Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Viel chante Barbara
Théâtre Essaion  (Paris)  février 2020

Spectacle musical conçu par Laurent Viel et mis en musique par Thierry Garcia, mise en scène de Xavier Lacouture, interprété par Laurent Viel accompagné au pinao par Thierry Garcia.

Avant l'époustouflant "Viel chante Brel", le comédien-chanteur Laurent Viel a inscrit à son actif un spectacle constituant un challenge peut-être plus périlleux encore, investir le répertoire d'une auteure-compositrice-interprète, celui de Barbara.

Passionné et iconoclaste à sa manière, il a conçu ce "Viel chante Barbara" comme une déambulation qui s'écarte du conventionnel pathos dramatique accompagnant les reprises des titres de la la mythifiée "dame brune" pour, sans omettre les opus aux couleurs sombres, pour indique-t-il dans sa note d'intention, montrer une "Barbara transgressive, provocante et insolente" qui naviguait entre sensibilité à fleur de peau et humour.

Et, avec ses fidèles complices, Thierry Garcia pour des arrangements inédit et l'accompagnement sur scène,Xavier Lacouture pour la mise en scène il livre, relevant son défi, un inattendu opus ordonné autour de la forme du duo guitare électrique/voix sonorisée, et dispense une ébouriffante prestation.

Thierry Garcia a largement usé de sa liberté d'inspiration pour soumettre certaines compositions à de conséquentes - et hardies - variations de style qui portent les textes originaux retravaillés vocalement dans d'autres univers rythmiques du swing jazzy au yéyé tout en conservant la sobriété de mise pour des opus tels "Gottingen" et "L'aigle noir".

Xavier Lacouture gère la formule récital sans scénarisation théâtrale autre que de brefs inserts d'archives sonores de la voix parlée de Barbara et des clins d'oeil tels le boa noir et le tricotage pour une playlist pointue allant du grave ("Perlimpinpin") au léger ("Hopla !") et du tendre ("Cet enfant-là") au fantaisiste ("Les amis de Monsieur") révélatrice de la femme intime, de la femme qui chante, comme se définissait elle-même Barbara, et de la chanteuse sur scène.

Et ne versant ni dans le mimétisme ni dans l'hommage compassé, Laurent Viel n'incarne pas Barbara et délivre davantage une déclaration d'amour qu'un l'hommage artistique pour faire vivre des chansons autofictionnelles qui résonnent en chacun et chansons d'hier qui traversent le temps dans subir l'outrage des ans.

Et puis, en final, une belle inattendue...

 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

Abonnez vous à la Newsletter pour recevoir, outre les mises à jour en avant première, des infos de première importance et peut être des choses dont vous n'avez même pas encore imaginé l'existence et l'impact sur votre vie... et nous non plus.

se désabonner, changer son mail ... c'est ici!


» Contacter un membre ou toute
   l'équipe (cliquez ici)


Afficher les chroniques d'un membre :

Liste des chroniques... Cécile B.B.
Liste des chroniques... David
Liste des chroniques... Didier Richard
Liste des chroniques... Fred
Liste des chroniques... Jean-Louis Zuccolini
Liste des chroniques... Julien P.
Liste des chroniques... LaBat’
Liste des chroniques... Laurent Coudol
Liste des chroniques... Le Noise (Jérôme Gillet)
Liste des chroniques... Margotte
Liste des chroniques... MM
Liste des chroniques... Monsieur Var
Liste des chroniques... Nathalie Bachelerie
Liste des chroniques... Nicolas Arnstam
Liste des chroniques... Paola Simeone
Liste des chroniques... Philippe Person
Liste des chroniques... Rickeu
Liste des chroniques... Séb.T

 

Les articles de ce site sont la propriété de froggydelight.com et de leurs auteurs.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=