Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Data Mossoul
Théâtre de la Colline  (Paris)  septembre 2019

Comédie dramatique écrite et mise en scène par Joséphine Serre, avec Guillaume Compiano, Camille Durand-Tovar, Elsa Granat, Estelle Meyer, Edith Proust, Aurélien Rondeau et Joséphine Serre.

A l'écriture et à la mise en scène de "Data Mossoul", Joséphine Serre, signe un projet ambitieux par son foisonnant champ thématique avec, et entre autres, la trace et la matérialité de la mémoire, l'écriture de l'Histoire, la chute des civilisations, la destruction des sites historiques, la conservation des données internautiques, le transhumanisme, le cyberactivisme, l'immortalité et la transmigration des âmes.

Et ce, articulé autour de la ville de Mossoul, englobant Ninive, l'ancienne capitale de l'Empire assyrien, une des cités millénaires du Moyen Orient ravagées par la guerre, l'insurrection civile et les destructions opérées par le groupe Etat Islamique, dans une fresque épique dont l'héroïne est Mila Shegg, nom anagramme d'une figure de la mythologie sumérienne, Gilgamesh parti en quête de l'immortalité.

Ingénieur spécialiste en informatique quantique travaillant dans un "data center" américain, alors qu'elle est inexplicablement atteinte d'une amnésie concernant les années 2014-2016, dont il ne lui reste que des images des sculptures de taureaux ailés androcéphales ornant l'entrée du Palais de Khorsabad situé en Irak, et qu'elle accepte de participer à un projet d'immortalisation des données informatiques, elle est missionnée, en contradiction avec son éthique, pour concevoir un programme de suppression de certaines données.

Ce qui la conduit à partir à la recherche de sa mémoire enfuie qui va constituer l'élément déclencheur d'un échevelé tourbillon spatio-temporel d'événements à la manière d'une machine à explorer le temps.

Ainsi se déroule une pluralité d'histoires et de mise en perspective de destins croisés du dernier conseil du dernier empereur assyrien au motel Assurbanipal tenu par une réincarnation fictive de l'assyriologue britannique découvreur et traducteur de l'épopée de Gulgamesh regroupant une cellule de lutte pour la libéralisation des droits numériques en passant par la Silicon Valley et la bibliothèque de Mossoul.

Si, dans sa note d'intention, Joséphine Serre évoque des sources filmiques d'inspiration, la série "Black Mirror" et le film "Babel de Alejandro González Inarritu, la structure dramatique de "Data Mossoul" emprunte largement à la facture dramaturgique marque de fabrique de deux auteurs contemporains qui connaissent le succès tant critique que public.

A son aîné, Wajdi Mouawad, actuellement le directeur du Théâtre de la Colline qui co-produit le spectacle, le procédé du drame épique fragmenté et multifocal avec la déclinaison des motifs récurrents de l'épopée grecque notamment pratiqué dans sa tétralogie "Le sang des promesses" et plus récemment avec "Tous des oiseaux".

A son homologue générationnel Alexis Michalik, le kaléidoscope paradigmatique qui préside à ces deux premiers opus - "Porteur d'Histoire" et "Le Cercle des Illusionnistes" - qui n'ont pas quitté l'affiche depuis leur création.

Cela étant, et nonobstant, malgré la durée longue du spectacle, les déperditions et ellipses inhérentes à la surabondance évoquée in limine, Joséphine Serre parvient à boucler sa partition avec un dénouement ressortant au fantastique.

Et sous son efficace direction, dans la scénographie dynamique de Anne-Sophie Grac qui use du "Binary Code Rain" à la manière de Matrix et d'images d'archives des ruines de Mossoul, outre Edith Proust dans le rôle de la principale protagoniste, six comédiens - Guillaume Compiano, Camille Durand-Tovar, Elsa Granat, Aurélien Rondeau, Estelle Meyer et Joséphine Serre.- interprètent avec conviction la trentaine de personnages de cette extraordinaire aventure.

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 septembre 2020 : Autumn Sweater

Voici les premiers jours d'automne, les premiers froids, la pluie et l'envie de s'auto-confiner avec une boisson réconfortante, du chauffage, de la bonne musique, un bon livre, film, jeu voire avec des amis autour d'un bon repas. Bref, c'est l'automne et voici le programme réconfortant de la semaine. Sans oublier le replay de la MAG #11 du 26/09.

Du côté de la musique :

"Echos" de Romain Humeau
"American head" de The Flaming Lips
"Grand écran" de Ensemble Triptikh
"Beethoven : op 109, 110, 111" de Fabrizio Chiovetta
"B.O. d'une scène de meurtre" première émission de la saison 2 de Listen In Bed
"Oiseau(x) scratch" de Luc Spencer
"Debussy" de Philippe Bianconi
"Tête Blême" de Pogo Car Crash Control
"XIII" de Quatuor Ardeo
et toujours :
"In and out of the light" de The Apartments
"Chrone EP" de Atrisma
"State of emergency" de Babylon Circus
"Nomadic spirit" de La Caravane Passe
"Règle d'or" de Marie Gold
"Berg, Webern, Schreker" de Orchestre National d'Auvergne & Roberto Forès Veses

Au théâtre :

les nouveautés :
"Le Grand Inquisiteur" au Théâtre national de l'Odéon
"Iphigénie" aux Ateliers Berthier
"Philippe K. ou la flle aux cheveux noirs" au Théâtre de la Tempête
"Le Grand Théâtre de l'épidémie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Crise de nerfs" au Théâtre de l'Atelier
"Le Quai de Ouistreham" au Théâtre 14

"Les Pieds tanqués" au Théâtre 12
"Le nom sur le bout de la langue" au Théâtre de la Huchette
"La Folle et inconvenante Histoire des femmes" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
les reprises :
"Un Vers de Cid" au Théâtre Essaion
"Album de famille" au Studio Hébertot
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre des Mathurins
"Contrebrassens" au Studio Hébertot
"Leonard de Vinci, naissance d'un génie" au Studio Hébertot
"J'aime Brassens" au Théâtre d'Edgar
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

la nouvelle saison muséale avec :
"Victor Brauner - Je suis le rêve. Je suis l'inspiration" au Musée d'Art Moderne de Paris
"Alaïa et Balenciaga - Sculpteurs de la forme" à la Fondation Azzedine Alaïa
"Pierre et Gilles - Errances immobiles" à la Galerie Templon
"Sarah Moon - PasséPrésent" au Musée d'Art Moderne de Paris

Cinéma :

en salle :
"L'Ordre moral" de Mario Barroso
at home :
"Drôles d'oiseaux" de Elise Girard
"Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos
"Terror 2000 - Etat d'urgence en Allemagne" de Christoph Schlingensief
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été" de Lina Wertmüller
"Ruth et Alex" de Richard Loncraine

Lecture avec :

"Ici finit le monde occidental" de Matthieu Gousseff
"L'heure des spécialistes" de Barbara Zoeke
"Mémoires" du Général von Choltitz
"Porc braisé" de An Yu
"Portraits d'un royaume : Henri III, la noblesse et la Ligue" de Nicolas Le Roux
"Sublime royaume" de Yaa Gyasi

et toujours :
clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi
"De soleil et de sang" de Jérôme Loubry
"Fin de combat" de Karl Ove Knausgaard"
"KGB" de Bernard Lecomte et "Napoléon, dictionnaire historique" de Thierry Lentz
"La danse du vilain" de Fiston Mwanza Mujila
"Louis XIV, roi du monde" de Philip Mansel

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=