Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Freiburger Barockorchester, Gottfried von der Goltz
Mozart: Youth Symphonies  (Aparté)  novembre 2019

Le tout jeune Wolfgang, exprime dès l'âge de trois ans des dons musicaux exceptionnels : il possède l’oreille absolue et une mémoire prodigieuse (vraisemblablement une mémoire eidétique). Avant de savoir lire ou écrire, Mozart saura déchiffrer et jouer une partition.

Son père Léopold Mozart fera son éducation musicale et scolaire. Entre 1762 et 1766, Léopold entreprend, avec Wolfgang et sa sœur Maria Anna, une série de tournées de concerts pour exhiber ses deux prodigieux enfants. Des tournées qui passeront par Munich, la cour impériale de Vienne, Mannheim, Francfort, Bruxelles, Paris, Londres, La Haye, Amsterdam, Lyon, Genève... Des tournées qui lui permettront de faire des rencontres déterminantes, comme avec Jean-Chrétien Bach par exemple.

Les premières symphonies seront écrites durant les déplacements du jeune Mozart, à Londres, La Haye et Vienne puis plus tard, lors de différents voyages en Italie. Elles montre l’assimilation des différentes influences portées au cours de ces années d’apprentissage. Entre celles de Jean-Chrétien Bach et celles plus germaniques notamment.

Avouons-le, ce ne sont pas ses œuvres les plus importantes ni les plus intéressantes musicalement. Il y a forcément une certaine fraîcheur, l’écriture y est déjà maîtrisée (alors même que le père ne retouchera pas les partitions) mais elles ne sont pas d’une incroyable originalité. Ce qui en soit n’a rien de surprenant, les symphonies par exemple n’ont pas encore l’importance qu’elles auront plus tard... Et pourtant, il y a quelque chose dans ces mélodies, dans ces dynamiques. On reconnaît presque immédiatement le style de Mozart, encore en germe (il est assez drôle d’entendre une citation de l’air "Non più andrai" des Noces de Figaro dans la première contredanse), mais bien présent.

L’Interprétation minutieuse du Freiburger Barockorchester sous la baguette de Gottfried von der Goltz rend totalement hommage à cette musique avec une très belle clarté.

On écoutera ce disque, pour découvrir ou redécouvrir ces œuvres, avec une certaine tendresse.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Telemann : Frankfurt Sonatas de Gottfried von der Goltz

En savoir plus :
Le site officiel de Freiburger Barockorchester
Le Facebook de Freiburger Barockorchester


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=