Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pas de répit pour la Reine
Frédéric Lenormand  (Editions de La Martinière)  octobre 2019

Marie-Antoinette de Habsbourg-Lorraine était la femme de Louis XVI. Mariée à quatorze ans à un pseudo roi prépubère, elle débarque dans la cour de France en pleine crise du blé. Elle s’ennuie à crever dans les murs d’un palace sans eau courante, ni électricité. Et puisque les femmes n’ont pas à se mêler de politique et qu’elle est bien élevée, restent les chiffons et les macarons. Son quotidien est fait de séances de Queen du shopping avec ses copines et de dégustations de sucreries avec ses copines.

Bon, on sait à peu près tous que le peuple de France la déteste et qu’elle finira sans avoir travaillé son teint sur le billot dans une robe hideuse (je ne vous parle pas des chaussures). On sait aussi qu’elle inspira plusieurs auteurs, mais pas forcément que Frédéric Lenormand en fut. Des inspirés je veux dire.

Il reprend le personnage de la triste riche qui s’ennuie dans ses colifichets pour en faire une joyeuse enquêtrice à l’humeur joueuse. C’est par l’entremise de Rose, sa modiste, que Marie-Antoinette s’imagine résoudre la disette locale en trompant son ennui. Pourquoi pas.

Non sans humour ou néologismes, Frédéric Lenormand signe la seconde enquête de la série Au service secret de Marie-Antoinette : Pas de répit pour la Reine. Burlesque, l’histoire commence lorsque Rose et son pote Léonard gagnent une statue aztèque lors d’une loterie, il s’agit là d’une pièce d’un trésor inca inestimable. Et si la Reine pouvait mettre la main dessus, elle pourrait acheter de la farine à ses sujets, qui arrêteraient de se plaindre de la faim.

Surveillée de près par les pions du roi, garants de sa sécurité et de son entière dévotion au monarque, elle n’a pas les mains libres. Elle envoie donc Rose et Léonard à la suite de ce filon de trébuchantes, propices à mettre fin à la Guerre des Farines.

Rocambolesque à souhait, le roman est à savourer comme un goûter, sans modération et avec entrain.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Seules les femmes sont éternelles" du même auteur

En savoir plus :
Le Facebook de Frédéric Lenormand


Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=