Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bien arrivée à Ottawa
Théâtre La Flèche  (Paris)  octobre 2019

Seul en scène écrit et mis en scène par Tatiana Gousseff et interprété par Marité Blot.

Marie-Yolande, la comédienne qui raconte son histoire et qui ressemble sans doute autant à Tatiana Gousseff, l'auteure et metteuse en scène, qu'à Marité Blot, la comédienne, est une femme qui, comme toutes les Bretonnes montées à Paris, préfère la Fnac Montparnasse à toutes les autres.

Et c'est peu dire qu'elle l'a fréquentée depuis qu'elle a quitté la ferme familiale et Rennes où elle a fait ses études de comédienne...

Mais pas, comme on penserait, pour acheter ce qu'on appelle depuis quelques dizaines d'années des auto-fictions, genre auquel "Bien arrivée à Ottawa" se raccroche.

Non, même si elle cite "La Place" d'Annie Ernaux et que son histoire de fille de paysans voulant partir de son horizon réduit à des parents aimants et à quatre frères un peu envahissants pour la seule fille de la fratrie, est assez voisine de celle de la Nordiste. Marie-Yolande, elle, connait plutôt le rayon "développement personnel".

C'est qu'elle est atteinte d'une phobie pas si commune que ça : la phobie automobile. Plus question pour elle de monter dans une voiture, ce qui est gênant quand on doit, comme les productions le répètent venir sur les lieux de tournage par ses "propres moyens".

Assise à son petit bureau ou debout, Marité Blot raconte avec modestie et sans emphase sa petite histoire. Elle n'en fait pas un fromage.

On entendra Alain Chamfort (première manière) et l'on verra sur une toile blanche un vieux "Rendez-vous du Dimanche" avec un tout jeune Michel Drucker... et une toute gamine Jodie Foster post-Taxi Driver.

Tout ça pour que Marie-Yolande/Marité dise sans élever la voix qu'elle aussi aurait pu jouer dans le film de Scorsese.

On ne rit pas aux éclats avec ses petites anecdotes mais on l'écoute attentivement poser chaque petite pièce de son puzzle pour que l'on comprenne que sa "vie minuscule", au sens de Pierre Michon, n'a rien à envier à celle des stars qui sont venus sur le divan rouge de Drucker. Si on voulait faire une comparaison qui n'est pas un mince compliment, on n'est pas loin de ce que fait Mohamed el Kathib quand il raconte sa mère ou sa R12...

On passe donc un joli moment dans l'intimité pas toujours rigolote de cette actrice imaginée par Tatiana Gousseff et parfaitement campée par Marité Blot.

Contrairement à bien des spectacles surchargés et cherchant par tous les moyens à enfoncer les clous dans la tête de leurs spectateurs, quand on sort de "Bien arrivée à Ottawa", la bulle n'éclate pas et restent en mémoire toutes les micro-aventures de Marie-Yolande.

Mine de rien, on est devenu un de ses intimes et on ne le regrette pas.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 30 août 2020 : La Culture avance Masquée

L'avenir des spectacles vivants reste encore flou. Des budgets débloqués, des cafouillages quant à la capacité ou non des salles à recevoir des spectacteurs dans le respect des "gestes barrières". Rien n'est joué, rien n'est gagné. Voici en tout cas le programme de la semaine et bien entendu le replay de la MAG #9 du 29 août mais aussi de la MAG #4 au rayon des archives.

Du côté de la musique :

"A thousand doors, just one key" de FELDUP
"Sex, death & the infinite void" de Creeper
"Inicial" de Vladimir Torres
"Providence" de All We Are
"La flor" de Ana Carla Maza
"A celebration of endings" de Biffy Clyro
"Have you lost your mind ?" de Fantastic Negrito
"Oh Orwell" de Plumes
"Simone" de Rue de Tanger

Au théâtre :

les reprises de la semaine :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de l'Oeuvre
"Cabaret Louise" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises déjà à l'affiche :
"Les Faux British" au Théâtre Saint Georges
"La Cagnotte" au Théâtre Le Lucernaire
"Intra Muros" à La Pépinière Théâtre
"Le Cercle des Illusionnistes au Théâtre Le Splendid
"Porteur d'histoire" au Théâtre des Béliers parisiens
"Cyrano" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Dîner de famille" au Café de la Gare
"Et pendant ce temps Simone veille" à la Comédie Bastille
"Les Carnets d'Albert Camus" au Théâtre Le Lucernaire
"La petite fille de Monsieur Linh" au Théâtre Le Lucernaire
"Florian Lex - Pas de pitié" au Théâtre du Marais

Expositions :

"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières
"Enfers et Fantômes d’Asie" au Musée des Arts Asiatiques de Nice

Cinéma :

en salle :
"Ema" de Pablo Larrain
at home :
"Henri" de Yolande Moreau
"Au bout du conte" de Agnès Jaoui
"Un beau soleil intérieur" de Claire Denis
"La fille Rosemarie" de Rolf Thiele
"La Fuite" de Kenan Kavut
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'été" de Lina Wertmüller
"Les beaux jours" de Marion Vernoux
"Pourquoi tu pleures ?" de Katia Lewkowicz

Lecture avec :

"Cinq doigts sous la neige" de Jacques Saussey
"Jazz à l'ame" de William Melvin Kelley
"La chambre des dupes" de Camille Pascal
"La révolution, la danse et moi" de Alma Guillermopietro
"Les nuits d'été", de Thomas Flahaut
"Rumeurs d'Amérique" de Alain Mabanckou
"Soleil de cendres" de Astrid Monet
"Walker" de Robin Robertson
et toujours :
"Carnaval" de Hector Mathis
"Ceci n'est pas une chanson d'amour" de Alessandro Robecchi
"Gangrène, une histoire d'amour" de L.J. Wagner
"L'autre moitié de soi" de Brit Bennett
"Les lettres d'Esther" de Cécile Pivot
"Les mythes de la seconde guerre mondiale" de Jean Lopez & Olivier Wieviorka
"Patagonie route 203" de Eduardo Fernando Varela
"Une bête aux aguets" de Florence Syvos

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 25 octobre 2020 : Tous aux abris
- La Mare Aux Grenouilles #13
- 18 octobre 2020 : Le grand incendie
- 11 octobre 2020 : La Mare Aux Grenouilles
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=