Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Que les ombres passent aux aveux
Cedric Lalaury  (Editions Préludes)  novembre 2019

Il y a environ un an et demi, je découvrais un nouvel auteur de polar français, tout droit venu de Montluçon, avec un ouvrage qui m’avait à l’époque beaucoup plu, un certain Il est toujours minuit quelque part.

Cedric Lalaury se révélait alors un formidable conteur de thriller psychologique et je prenais alors soin de surveiller ces nouvelles / futures publications chez Préludes, l’éditeur qui a publié ce premier roman. Le voilà aujourd’hui de nouveau avec un second ouvrage, celui que le lecteur attend toujours après un premier livre maîtrisé, celui qui n’a pas le droit d’être décevant (puisque attendu), bref celui de la confirmation ou de la déception.

Alors voilà, je me suis donc lancé plein d’espoir dans la lecture de ce nouvel ouvrage de Cedric Lalaury, intitulé Que les ombres passent aux aveux et ce qui avait fonctionné avec son précédent roman s’est reproduit de nouveau. Le pari du second roman, son défi aussi, est passé haut la main. Cedric Lalaury nous embarque de nouveau dans un thriller que l’on a de nouveau beaucoup de mal à lâcher. Il confirme les qualités d’auteur qu’il nous avait montrées avec son ouvrage précédent.

Direction la Caroline du Sud pour ce nouvel ouvrage. Après un drame personnel, Jessie décide de retourner vivre chez son grand-père qui vit ses derniers jours et qu'elle veut accompagner. Alors que le vieil homme vient de mourir, elle trouve dans sa boîte aux lettres une enveloppe contenant des documents qui évoquent Keowe, terre de leurs racines dont on ne parle jamais.

Une question se pose alors à ses yeux. Pourquoi lui adresser aujourd’hui ces coupures de journaux consacrées à un massacre familial perpétré des décennies plus tôt ? Un riche industriel de la région, MR Webson, avait tué sa fille et sa femme avant de se suicider. Son fils cadet, Toby, n’a jamais été retrouvé. Or madame Lamar, l’ancienne gouvernante de la famille, affirme l’avoir récemment reconnu. L’enfant perdu d’Eden Woods serait-il de retour ? Troublée, Jessie décide de partir enquêter sur place.

Pour mener à bien son intrigue, l'auteur prend soin de construire une atmosphère particulière autour du village de Keowe et de ses habitants, des nombreux secrets et non-dits qui le caractérisent. Il ajoute à tout ça des descriptions superbes de paysages, de lieux pour mieux imprégner le lecteur de ce village. Et puis une des grandes qualités du livre repose sur son personnage principal, Jessie, une femme cabossée par la vie, fragile et sincère, terriblement attachante.

Il nous embarque très facilement dans cette histoire et son intrigue rondement menée en nous menant en bateau à coup de fausses pistes classiques mais efficaces pour aboutir une fois encore à un dénouement remarquable.

Que les ombres passent aux aveux est donc un excellent ouvrage que je vous conseille vivement si vous aimez les thrillers psychologiques totalement addictif.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Il est toujours minuit quelque part" du même auteur

En savoir plus :
Le Facebook de Cedric Lalaury


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 12 janvier 2020 : Pas de soldes sur Froggy's

C'est la saison des soldes. Peut être l'occasion d'acheter au rabais quelques oeuvres d'artistes qui auraient mérité que l'on paie le prix fort. Qu'à cela ne tienne, voici le sommaire de la semaine rempli de découvertes et d'artistes à soutenir, soldés ou non.

Du côté de la musique :

"Nougaro" de Babx, Thomas de Pourquery et André Minvielle
"Demain est mort" de Larme Blanche
"True colors" de David Bressat
"Splid" de Kvelertak
"Bach, Handel : An imaginary meeting" de Lina Tur Bonet & Dani Espasa
"My favourite things", le podcast de Listen In Bed #8
"Turn bizarre" de Livingstone
"Le musc" de Petosaure
"En voyages" de Pierre Vassiliu
"Shadow in the dark" de Tiger & the Homertons
"Caipirinha" de Tiste Cool
et toujours :
"Broken toy" de Dirty Bootz
"Voix du ciel" de Ensemble Gilles Binchois
"Telemann : Frankfurt Sonatas" de Gottfried von der Goltz
"Lemon the moon" de Nitai Hershkovits
"Le rêve et la terre : Debussy, Ginastera" de Orchestre de Lutetia & Alejandro Sandier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Phèdre" au Théâtre des Abbesses
"Du ciel tombaient des animaux" au Théâtre du Rond-Point
"Les Passagers de l'aube" au Théâtre 13/Jardin
"Pièce en plastique" au Théâtre de Belleville
"Les Feux de l'Amour et du Hasard" au Grand Point Virgule
"Ruy Blas, grotesque et sublime" au Théâtre Essaion
"Les Michel's" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Dom Juan - Le festin de pierre" au Théâtre de la Cité internationale
"Le dernier carton" au Théâtre du Gymnase
"Le K" au Théâtre Rive-Gauche
"La promesse de l'aube" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Ritals" au Théâtre La Scène Parisienne
"Odyssée" au Lavoir Moderne Parisien
"Philippe Fertray - Pas de souci" au Théâtre de la Contrescarpe
"Trinidad - Pour que tu t'aimes encore" à la Comédie Bastille
"Constance - Pot pourri" au Théâtre de l'Oeuvre
"Dans ma chambre" au Théâtre Les Déchargeurs
"Carla Bianchi - Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles de janvier

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour "Vampires - De Dracula à Buffy" à la Cinémathèque française

Cinéma avec :

"Barthes*" de Vincent Gérard, Cédric Laty, Bernard Marcadé et et Camille Zéhenne
la chronique des films sortis en décembre
et la chronique des sorties de janvier

Lecture avec :

"Celle qui pleurait sous l'eau" de Niko Tackian
"Je suis le fleuve" de T.E. Grau
"La prière des oiseaux" de Chigozie Obioma
"Sang chaud" de Kim Un Su
"Un millionaire à Lisbonne" de J.R. Dos Santos
et toujours :
"Juste une balle perdue" de Joseph D'anvers
"La séparation" de Sophia de Séguin
"Otages " de Nina Bouraoui
"Sukkwan island" de David Vann

Froggeek's Delight :

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 12 janvier 2020 : Pas de soldes sur Froggy's
- 5 janvier 2020 : 360 jours avant 2021
- 29 décembre 2019 : JOYEUSE ANNEE 2020 !
- 22 décembre 2019 : Joyeux Noël
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=