Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le siècle des dictateurs
Sous la direction d'Olivier Guez  (Editions Perrin)  août 2019

Voilà un livre que j'attendais particulièrement depuis que j'ai eu connaissance de la sortie de cet ouvrage pour deux raisons. Tout d'abord parce que j'aime particulièrement les écrits d'Olivier Guez, notamment son  dernier ouvrage, La Disparition de Josef Mengele. Enfin, l'ouvrage est annoncé, et je n'en doute pas en voyant les nombreux auteurs qui ont participé à sa rédaction, comme une référence sur les dictateurs du 20ème siècle.

Pour nous présenter le portrait de 22 dicta ayant traversés le 20ème siècle, Olivier Guez s'est entouré d'une pléiade d'historiens de références : Nicolas Werth (Staline), Pierre-François Soury (Tôjô Hideki), Bénédicte Vergez-Chaignon (Pétain), Stéphane Courtois (Lénine), Eric Roussel (Franco), Christian Destremau (Khomeyni). Il s'est aussi entouré de grands journalistes comme Jean-Christophe Buisson (Tito), Emmanuel Hecht (Stroessner) et François-Guillaume Lorrain (Enver Hodja). Laurence Debray s'est attelée au personnage de Fidel Castro et l'ancien ambassadeur et directeur de la DGSE, Bernard Bajolet,  nous dresse les portrait d'Assad, père et fils. En guise d'introduction, on trouve une remarquable préface d'Olivier Guez.

En seulement cinq ans, de 1917 à 1922, le monde contemporain, sortant de la tragédie de la Première Guerre mondiale, invente un monstre à deux têtes rouge et noir, autrement dit le communisme et le fascisme, ce dernier métastasant en brun avec le nazisme en 1933.

Si leurs idéologies diffèrent largement, les dictateurs partagent en revanche la haine de la démocratie, la détestation du bourgeois et le refus subséquent du capitalisme, au profit d'une pratique du pouvoir reposant sur la terreur.

Condamnées par l'histoire, les dictatures n'en finissent pas  de mourir, comme le prouve l'avènement de la théocratie iranienne ou le drame actuel du Moyen-orient. Malheureusement, tous les continents ont eu à subir la dictature et certains la subisse encore.

Pour y voir clair et proposer un autre regard sur cette forme absolue de l'absolutisme, Olivier Guez a donc rassemblé un ensemble d'auteurs exceptionnel. Plutôt que l'étude des régimes, il a fait le choix d'une approche biographique par l'histoire de ses chefs, célèbres ou méconnus, chacun jouant un rôle prépondérant au sein d'un régime qu'il marque d'abord de son empreinte.

Alors évidemment, parmi les vingt-deux salopards racontés dans l'ouvrage, certains ont fait l'objet de nombreux ouvrages qui font que je connaissais déjà l'essentiel de leur histoire, de leur régime et de son fonctionnement. D'autres, moins connus, ont fait l'objet d'écrits moins conséquents mais se révèlent être de véritables despotes que l'on découvre (en partie) au travers de nombreuses anecdotes particulièrement sanguinolentes. Les chapitres consacrés à Enver Hodja, considéré comme le dernier des staliniens, à Mobutu, à Alfredo Stroessner mais aussi au couple Duvalier se sont avérés être particulièrement intéressants puisqu’ils m'ont permis de mieux appréhender ces personnages.

L'ouvrage s'interesse aussi aux trois Kim Corée du nord) mais aussi à Saddam Hussein, Tito et Honecker. Tous ces personnages analysés permettent au lecteur de réfléchir sur les origines du totalitarisme. A chaque fois, on comprend mieux comment il naît, souvent en fonction d'un contexte bien particulier et comment il s'impose.

Olivier Guez nous précise que ce genre de régime n'a pas disparu, que la saga qu'il vient de nous proposer avec l'aide d'éminents historiens n'est pas finie et il s'inquiète particulièrement des réseaux sociaux, de la surveillance généralisée qui, pour lui, offrent au dictateur d'aujourd'hui des moyens dont leurs prédécesseurs n'auraient pas osé rêver.

Le siècle des dictateurs est donc un excellent ouvrage, érudit et brillant, particulièrement passionnant et à la portée de tous. Il s'avère déjà être un livre référence sur le sujet et siégera comme il se doit dans ma bibliothèque aux côtés d'autres ouvrages de même talent.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "La Disparition de Josef Mengele" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel de Olivier Guez
Le Facebook de Olivier Guez


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 10 mai 2020 : Sortez Masqués !

Le confinement se termine officiellement, on ne sait pas pour combien de temps mais n'oubliez surtout pas de sortir masqués ces prochains jours. En attendant que les spectacles vivants reprennent ... et ce n'est pas pour tout de suite, voici notre sélection hebdomadaire.

Du côté de la musique :

"Soir paien" de Alexis Kossenko, Anna Reinhold & Emmanuel Olivier
Interview de Morgane Imbeaud accompagnée d'une belle session acoustique
"Enrique Granados : Oeuvres pour piano" de Myriam Barbaux-Cohen
"For their love" de Other Lives
"Schubert, sonates pour piano D.845 & D.850" de Philippe Cassard
"Nothing is never over" de The Eternal Youth
"Brute Art" de InRed
"Dark Heart" de TV Party
"Superficial please" de Match
et toujours :
"Les saisons volatiles" de Babx
"Stray" de Bambara
"Love songs" de Batist & the 73' à découvrir en concert live le 5 mai à 19h30 ici
"Content" de Miro Shot
"Invisible" de Benoit Bourgeois
"La traversée" de Bertand Betsch
"Danzas" de Cuareim Quartet & Natasha Rogers

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

des créations
"La Nuit des taupes"
"To my only desire"
"Vous n'aurez pas ma haine"
"A 90 degrés"
du théâtre classique et moderne revisité :
"Le Marchand de Venise"
"Rosmersholm"
des comédies :
"Le Syndrome de l'Ecossais"
"Paprika"
"Toc-Toc"
"Alors on s'aime"
du côté des humoristes :
Raymond Devos à lOlympia
"Les Vamps à Lourdes"
Au Théâtre ce soir :
"8 Femmes"
"L'Ecole des contribuables"
"Le Bon Débarras"
du vaudeville dans son temps :
"Un Fil à la patte"
"Tailleur pour dames"
et toujours des classiques :
"Les Fausses Confidences"
"Les femmes savantes"

Expositions :

voir ou revoir l'exposition "Turner, peintures et aquarelles - Collections de la Tate" au Musée Jacquemart-André en vidéo
des visites d'expositions commentées par les commissaires :
"Delacroix" au Musée du Louvre
"Berthe Morisot" au Musée d'Orsay
parcourir l'Hexagone :
à Calais pour découvrir la Cité de la Dentelle et de la Mode
et à Toulouse au musée d'art contemporain Les Abattoirs
partir ensuite pour l'Europe :
à Vienne vers le Musée Albertina
en Allemagne avec l'Alte Nationalgalerie Staatliche à Berlin
puis s'envoler pour le Mexique vers le Musée Robert Brady à Cuernavaca et remonter vers le Brésil et le Musée National des Beaux-Arts de Rio de Janeiro
enfin revenir à Paris pour découvrir le Musée Nissim de Camondo

Cinéma at home avec :

voir ou revoir en streaming
du drame étasunien :
"L'Autre rive" de David Gordon Green
"Trop jeune pour mourir" de Robert Markowitz
des super héros et du fantastique :
"Ghost Rider" de Mark Steven Johnson
"Invisible" de David S. Goyer
du cinéma d'animation :
"Dante Inferno" de Victor Cook, Mike Disa et Shuko Murase
du divertissement :
"Pétrole ! Pétrole ! " Christian Gion
"La Famille Addams  de Barry Sonnenfeld
enfin au Ciné Club, du cinéma français des années 50 :
"Les Diaboliques" de Henri-Georges Clouzot
"Les Grandes manoeuvres" de René Clair
"Coiffeur pour dames" de Jean Boyer
"Les Amants de Tolède" de Henri Decoin
une rareté avec "Adam est Eve' de René Gaveau
et une curiosité avec "Rêves" de Akiro Kurosawa doublé en espagnol

Lecture avec :

"Faites moi plaisir" de Mary Gaitskill
"La chaîne" de Adrian McKinty
"Incident au fond de la galaxie" de Etgar Keret
et toujours :
"PLS" de Joanne Richoux
"Le nouveau western" de Marc Fernandez
"La femme révélée" de Gaëlle Nohant

Froggeek's Delight :

Suivez la chaine Twitch de Froggy's Delight pour des lives Jeux vidéos tout au long de la semaine mais aussi des concerts (en direct et en replay).

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 5 juillet 2020 : Un avant goût de vacances
- La Mare Aux Grenouilles #05
- 28 juin 2020 : Nouvelle Vague ?
- 21 juin 2020 : la Fête de la Musique Sanson
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=