Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Twin Souls
The Twin Souls EP  (MAD / PIAS)  mai 2019

Un duo oui, mais une fratrie surtout. Les jeunes Martin et Ghilhem Marcos n’ont pas eu besoin de chercher longtemps le bon line up, c’était là, comme une évidence après une précédente expérience en trio avec The Strings.

Inscrits tous deux dans une relation fusionnelle comme en éprouvent les jumeaux, le studio et la scène en seront désormais le théatre avec cette nouvelle formation. Depuis toujours, si Martin touche à une guitare, Guilhem aussi. Si Guilhem touche à une batterie, Martin aussi. Ils sont gaucher et droitier et apprennent chacun naturellement à jouer de l’autre main. Alors sur scène, pourquoi ne pas s’échanger les places au gré de l’envie de chacun et tour à tour être chanteur, guitariste, pianiste et batteur selon les titres ?

Les influences de ce duo sont multiples allant de Led Zeppelin à The Black Keys en passant par Jack white et The Raconteurs. Les deux frangins ont un goût et une culture artistique prononcés et assumés pour les techniques, les sonorités et l’esprit vintage qu’ils aiment moderniser.

De ce passé, le duo en retient aussi l’élégance de la couture ; un travail sur le chant où les deux voix s’harmonisent façon Beatles et une culture de la chanson pop originelle sont mis à l’honneur sur leur EP qui vient de sortir.

The Twin Souls, avec cet EP, misent tout sur la liberté de création, de jeu, à l’instinct avec, à chaque fois, l’ambition de célébrer le rock. L’esprit et la fougue de leur jeunesse les animent sur cet EP. Ils parlent aussi de l’urgence de l’amour et de l’éphémère dans un monde qui les questionne. C’est ce que l’on retrouve dans les quatre titres de ce très bon duo rock.

 

En savoir plus :
Le site officiel de The Twin Souls
Le Bandcamp de The Twin Souls
Le Soundcloud de The Twin Souls
Le Facebook de The Twin Souls


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-08-02 :
Listen in Bed - Nina Simone 2/2(Mix #21)

• Edition du 2020-07-26 :
Crack Cloud - Pain Olympics
We hate you please die - Waiting room
 

• Archives :
Cheyenne - Surprends-moi
Listen in Bed - Nina Simone 1/2 (Mix #20)
La Mare Aux Grenouilles #06 - Talk Show Culturel
L'éclair - Noshtta EP
Toybloïd - Modern Love
Listen in Bed - Jimmy Cobb (Mix #19)
Divers artistes - INTENTA Experimental & Electronic Music from Switzerland 1981-93
Thibault Noally & L'ensemble Les Accents - Alessandro Scarlatti : Il Martirio di Santa Teodosia
Benoît Menut - Les îles
Musica Nigella & Takénori Némoto - Chausson le littéraire
Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet - Echange
Marianne Piketty, Le Concert Idéal - L'Heure bleue
Silas Bassa - Silas
Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay - Eivind Groven Symphonies N°1 & 2
Jean-Efflam Bavouzet - The Beethoven Connection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wölfl
Benjamin Biolay - Grand Prix
Merakhaazan - Veines
Marion Cousin & Kaumwald - Tu rabo par'abanico
Cie Guillaume Lopez - Anda-Lutz
François Club - Cobra
Yadam - Safeplace EP
Hailey Tuck - Coquette EP
Austyn - Désordres EP
Volo - Avec son frère
Daniel Jea - A l'instinct A l'instant
Epilexique - Cérébro Dancing
Fugu - As Found
Magic Malik - Fanfare XP, volume 2
Listen in Bed - Springtime With No Harm (Mix #18)
Listen in Bed - Two Lovers (Mix #17)
- les derniers albums (6111)
- les derniers articles (158)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1095)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=