Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les Collections permanentes du Musée Cernushi
  (Paris)  mars 2020

Sous l'impulsion de son directeur Eric Lefebvre, le Musée Cernushi dédié aux arts asiatiques, ouvre ses portes suite à des travaux de rénovation qui s'accompagnent d'un réaménagement muséographique de l'espace d'exposition des collections permanentes.

Scénographié par l'Atelier Maciej Fiszer avec le tropisme chromatique du rouge de la laque chinoise pour dynamiser les cimaises, les salles aux vitrines classiques sont désormais équipées de tablettes numériques tactiles permettant de faciliter et d'approfondir la visite.

Le Musée Cernushi, un musée en marche entre tradition et modernité

Le principe du parcours chronologique centré l'évolution culturelle et artistique de la Chine depuis la Préhistoire est maintenu avec un florilège de pièces en majorité inédites résultant d'une nouvelle et conséquente sélection au sein des réserves.

Mais la novation consiste en l'ouverture sur les arts de la Corée, du Japon et du Vietnam annoncée dès l'entrée de la monstration sur le palier en haut de l'escalier d'honneur avec notamment des sculptures japonaises de l'époque Edo, le tigre en bois laqué et doré japonais de l'époque Edo ayant appartenu à l'actrice Sarah Bernard et de superbes bronzes animaliers, le duo cerf/biche et un superbe trio de grues.

Parmi les arts de la Chine, de nombreuses pièces sont afférentes aux rites funéraires telles les terres cuites polychromes du 8ème siècle avec un Roi céleste à glaçure tricolore qui était placé dans les temples, l'orchestre des cavalières-musiciennes et les chanteuses assises.

Cette finalité sacrée se retrouve dans des pièces en céramique telle la paire de jarres funéraires en porcelaine du 13me siècle présentées dans la vitrine au fond bleu, couleur de la céramique chinoise.

La tradition a été respectée avec, dans la grande salle principale, le monumental Buddha Amida de l'époque Edo mis en regard d'un très grand brule parfum en bronze en forme de dragon à féroce gueule barbue du début de l'Ere Meiji.

Le visiteur découvre également un focus sur l'art boudhique avec notamment un chef d'oeuvre, le Grand Bodhisattva debout en bronze doré qui appartient aux rares bronzes du 14ème siècle du règne de Ming Yong.

Enfin, à l'aune de la tendance actuelle en matière muséale, le musée consacre un focus à l'art contemporain chinois avec, entre autres, le bronze "Maternité de Hua Tuanyou formé aux Beaux-Arts de paris et le beau buste en porcelaine "Jeunesse" du céramiste Ru Xiaofan.

Et a été créée une salle des peintures destinée aux oeuvres graphiques contemporaines, celles d'artistes coréens pour commencer, avec une sélection renouvelée chaque trimestre.

A noter, comme pour tous les musées de la Ville de Paris, l'accès gratuit aux collections permanentes du Musée Cernushi.

 
En savoir plus :

Le site officiel du Musée Cernushi

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation du Musée Cernushi


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
# 3 mai 2020 : Déconfi...ture

On sera déconfiné le 11 mai, mais en fait non, et surtout pas en ce qui concerne la culture. Soyons patients ... En attendant, on organise des concerts sur Twitch.TV, suivez la chaine. Et on continue bien sûr de vous proposer de quoi vous réjouir chaque semaine.

Du côté de la musique :

"Les saisons volatiles" de Babx
"Stray" de Bambara
"Love songs" de Batist & the 73' à découvrir en concert live le 5 mai à 19h30 ici
"Content" de Miro Shot
"Invisible" de Benoit Bourgeois
"La traversée" de Bertand Betsch
"Danzas" de Cuareim Quartet & Natasha Rogers
et toujours :
"Fetch the bolt cutters" de Fiona Apple
Rencontre avec Fabien Martin, autour de "aMour(s)" son nouvel album. Il nous accueilli dans son studio pour 4 titres live à découvrir ici
"Féloche and the mandolin' orchestra" de Féloche
"Highlines" de Foehn Trio
"d'Indy - Dupuy : sonates" de Gaetane Prouvost & Eliane Reyes
"Grand palladium" de Grand Palladium
"Le live des 20 ans" des Tit' Nassels
Maghreb K7 Club Synth Rai, Chaoui & Staifi 1985, 1997
"The headshakers" de The Headshakers
"Tableau d'enfance" de Tristan Pfaff

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

du théâtre contemporain avec :
"Providence" en vidéo
"Démons" en vidéo
"Mon cœur" en vidéo
"Savoir Vivre"
des comédies :
"Nuit d'ivresse"
"Panique au Ministère"
"Modele déposé"
du côté des humoristes :
"Elles s'aiment depuis 20 ans"
"Chevallier et Laspalès - La rentrée des sketches"
au theatre ce soir :
"Attends-moi pour commencer"
"Les portes claquent"
des classiques recontextualisés :
"Arlequin, serviteur de deux maîtres"
"Le Tartuffe"
du théâtre musical avec "La Grande petite Mireille"
l'édition 2020 du "Cabaret décadent" du Cirque électrique en 4 séquences : seq 1 - seq 2 - seq 3 - seq 4
aller à l'Opéra avec :
"La Nonne sanglante"
de Gounod revue par David Bobée
"Les Noces de Figaro" de Mozart dans leur siècle par le cinéaste américain James Gray
et finir avec une curiosité musicale : "Les Demoiselles de Rochefort"

Expositions :

voir ou revoir l'exposition "La "Collection Emil Bührle" au Musée Maillol en vidéo
des visites commentées par les commissaires :
"Le Mystère Le Nain" au Musée du Louvre-Lens
et "Raphaël à Chantilly - Le maître et ses élèves" au Château de Chantilly
parcourir l'Hexagone avec la visite de la maison de Claude Monet à Giverny et le parcours des collections de la Cité de la dentelle et de la mode de Calais
partir ensuite pour l'Europe en Suisse avec la Fondation Beyeler et en Grèce à l'Acropolis Museum
puis s'envoler pour Tokyo au National Museum of Western Art de Tokyo et en Inde à la National Gallery of Modern Art de Delhi
enfin revenir à Paris pour finir en musique avec l'exposition "Du Vinyle à l'Internet – Mille façons d'écouter la musique" au Musée de la Sacem

Cinéma at home avec :

voir ou revoir en streaming :
de l'émotion avec "Un été magique" de Rob Reiner
de la science-fiction avec "Dune" de David Lynch
du peplum avec "L'Egyptien" de Michael Curtiz
du drame avec :
"Jonas" de Christophe Charrier
une comédie moderne avec "La Belle noiseuse" de Jacques Rivette
au Ciné Club :
"Mes Petites Amoureuses" de Jean Eustache
"Mon oncle" de Jacques Tati
une rareté les minutes sauvegardées de "My Best Friend's Birthday" de Quentin Tarantino son premier long métrage
et le documentaire de "Kubrick par Kubrick" de Gregory Monro

Lecture avec :

"PLS" de Joanne Richoux
"Le nouveau western" de Marc Fernandez
"La femme révélée" de Gaëlle Nohant
et toujours :
"Le coeur de l'Angleterre" de Jonathan Coe
"Mauthausen" de Iakovos Kambanéllis
"Papa" de Régis Jauffret
"Le sourire du scorpion" de Patrice Gain
"Une machine comme moi" de Ian McEwan

Froggeek's Delight :

Suivez la chaine Twitch de Froggy's Delight pour des lives Jeux vidéos tout au long de la semaine

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

Les 4 derniers journaux
- 12 juillet 2020 : Un air d'été
- 5 juillet 2020 : Un avant goût de vacances
- La Mare Aux Grenouilles #05
- 28 juin 2020 : Nouvelle Vague ?
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=