrée Littéraire 2019 - Tour d'horizon de la rentrée
Dégels - Julia Phillips
De l'autre côté, la vie volée - Aroa Moreno Duran
Zébu Boy - Aurélie Champagne
Tous tes enfants dispersés - Beata Umubyeyi Mairesse
Ici tout est encore possible - Gianna Molinari
- les derniers articles (11)
- les derniers expos (31)
- les derniers films (2)
- les derniers interviews (25)
- les derniers livres (1827)
- les derniers spectacles (1)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=