Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Cassia
Replica  (Distiller Music)  avril 2019

C’est un peu comme quand tout le monde essayait de se protéger du soleil et que personne n’a réussi, normal, c’était trop tentant de faire le voyage sur le pont du bateau, les cheveux au vent et la face offerte aux embruns. Et on s’en fiche du cancer de la peau, parce que le moment était vraiment chouette.

Cassia en est, de ceux qui préfèrent le côté pile de la vie, celui dont on se fiche un peu des conséquences, mais qui vaut le coup, toujours. Leur premier album respire l’optimisme et les éclats de rire devant la machine à café dégueu, Replica est un hymne au rassemblement et à la fête. Le trio de musiciens est composé de Rob Ellis (chant, guitare), Lou Cotterill (basse) et Jacob Leff (percussions).

Un jour qu’ils fouinaient dans la collection de CD du père et du grand-père de Rob, les garçons s’enthousiasmèrent sur la diversité des musiques, leurs richesses et leur pouvoir d’unicité, c’est alors qu’ils prirent leurs instruments et créèrent cet album, ode à l’amour et au partage.

Si le printemps est un petit été balbutiant, alors Cassia incarne l’été assuré, les responsabilités en veille, les lendemains qui chantent et le petit-déjeuner sur la terrasse. Les rythmes bien balancés font se dandiner et essayer les entrechats dans le salon (j’ai viré la table basse l’année dernière).

Britons grandis sous les pluies d’Angleterre, ils ont le soleil dans leurs instruments, et l’authentique retenue des buveurs de thé bien élevés. Ils fusionnent les djembés caribéens et les cordes pincées à l’ombre, sombrero sur les yeux, orteils en éventail. Et c’est un délice. Au soleil.

Il serait trop facile de dire "mouais, c’est leur premier album, il y a des erreurs de jeunesse", c’est comme dire qu’un troisième album qu’il est celui de la maturité… Franchement, à mes yeux, Replica est parfait, il a la fougue de la jeunesse et la fraîcheur des premières fois.

Et ça fait du bien, bordel ! Parce que ça donne aussi envie de pousser des cris et de dézinguer ces enfonceurs de portes ouvertes, ça donne des envies de thé à la menthe et de nage en eau vive. Et puisqu’au fond rien ne dure vraiment, profitons-en. Haut les cœurs ! Faisons de nos jours des carnavals ! Quoi ? On dit des carnavaux ?

 

En savoir plus :
Le site officiel de Cassia
Le Soundcloud de Cassia
Le Facebook de Cassia


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 mai 2019 : Préparez vos cadeaux

On ne va pas couper à la Fête des mères, alors autant offrir des chouettes cadeaux. Voici une sélection de disques, spectacles, livres et même jeux vidéo pour vos mamans. C'est parti !

Du côté de la musique :

Interview de Romain Humeau de Eiffel autour de "Stupor Machine" accompagnée d'une session acoustique avec le groupe au complet
"Chostakovitch" de Artemis Quartet
"Marilou" de Equipe de Foot
"Le fil d'ariane" de Marianne Piketty & Le Concert idéal
"Trois frères de l'orage : Quatuors de Schulhoff, Haas, Thèmes et variations de Krasa" de Quatuor Béla
"Saisons" de Quintette Aquilon
Jean Pierre Kalfon et Jad Wio aux Rendez vous d'ailleurs
et toujours :
"Beatnik or not to be" de Elias Dris
"Dogrel" de Fontaines D.C.
"Dans le lieu du non-où" de L'Etrangleuse
"Leopold Mozart : Missa Solemnis" de Bayerische Kammerphilarmonie & Alessandro de Marchi
"Traversée" de Chrystelle Alour
"L'odysée remix" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
présentation du Hellfest Open Air Festival #14
"Les cuivres sur le toit" de Paris Brass Quintet
Hublot EP" de Solal Roubine
"Home is everywhere EP" de Nara

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Happy Child" au Théâtre de la Bastille
"True Copy" au Centquatre
"Cataract Valley" aux Ateliers Berthier
"Folie" au Théâtre du Rond-Point
"Dans la solitude des champs de coton" à la Grande Halle de La Villette
"Logiquim-pertubable-dufou" au Théâtre du Rond-Point
"The importance of being earnest" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Amours, mode d'emploi" au Théâtre des Mathurins
"Déshonorée" au Théâtre de l'Opprimé
"Jacob, Jacob" au Théâtre-Sénart
les reprises :
"Roses" au Théâtre de la Bastille
"Fin de partie" au Théâtre Essaion
"La Mate" au Théâtre du Rond-Point
et la chronique des autres spectacles à l'affiche en mai

Cinéma :

Oldies but Goodies avec "Divorce à l'italienne" de Pietro Germi
et la chronique des autres sorties de mai

Lecture avec :

"A la droite d'Hitler" de Nicolaus Von Below
"Des hommes en noir" de Santiago Gamboa
"Honorer la fureur" de Rodolphe Barry
"Les anges de Babylone" de Ghislain Gilberti
"Sa majesté des ombres" de Ghislain Gilberti
"Travelling" de Christian Garcin & Tanguy Viel
et toujours :
"A jeter sans ouvrir" de Viv Albertine
"Carnets clandestins" de Nicolas Giacobone
"Le sauvage" de Guillermo Arriaga
"Les carnets de guerre de Louis Barthas 1914-1918" de Fredman
"Toute une vie et un soir" de Anne Griffin
"War is boring" de David Axe & Matt Bors

Froggeek's Delight :

"A plage tale : Innocence" de Asobo / Focus sur PS4, XBOX et PC

"Day's Gone" sur PS4

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=