Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La nuit juste avant les forêts
Lavoir Moderne Parisien  (Paris)  juin 2019

Monologue dramatique de Bernard-Marie Koltès, mise en scène de Cécile Rist, avec Guillaume Tobo et Bastien d’Asnières.

Un homme aviné, déclassé et étranger, en quête d'une chambre par une nuit pluvieuse, et dont sera révélé qu'il a été victime d'une rixe, et plus précisément une agression raciste, est en proie à une intarissable logorrhée, à la manière de celle de certains "sans domicile fixe" refaisant le monde.

Telle est la situation développée par le dramaturge Bernard-Marie Koltès dans "La nuit juste avant les forêts" opus constitué, tel un flux de pensée, de ressassements décousus, de divagations paranoïaques et de délire conspirationniste visant la masse laborieuse asservie par le grand capital, et de forme monologale mais écrit comme un dialogue avec un interlocuteur indéterminé et muet qui donc n'apporte jamais ni assentiment ni contradiction.

Ecrite en 1977, la partition brasse les thématiques sociales récurrentes du temps et de l'oeuvre Koltès sur l'altérité, l'injustice social, le syndicalisme ouvrier, l'intolérance avec l'homophobie, le racisme ordinaire avec les "ratonnades" placées sous la vision koltésienne du marginal et de l'exclu considéré comme "voyant", au sens poétique du terme, sur la réalité du monde qui délivre sinon la vérité du moins une parole qui dérange.

Là où Patrice Chéreau, grand spécialiste du théâtre de Koltès, faisait abstraction du public et plaçait le personnage sur un lit d'hôpital pour une interprétation distanciée, Cécile Rist prend le contre-pied en optant judicieusement pour une mise en scène diamétralement opposée qui ressort au "Yer-in-the face" avec un homme debout, errant, entre abattement et accès de rage, avant de s'effondrer.

Ainsi, dans les lumières crépusculaires de la nuit urbaine élaborées par Carole Van Bellegrem, le texte est délivré en adresse au public et ce, dans la plus grande proximité, effaçant complètement le quatrième mur non seulement avec le comédien à quelques centimètres de celui-ci mais en corporéisant l'interlocuteur en désignant à cet effet un spectateur qui passera de la salle au plateau.

Ponctué par quelques virgules musicales dont des riffs de trompette à la Miles Davis, assurées par Bastien d’Asnières, le spectacle s'inscrit dans un naturalisme incarné porté par Guillaume Tobo, acteur et comédien aguerri.

Et il délivre une très convaincante prestation performative qui met en relief la pérennité des problèmes sociétaux évoqués.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-12-01 :
L'Analphabète - Artistic Théâtre
Des territoires (...et tout sera pardonné ?) - Théâtre de la Bastille
War Horse - La Scène Musicale
Trois femmes (L'Echappée) - Théâtre Le Lucernaire
Evita - Le destin fou d'Eva Peron - Théâtre de Poche-Montparnasse
Le paradoxe amoureux - Théâtre Le Lucernaire
Une Pierre - Théâtre Ouvert
La plus précieuse des marchandises - Théâtre Ouvert

• Edition du 2019-11-24 :
Au Café Maupassant - Théâtre de Poche-Montparnasse
Douce - Théâtre Lepic
Mort prématurée d'un chanteur populaire dans la force de l'âge - Théâtre de la Colline
Beginning - Studio Hébertot
Juste ça - Théâtre Ouvert
Les Folies Gruss - Cirque Gruss
Soulèvement - Théâtre national de Chaillot
Les Spectacles -
Nous pour un moment - Ateliers Berthier
Macbeth - Théâtre L'Etoile du Nord
Grand Menteur - Théâtre Ouvert
 

• Archives :
Adieu Ferdinand ! - Le Casino de Namur II - Théâtre du Rond-Point
Pour ceux qui parlent tout seuls - Théâtre Darius Milhaud
Julien Cottereau - aaAhh Bibi - Théâtre Le Lucernaire
Un Vers de Cid - Théâtre Essaion
Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le camp naturiste - Théâtre du Rond-Point
On s'en va - Théâtre national de Chaillot
Pièce - Théâtre des Abbesses
Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine - Théâtre de la Tempête
La Vie est belle - Théâtre 13/Jardin
La dernière bande - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
21 rue des Sources - Théâtre du Rond-Point
L'Effort d'être spectateur - Théâtre du Rond-Point
Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie - Studio Hébertot
La Diva divague - Théâtre de Dix Heures
Une des dernières soirées de Carnaval - Théâtre des Bouffes du Nord
Bartleby - Théâtre Essaion
Les Mille et Une Nuits - Théâtre national de l'Odéon
Mademoiselle Julie - Théâtre de la Tempête
Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar - Espace Chapiteaux de La Villette
Que Crèvent tous les protagonistes - Théâtre 13/Seine
Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres - Grande Halle de La Vilette
L'Amie - Studio Hébertot
Tigrane - Théâtre Le Lucernaire
Samia - Scène Libre
Le Tourneseul - Théâtre Les Déchargeurs
Dans les yeux de Jeanne - Théâtre Le Funambule
Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée - Théâtre Essaion
Le 20 novembre - Théâtre La Flèche
Jeunesse - Théâtre La Flèche
Les spectacles - Novembre 2019
- les derniers (3)
- les derniers albums (5)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (8)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (3)
- les derniers spectacles (6754)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=