Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Beginning
Studio Hébertot  (Paris)  novembre 2019

Comédie dramatique de David Eldridge, mise en scène de Gaspard Legendre, avec Caroline Aïn et Aurélien Mallard.

La soirée vient de se terminer. Il ne reste plus dans cet appartement moderne que Laura, la maîtresse de maison et Danny, venu accompagner un ami. Les deux quarantenaires se plaisent l'un et l'autre mais lui, maladroit et elle, peut-être trop directe parviendront ils à se rencontrer vraiment ?

Face à face, à bonne distance, ils se jaugent, hésitent à se confier vraiment. "Beginning", la pièce de David Eldrige s'intéresse aux prémices d'une relation, aux moments de flottement entre deux êtres plus habitués aux réseaux sociaux qu'à la vraie vie.

Chacun porte ses blessures du passé et ses fêlures. On sent chez elle l'urgence d'aboutir, et chez lui sur la défensive, la peur de s'engager.

La partition, dans la traduction moderne de Cécile Dudouy, reflète une société phagocytée par les réseaux sociaux et l'ère du paraître où les femmes et les hommes sont dans une incommunicabilité manifeste. Passé le premier moment, ils leur faudra baisser leur garde s'ils veulent arriver à se connaître et à s'aimer.

Autour d'un canapé à la Mondrian et de caisses de couleur suspendues, scénographie et création lumière efficaces de Benjamin Mornet, qui représentent chacune un élément de gros éléctro-ménager, les protagonistes, elle en robe verte échancrée, lui en chemise et pantalon à pince, ont bien du mal à sortir du rôle attribué par la société pour retrouver leur vérité intérieure.

Gaspard Legendre dirige au cordeau deux comédiens engagés. Caroline Ain dont le personnage mène tout la pièce est une vraie révélation. Passant par une infinité de nuances pour raconter l'évolution de cette femme finalement poignante dans son manque d'amour, tour à tour pétillante, blessée ou sensuelle, elle propose une très belle prestation de comédienne.

Quant à Aurélien Maillard, en homme un peu lourdaud dont sont perceptibles tous les blocages et les angoisses, il est parfait également.

Une pièce qui parle de l'air du temps et du couple avec une acuité rare. Un duo de comédiens haletant. Bravo.

 

Nicolas Arnstam         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=