Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce One Rusty Band
Voodoo Queen  (Autoproduction)  septembre 2019

One Rusty Band c’est la rencontre, pourtant improbable sur le papier, entre les Béruriers Noirs et le blues du Bayou, le vrai, avec les slide, la voix rocailleuse, une rythmique tout droit sortie de l’enfer.

Et c’est logique pour ce duo en totale adéquation avec un esprit Do It Yourself (fais le par toi-même, pour les non anglophones). Greg chante, joue de l’harmonica, de la guitare (et de quelle manière) et la batterie aux pieds. Léa, elle, assure la rythmique soit à la washboard soit aux claquettes. Oui tu as bien lu, aux claquettes. Il faut dire que la demoiselle assure la danse et les acrobaties.

One Rusty Band ce n’est pas un groupe, ce n’est pas un duo, non One Rusty Band c’est un spectacle, un état d’esprit et ça donne une pêche d’enfer dès les premières notes de l’album et ça ne s’arrête plus tout au long des 13 titres de cet album.

Je l’écoute depuis quelques temps déjà et il me scotche littéralement. One Rusty Band avec cet album nous offre plus que 13 morceaux d’un blues électrifié et électrifiant. Ils nous proposent pas moins que de faire une virée à travers les States, des bayous de Louisiane aux déserts du grand ouest, accompagnant une reine vaudou : I’ll follow the voodoo queen.

Tu vas en faire des kilomètres, avaler de la poussière, sentir la chaleur infernale sur ta nuque, poursuivant cette reine. Le road trip devient tarantinesque sur l’instrumental "Spanish Road", un vrai beau road trip latino. Et tu continueras ta route dans le désert avec "I’m Lost" qui enchaîne et comme ils le disent si bien "But I’m happy, cause I’ve got nothing to lose, Yes I’m happy, cause I need nothing."

Et là ils ont tort, parce que tu perdrais beaucoup en ne suivant pas les aventures de leur personnage principal, un white trash marginal, libre, anarchiste, sans un sou et dans son camion, filant sur la Road 88. Le groupe résume cette aventure très bien : une aventure au blues libertaire total.

Mais permettez-moi de rajouter que c’est assurément un des meilleurs albums dans cette veine que j’ai eu le plaisir d’écouter et l’honneur de chroniquer ! J’ai hâte d’enfiler mes plus belles bottes, mon plus beau chapeau et d’aller danser avec cette Voodoo Queen, jusqu’à en perdre haleine, dès que la vie la mettra sur ma route.

Allez, tu sais ce qu’il te reste à faire, tu files acheter l’album, tu pousses le son à fond, et tu prends la plus belle claque blues rock punk de toute ta vie.

 

En savoir plus :
Le site officiel de One Rusty Band
Le Bandcamp de One Rusty Band
Le Facebook de One Rusty Band


Cyco Lys         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-12-08 :
Listen in Bed - Une certaine urgence (émission 6)
Mata Hari - Building Site EP
Lofofora - Interview
Lofofora - Vanités
A Winged Victory for the Sullen - The Undivided Five
Fred Perreard Trio - Romantic Sketches
Orkester Nord - Martin Wåhlberg - Grétry : Raoul Barbe Bleue
Hasse Poulsen - Not Married Anymore
Bodh'aktan - De temps et de vents
Les Nus - Enfer et paradis
Céline Bonacina - Fly Fly

• Edition du 2019-12-01 :
Quintana Dead Blues eXperience - Older
Francoeur - D'où vient le Nord EP
Zimmer - Zimmer
Lion Says - Other Side Effects
Vilde Frang & Michail Lifits - Paganini, Schubert
The glossy sisters - C'est pas des manières
Love Fame Tragedy - I don't want to play the victim, but I'm really good at it EP
Octave Noire - Los Angeles
Moonchild - Little Ghost
Half Moon Run - A blemish in the great light
Listen in Bed - Black Cofvefe (Mix #5)

• Edition du 2019-11-24 :
Kosh - Les Trois Baudets
Robert Forster - Interview
Listen in Bed - Broadcast (émission 5)
Match - Dark Shade
Christophe Panzani - Les Mauvais Tempéraments
Duo Ypsilon - Pulsions
Ultra Vomit - Interview
Beatrice Rana - Ravel : Miroirs, la valse, Stravinsky : Petrushka, The Firebird
Grèn Sémé - Poussière
Igor and the Hippie Land - Love and chaos
Enik - The deepest space of now
Geysir - Malsamaj
Lau Ngama - Interview
 

• Archives :
Listen in Bed - What's In It For Me ? (Mix #4)
Alma Forrer - L'année du loup
Casagrande - Lucane EP
Emily Jane White - Immanent fire
Ludiane Pivoine - Femme Idéale EP
David Sztanke - Air India
Jae-Hyuck Cho - Bach, Liszt, Widor : Organ Works at la Madeleine
Listen in Bed - Women (émission 4)
Holy Bones - Silent Scream
Tim Linghaus - We were young when you left home
Bazar Bellamy - Jusqu'ici tout va bien
Rich Deluxe - Glam Shots
Manuel Etienne - Imago
Gilia Girasole & Ray Borneo - Stregata / Stregato
David Kadouch - Révolution
Lysistrata - It It Anita - The Eternal Youth - Le Normandy
The Hyènes - Ça s'arrête jamais EP
PHÔS (Catherine Watine & Intratextures) - A l'oblique
Djen Ka - Ils se mélangent
Cyrille Dubois & Tristan Raës - Liszt : O Lieb !
My Favorite Horses - Funkhauser EP
Da Silva - Au revoir chagrin
Pulcinella - Ça
Samy Thiébault - Symphonic Tales
Frustration - So cold streams
Roseaux - Roseaux II
Joséphine Blanc - Interview
Oiseaux-Tempête - Jessica Moss - Grand Mix
Magon - Out in the dark
Melatonin - Departures EP
- les derniers albums (5834)
- les derniers articles (135)
- les derniers concerts (2319)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1083)
- les derniers livres (7)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=