Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bien arrivée à Ottawa
Théâtre La Flèche  (Paris)  octobre 2019

Seul en scène écrit et mis en scène par Tatiana Gousseff et interprété par Marité Blot.

Marie-Yolande, la comédienne qui raconte son histoire et qui ressemble sans doute autant à Tatiana Gousseff, l'auteure et metteuse en scène, qu'à Marité Blot, la comédienne, est une femme qui, comme toutes les Bretonnes montées à Paris, préfère la Fnac Montparnasse à toutes les autres.

Et c'est peu dire qu'elle l'a fréquentée depuis qu'elle a quitté la ferme familiale et Rennes où elle a fait ses études de comédienne...

Mais pas, comme on penserait, pour acheter ce qu'on appelle depuis quelques dizaines d'années des auto-fictions, genre auquel "Bien arrivée à Ottawa" se raccroche.

Non, même si elle cite "La Place" d'Annie Ernaux et que son histoire de fille de paysans voulant partir de son horizon réduit à des parents aimants et à quatre frères un peu envahissants pour la seule fille de la fratrie, est assez voisine de celle de la Nordiste. Marie-Yolande, elle, connait plutôt le rayon "développement personnel".

C'est qu'elle est atteinte d'une phobie pas si commune que ça : la phobie automobile. Plus question pour elle de monter dans une voiture, ce qui est gênant quand on doit, comme les productions le répètent venir sur les lieux de tournage par ses "propres moyens".

Assise à son petit bureau ou debout, Marité Blot raconte avec modestie et sans emphase sa petite histoire. Elle n'en fait pas un fromage.

On entendra Alain Chamfort (première manière) et l'on verra sur une toile blanche un vieux "Rendez-vous du Dimanche" avec un tout jeune Michel Drucker... et une toute gamine Jodie Foster post-Taxi Driver.

Tout ça pour que Marie-Yolande/Marité dise sans élever la voix qu'elle aussi aurait pu jouer dans le film de Scorsese.

On ne rit pas aux éclats avec ses petites anecdotes mais on l'écoute attentivement poser chaque petite pièce de son puzzle pour que l'on comprenne que sa "vie minuscule", au sens de Pierre Michon, n'a rien à envier à celle des stars qui sont venus sur le divan rouge de Drucker. Si on voulait faire une comparaison qui n'est pas un mince compliment, on n'est pas loin de ce que fait Mohamed el Kathib quand il raconte sa mère ou sa R12...

On passe donc un joli moment dans l'intimité pas toujours rigolote de cette actrice imaginée par Tatiana Gousseff et parfaitement campée par Marité Blot.

Contrairement à bien des spectacles surchargés et cherchant par tous les moyens à enfoncer les clous dans la tête de leurs spectateurs, quand on sort de "Bien arrivée à Ottawa", la bulle n'éclate pas et restent en mémoire toutes les micro-aventures de Marie-Yolande.

Mine de rien, on est devenu un de ses intimes et on ne le regrette pas.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2019-12-08 :
"A" - Théâtre La Scène Parisienne
Elvira - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
New Magic People Show - Théâtre Athnée-Louis Jouvet
Deux amoureux à Paris - Studio Hébertot
Architecture - Théâtre des Bouffes du Nord

• Edition du 2019-12-01 :
L'Analphabète - Artistic Théâtre
Des territoires (...et tout sera pardonné ?) - Théâtre de la Bastille
War Horse - La Seine Musicale
Trois femmes (L'Echappée) - Théâtre Le Lucernaire
Nobody is perfect - Théâtre La Scène Parisienne
Evita - Le destin fou d'Eva Peron - Théâtre de Poche-Montparnasse
Le paradoxe amoureux - Théâtre Le Lucernaire
Une Pierre - Théâtre Ouvert
La plus précieuse des marchandises - Théâtre Ouvert

• Edition du 2019-11-24 :
Au Café Maupassant - Théâtre de Poche-Montparnasse
Douce - Théâtre Lepic
Mort prématurée d'un chanteur populaire dans la force de l'âge - Théâtre de la Colline
Beginning - Studio Hébertot
Juste ça - Théâtre Ouvert
Les Folies Gruss - Cirque Gruss
 

• Archives :
Nous pour un moment - Ateliers Berthier
Macbeth - Théâtre L'Etoile du Nord
Grand Menteur - Théâtre Ouvert
Adieu Ferdinand ! - Le Casino de Namur II - Théâtre du Rond-Point
Pour ceux qui parlent tout seuls - Théâtre Darius Milhaud
Julien Cottereau - aaAhh Bibi - Théâtre Le Lucernaire
Un Vers de Cid - Théâtre Essaion
Adieu Ferdinand ! - La Baleine et le camp naturiste - Théâtre du Rond-Point
On s'en va - Théâtre national de Chaillot
Pièce - Théâtre des Abbesses
Les guêpes de l'été nous piquent encore en novembre - L'Affaire de la rue de Lourcine - Théâtre de la Tempête
La Vie est belle - Théâtre 13/Jardin
La dernière bande - Théâtre Athénée-Louis Jouvet
21 rue des Sources - Théâtre du Rond-Point
L'Effort d'être spectateur - Théâtre du Rond-Point
Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie - Studio Hébertot
La Diva divague - Théâtre de Dix Heures
Une des dernières soirées de Carnaval - Théâtre des Bouffes du Nord
Bartleby - Théâtre Essaion
Les Mille et Une Nuits - Théâtre national de l'Odéon
Mademoiselle Julie - Théâtre de la Tempête
Le Nouveau Cirque du Vietnam - Teh Dar - Espace Chapiteaux de La Villette
Que Crèvent tous les protagonistes - Théâtre 13/Seine
Olympicorama - Epreuve n°4 : le 100 mètres - Grande Halle de La Vilette
L'Amie - Studio Hébertot
Tigrane - Théâtre Le Lucernaire
Samia - Scène Libre
Le Tourneseul - Théâtre Les Déchargeurs
Dans les yeux de Jeanne - Théâtre Le Funambule
Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée - Théâtre Essaion
- les derniers (3)
- les derniers albums (5)
- les derniers articles (4)
- les derniers concerts (8)
- les derniers expos (2)
- les derniers films (3)
- les derniers interview (1)
- les derniers interviews (264)
- les derniers livres (3)
- les derniers spectacles (6755)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=