Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Bambara
Stray  (Wharf Cat Records)  février 2020

"I hadn't dreamed in years
My nights had become lonely, drunk
Curse the morning
Then I saw Miracle dance
Pulled from my dream by a siren
The kind of fantasy
I'd spend my life in
As she made me skin my knees
Held a shrine with
She kicked me in the teeth for my crying
Hooked me on a leash, then she tied it
Tightly to a tree where the little dogs piss"

Le post-punk, c’est un peu comme les virologues sur Facebook, les spécialistes médicaux, les docteurs en politique et en économie, ça pousse comme du chiendent. Il suffit de soulever une pierre pour en trouver toute une tripotée. Fort heureusement, ce genre musical, dont on a de plus en plus de mal à vraiment cerner les contours est bien moins nocif que les gens qui ont toujours besoin de donner leurs avis sur tout. Donc, dans ce nombre important de groupes, nous retiendrons le nom de Bambara.

Après le bruyant (noise) et âpre Swarm en 2016 et la sourde tension mélancolique et mélodique du très beau Shadow on Everything en 2018, le groupe Américain continue de creuser les ténèbres avec ce Stray. Un disque noir comme du Soulages, sombre et glaciale, mélange d’Iceage, de Protomatyr, de Leonard Cohen et de Birthday Party. Les inflexions de la voix rappelleront foncièrement Nick Cave.

L’attrait de ce disque porte sur plusieurs choses comme ses textes gothiques où la mort est omniprésente, le trio mélangent surréalisme, romantisme et le fortement tordu. On retiendra ses atmosphères pesantes, ses mélodies épineuses, ses arrangements soignés et son envie d’aller sur des versants flirtant parfois avec un certain lyrisme, des guitares twang, de la réverbération ou un rock 60’s.

Orageux, inquiétant, bilieux, caverneux, mais exalté, entêtant et pénétrant...

 

En savoir plus :
Le Bandcamp de Bambara
Le Soundcloud de Bambara
Le Facebook de Bambara


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco

• Edition du 2020-08-02 :
Listen in Bed - Nina Simone 2/2(Mix #21)
 

• Archives :
Crack Cloud - Pain Olympics
We hate you please die - Waiting room
Cheyenne - Surprends-moi
Listen in Bed - Nina Simone 1/2 (Mix #20)
La Mare Aux Grenouilles #06 - Talk Show Culturel
L'éclair - Noshtta EP
Toybloïd - Modern Love
Listen in Bed - Jimmy Cobb (Mix #19)
Divers artistes - INTENTA Experimental & Electronic Music from Switzerland 1981-93
Thibault Noally & L'ensemble Les Accents - Alessandro Scarlatti : Il Martirio di Santa Teodosia
Benoît Menut - Les îles
Musica Nigella & Takénori Némoto - Chausson le littéraire
Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet - Echange
Marianne Piketty, Le Concert Idéal - L'Heure bleue
Silas Bassa - Silas
Kristiansand Symphony Orchestra sous la direction de Peter Szilvay - Eivind Groven Symphonies N°1 & 2
Jean-Efflam Bavouzet - The Beethoven Connection Vol1 : Sonatas by Clementi, Hummel, Dussek and Wölfl
Benjamin Biolay - Grand Prix
Merakhaazan - Veines
Marion Cousin & Kaumwald - Tu rabo par'abanico
Cie Guillaume Lopez - Anda-Lutz
François Club - Cobra
Yadam - Safeplace EP
Hailey Tuck - Coquette EP
Austyn - Désordres EP
Volo - Avec son frère
Daniel Jea - A l'instinct A l'instant
Epilexique - Cérébro Dancing
Fugu - As Found
Magic Malik - Fanfare XP, volume 2
- les derniers albums (6111)
- les derniers articles (158)
- les derniers concerts (2323)
- les derniers expos (4)
- les derniers films (20)
- les derniers interviews (1095)
- les derniers livres (8)
- les derniers oldies (20)
- les derniers spectacles (8)
           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=