Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Secret de Polichinelle
Yonatan Sagiv  (Editions de L'Antilope)  octobre 2019

De la littérature Israélienne. Et ben dis donc, s’ils écrivent tous comme ça là-bas, nos gaulois n’ont qu’à bien se tenir… D’autres ont peut-être même du souci à se faire. Parce que Yonatan Sagiv livre un premier roman cinglant de sarcasme et d’humour noir. Ou juif ? Je peux écrire ça ? Roman tout plein d’humour juif ? On ne sait jamais comment utiliser ce mot sans qu’il soit interprété n’importe comment…

Bref, Secret de Polichinelle est un polar où un détective privé à la personnalité déroutante tient la barre. Y a qu’à voir, il parle de lui à la troisième personne, mieux, à la troisième personne féminine, alors que c’est un homme. Les premiers chapitres sont assez déroutants de ce côté-là, mais on se fait vite à ce tempérament qui n’a pas sa langue dans sa poche. Oded Héfer.

Il reçoit un jour une certaine Mira dans le bureau où il caressait ses poches trouées, les espérant pleines sous peu, quand il voit débarquer cette mijaurée persuadée que sa sœur ne s’est pas suicidée. L’enquête s’annonce crochue à souhait, stérile et délicate. Puisque la sœur en question n’est autre que Smadar Tamir, l’une des femmes d’affaires les plus riches d’Israël.

Oded accepte plus pour l’appât du gain que par une réelle passion pour la résolution de crimes. Totalement désinhibé, le détective montre un culot irrésistible pour infiltrer le cercle de la victime. Pris à son propre jeu, il suit le fil de son enquête jusqu’au dénouement final.

Un roman acerbe et tendre, écrit comme on saute du train, les cheveux au vent et à pas rapides. Truffé de réflexions sans filtre du personnage principal qui tient la scène d’un bout à l’autre, Secret de Polichinelle est un style de polar atypique dans le paysage littéraire. Insolite.

 
 

Nathalie Bachelerie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-08-02 :
Nous avons les mains rouges - Jean Meckert

• Edition du 2020-07-26 :
Il était deux fois - Franck Thilliez
La goûteuse d'Hitler - Rosella Postorino
 

• Archives :
Summer mélodie - David Nicholls
Fleishman a des ennuis - Taffy Brodesser-Akner
Bruno Piszczorowicz - Interview
La nuit d'avant - Wendy Walker
La Chine d'en bas - Liao Yiwu
Oeuvres Complètes II - Roberto Bolano
Isabelle, l'après-midi - Douglas Kennedy
Les ombres de la toile - Chris Brookmyre
Un été norvégien - Einar Már Gudmundsson
Be my guest - Priya Basil
Les jours brûlants - Laurence Peyrin
La faiblesse du maillon - Eric Halphen
De Gaulle sous le casque - Henri de Wailly
Une immense sensation de calme - Laurine Roux
Mauvaise graine - Nicolas Jaillet
Le jour où Kennedy n'est pas mort - R. J. Ellory
L'iguane de Mona - Michaël Uras
MotherCloud - Rob Hart
Et les vivants autour - Barbara Abel
Trahison - Lilja Sigurdardóttir
Fanny Chassain-Pichon - Interview
De Wagner à Hitler - Fanny Chassain-Pichon
L'enfer commence avec elle - John O'Hara
BeatleStones - Yves Delmas & Charles Gancel
La géographie, reine des batailles - Philippe Boulanger
L'obscur - Philippe Testa
Trouver l'enfant / La fille aux papillons - René Denfeld
Washington Black - Esi Edugyan
J'aurais pu devenir millionnaire, j'ai choisi d'être vagabond - Alexis Jenni
Les Beatles - Frédéric Granier
- les derniers articles (11)
- les derniers expos (31)
- les derniers films (2)
- les derniers interviews (28)
- les derniers livres (2023)
- les derniers spectacles (1)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=